Nantes. Un homme urine dans une église et insulte la France

11/01/2017 – 06H30 Nantes (Breizh-Info.com) – Mardi 10 janvier, un individu est entré dans l’église Sainte-Croix, en plein cœur du quartier Bouffay. Il a uriné contre un pilier provoquant l’émotion d’un jeune paroissien qui l’a expulsé. Outre l’urine répandue dans l’église, il a également tenu des propos violents contre la France et la police.

Il urine alors que les fidèles contemplent le Saint Sacrement

Mardi après-midi, vers 17 heures, une petite quinzaine de fidèles étaient réunis en l’église Sainte-Croix, à proximité des galeries Lafayette ( anciennement Decré ). Cette présence importante en dehors d’un office s’explique par la présentation du Saint Sacrement. Il s’agit d’un moment intime de communion entre les chrétiens et Dieu.
C’est dans cette atmosphère de recueillement et de dévotion qu’un individu est entré bruyamment dans l’église.
Troublant le calme feutré des fidèles, il a tenté d’abord de rentrer dans les confessionnaux avant d’uriner contre un pilier au fond de l’église, à quelques mètres des fidèles.

Si certains paroissiens ont eu du mal à réaliser ce qui était en train de se passer, un jeune fidèle a couru vers l’homme et l’a plaqué au sol. Il lui a ensuite fermement intimé de quitter les lieux.

Des propos anarchistes et anti-français

Une fois dehors, l’individu, visiblement très énervé, s’est mis à insulter les passants. Il a également tenu des propos virulents contre les policiers et la France. Il était habillé d’un pantalon sur lequel le sigle « ACAB » était clairement visible. Ce sigle, signifiant « All Cops Are Bastards » (« Tous les flics sont des bâtards » en français), est très largement utilisé par des individus se revendiquant de l’extrême-gauche.

Nous avons retrouvé Barthélémy qui a réussi à faire sortir l’homme de l’église. « Tous les paroissiens étaient estomaqués. Je n’ai pas réfléchi, j’ai juste évité de trop employer la violence car nous étions dans une église mais, honnêtement, j’étais vraiment furieux. Alors que le Saint Sacrement était à quelques mètres de lui, il n’a pas hésité à répandre son urine comme si de rien n’était » s’indigne Barthélémy.

« Il tenait des propos décousus à l’extérieur. Il insultait tout le monde. C’était un Africain qui attaquait beaucoup la France et la police. Il criait qu’il
« enc… la France et la police. » D’ailleurs, en parlant de la police, tout le monde était tellement choqué que je crois bien que personne n’a pensé à l’appeler… »
Pour le jeune homme, cela met en lumière « l’augmentation de l’insécurité à Nantes, notamment entre Bouffay et Commerce. Alors qu’on est sous la menace des islamistes, il faut aussi se poser la question de la sécurité des chrétiens. »

Nicolas Serrand

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine