Tourisme. Une escapade de trois jours à Jersey

jersey
Le Mont Orgueil

05/04/2017 – 08h15 St Aubin (Breizh-Info.com) – A 1h20 de navigation de Saint-Malo, se trouve Jersey, une île anglo-normande (comme Guernesey) somptueuse, qui vaut que l’on s’y attarde quelques jours.

Au départ de Bretagne, on se rend donc au terminal du Naye, à Saint-Malo – qui sert aussi de point de départ vers l’Angleterre. Pour Jersey, c’est la société Condor Ferries qui assure la liaison ; il est possible de voyager à pied ou bien d’embarquer sa voiture, avant d’aller prendre un breakfast sur le bateau et de quitter la Bretagne, tout en profitant du « duty free » (grosses réductions sur les parfums, cigarettes, alcool, des réductions plus importantes que lors d’autres voyages intra Union Européenne).

N’hésitez pas à prendre le premier ferry de la journée, histoire d’arriver tôt sur place et de pouvoir profiter de l’intégralité de la journée.

Ferry

Le Mont Orgueil, joyaux de l’île

Durant notre escapade, nous avons rencontré Vicky, poissonnière à Saint-Hélier, la commune principale de l’île. Cette dernière, gérante de l’entreprise « The Fresh Fish Company »nous a parlé de son métier – particulièrement difficile – et de la volonté, chaque jour, de proposer des produits frais (elle vend également des légumes de l’île) pour les restaurateurs, mais aussi les particuliers qui viennent la voir. Homards, crabes, et autres joyeusetés sont en vente sur son étale ; Vicky – qui nous expliquait par ailleurs que le Brexit serait sans doute une bonne opportunité pour le secteur de la pêche local afin de ne pas laisser les décisions centralisées à Bruxelles – aime son métier, son île, et surtout, promouvoir une pêche et une agriculture locale et éthique.

Si vous êtes des amoureux des balades en nature, nous vous conseillons ensuite de quitter Saint-Hélier, direction l’Est de l’île. Et pourquoi pas de vous arrêter visiter la Oyster Jersey Company afin de découvrir les parcs à huîtres de Jersey, qui s’exportent dans le monde entier.

Puis, juste à côté, avec une vue partagée entre la mer, le port et les nombreux champs de pommes de terre cultivées en pente (l’île est une grande productrice, d’où la fameuse pomme de terre « jersey royal ») prenez deux heures pour visiter le château de Mont Orgueil, l’un des joyau de Jersey.

Si le site était déjà fortifié à l’époque préhistorique, le château a été érigé au XIIIème siècle et a résisté de nombreux siècles aux différents envahisseurs. Sa visite ravira les petits comme les plus grands, le grand avantage du château, les somptueux paysages qu’il permet de découvrir en son sommet, étant l’accès à une multitude de salles et de recoins (ce qui n’est souvent pas le cas lorsque l’on visite des forteresses médiévales en Bretagne notamment).

Direction la côte nord ensuite , destination « Rozel Bay ». Un endroit absolument somptueux, qui plus est par beau temps. Une côte sauvage, avec quelques petits ports et petites criques qui permettent d’innombrables balades. Possibilité également de se restaurer, au « Rozell Pub », un pub traditionnel qui propose une nourriture fraiche et de qualité (nous y reviendrons dans un prochain article).

Pour ceux qui voudraient passer une nuit « comme des princes et princesses » et dont le budget le permet – car il faut y mettre le prix – et qui souhaiteraient passer leur première nuit sur la côte Nord, alors choisissez le « Château la Chaire ». Situé dans les hauteurs du Rozell Pub, possédant un restaurant et des chambres absolument sublimes, il est l’endroit rêvé, par exemple, pour y passer une lune de miel. Ne pas comptez – hormis à être doté d’un budget exceptionnel – y passer trop de nuit toutefois.

rozell_pub

Une croquette de crabe au Rozell Pub

Le château la chaire (salle de restaurant privée)

le château la chaire

L’avantage à Jersey, notamment lorsque l’on y vient avec sa propre voiture, c’est de pouvoir circuler vraiment très facilement sur toute l’île. Attention toutefois à ne pas conduire trop vite (et à ne pas oublier de conduire à gauche), car les routes sont particulièrement étroites. On se demande d’ailleurs l’intérêt que peuvent avoir les habitants à posséder des voitures toutes aussi somptueuses les unes que les autres (Maclaren, Jaguar, Mercedes, BMW..) alors qu’il leur est impossible, sur l’île, de rouler à la vitesse que méritent ce type de bolide.

Pour une deuxième journée, après avoir passé la première sur la côte Est et Nord, rendez vous tout d’abord à Saint-Hélier, pourquoi pas afin de faire du shopping parmi les nombreuses boutiques du centre-ville. Ensuite, possibilité d’aller visiter le Jersey Museum, qui revient sur l’évolution de l’île de Jersey à travers les âges, l’évolution des institutions politiques, économiques, et de la population. Passionnant.

Pour vous restaurer, et si là encore, vous voulez « jouer dans la cour des grands » , alors allez chez « Banjo », un restaurant qui propose une nourriture fraiche et élaborée, le tout dans un univers particulièrement classe, élégant. De quoi achever l’opération séduction si vous êtes avec l’élue ou l’élu de votre coeur !

Si vous êtes amateur de rugby, et que le calendrier correspond, alors n’hésitez pas, et allez assister à une rencontre des « Jerseys reds » , l’équipe de rugby de Jersey. Actuellement, l’équipe est 5ème du « Rugby Championship », l’équivalent de notre Pro D2 où évolue le RC Vannes. A l’heure actuelle, l’équipe est qualifié pour la finale de la « British and Irish Cup » mais pourrait également se retrouver en playoffs d’accession en Aviva Premiership en cas de bons résultats lors des deux dernières journées de championnat. Une équipe à suivre donc, et un bon moment à passer là bas si vous êtes de passage lors d’un match à domicile.

Cap sur St Aubin !

Pour la dernière nuit et la dernière journée sur place (si vous décidez de repartir avec le ferry du dimanche soir par exemple en étant arrivé le vendredi matin) allez faire un tour à l’Ouest/ Su-Ouest de l’île, en direction de Saint Aubin notamment. Il s’agit d’un endroit là encore beaucoup plus calme que St Hélier, moins peuplé, et particulièrement charmant.

Pour les petits budgets, un tour sur Air B and B ou sur booking permettra de dénicher – en fonction de la saison – des prix abordables. Pour ceux qui veulent poursuivre le plaisir de l’élégance, du charme, et d’une forme de luxe – mais à vrai dire, un week end sur cette somptueuse île est aussi fait pour rêver – alors vous pourrez par exemple prendre une chambre au Sommerville Hôtel. Il s’agit d’un hôtel 4 étoiles, qui possède un bar et un restaurant avec une vue absolument géniale sur le port de St Aubin et sur la mer (les chambres ont la même vue pour une partie d’entre elles).

Le Sommerville hôtel

Sur le port, de nombreux établissements pour se restaurer ; mais aussi quelques pubs ; nous ne pouvons que vous conseillez de passer un moment au « Trafalgar Pub », où chaque soir se déroule une session musicale, et où les matchs de football comme de rugby sont retransmis. Mais n’hésitez pas non plus à aller au « Boat House » ou encore au « Old Court House ». A chaque fois, vous pourrez y prendre un verre (de nombreux cidres à la pression) et vous restaurer (port oblige, n’hésitez pas à goûter les nombreux poissons ou crustacés à la carte).

Si vous voulez par ailleurs prendre un bon brunch, ou un bon breakfast, alors allez à « la belle gourmande Delicatessen ». Vous y serez accueillis par Sophie, qui au départ, suivant les traces de sa mère restauratrice et passionnée de gastronomie, a ouvert une épicerie fine, mettant en avant produits du terroir local, mais également fromages raffinés, vins, huiles, charcuteries (elle est livrée en provenance de Rungis notamment une fois par semaine).

la_belle_gourmande_delicatessen

Une épicerie fine / restaurant à ne pas manquer

A partir de la semaine prochaine, et alors que jusqu’ici était proposé un brunch jusque 15H (qui connait énormément de succès), son restaurant s’agrandit, et pourra désormais accueillir 50 couverts. Une adresse à ne pas manquer à St-Aubin, où le temps s’arrête pendant quelques heures !

Parmi les bonnes adresses gastronomiques locales, on notera également le restaurant de l’hôtel Sommerville ou encore « Pedros » qui fait le plein chaque week-end (réservation impérative). Nous avons particulièrement été déçus par le « Tenby » par contre établissement du bord de port, qui semble plus tenir de ces attrapes touristes que l’on peut rencontre également aux meilleurs emplacements parfois sur les côtes bretonnes.

Niveau balade, là encore, vous serez servis. Il faut absolument aller marcher en baie de St Brelade, sur la plage. Par beau temps, c’est l’extase et une balade d’une heure et demie, qui peut se terminer par une pinte de cidre en terrasse, face à la plage et à la mer. Si il vous reste du temps, ou que vous décidez de prolonger jusqu’au lundi matin, alors allez visiter également le « Jersey War Tunnel », une des attractions les plus prisées de l’île. Il s’agit d’un réseau gigantesque de souterrains construits par les prisonniers des Allemands durant la seconde guerre mondiale. L’île a en effet été occupée à partir de 1940 et les habitants réduits au statut de prisonniers, condamnés de facto aux travaux forcés …

A voir également le Elisabeth Castle, qui succéda au Mont Orgueil pour être la défense la plus importante de l’île durant 300 ans. Niveau paysage et visite, cela ne vaut toutefois pas le château médiéval.

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire, car l’île de Jersey peut être visitée pour de nombreuses raisons : possibilité de faire le tour de l’île, à pied ou en vélo (entre 60 et 70km selon les parcours choisis), possibilité de se poser quelque part et d’attendre que le temps passe, pour se relaxer ! Possibilité aussi de multiplier les petites ballades, à la découverte des joyaux cachés de l’île (nous n’avons pas fait le Nord Ouest, donc pas possible de vous en parler ici).

Enfin, un séjour à Jersey, c’est aussi et avant tout la découverte d’habitants discrets mais accueillants. On sent que sur leur île, ils sont loin, très très loin, de nos tracas du quotidien, ou de ceux que peuvent rencontrer également les nombreux touristes anglais qui viennent également la découvrir.

Plutôt que de vouloir absolument chercher le soleil du Sud, et l’entassement sur les côtes méditerranéennes ou atlantiques, en France ou en Espagne, il existe à une heure 20 de Saint-Malo, une petite île de charme (et il doit en être de même de Guernesey selon les dires) , qui vous fera passer un excellent moment, et qui permettra aux Bretons, aux Normands, et à ceux qui en sont à proximité, de mettre l’argent et le temps qu’ils auraient dépensé en essence en heures  et en frais de route, dans des prestations de qualité, à deux pas de chez eux.

Pour préparer votre séjour, si vous voulez du clé en main, allez sur le site Visit Jersey,  sur le site de Condor Ferries, sinon, entre booking, Air B N B, Trip Advisor et nos conseils notamment, vous devriez pouvoir construire votre séjour idéal !

Yann Vallerie

Crédit Photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Eric Curaudeau

    Tres bel article