17/09/2013 – 20 h Rezé (Breizh-info.com) – L’affaire du bijoutier niçois agressé la semaine dernière et qui a abattu l’un des malfaiteurs semble avoir réveillé une partie de la population, déterminée à ne plus laisser les voyous faire la loi et à ne plus attendre que la justice et les autorités fassent lentement leur travail.
L’exemple du jour vient de Rezé, commune voisine de Nantes, où ce lundi, alors que deux voyous avaient tenté de braquer le bar-tabac « Le Relax », les clients de l’établissement se sont précipités sur l’un des deux malfaiteurs, avant de le maîtriser et de le remettre à la police. Le deuxième est parvenu à s’échapper, mais un suspect a été interpellé quelques heures après les faits.
Les deux braqueurs étaient en possession de pistolets de défense, rapidement identifiés comme tels par un des clients du bar, ancien militaire, qui a su faire preuve de sang froid et de détermination afin de mobiliser d’autres clients du bar, médusés sur le coup.
Des témoins de la scène, joints par téléphone, ne mâchaient pas leurs mots ni leur colère après cet incident : « on en a marre d’être emmerdé au quotidien par ces racailles; la police n’intervient même plus et même quand ils sont arrêtés, la justice ne fait pas son travail, alors on ne se laissera plus faire désormais » confie un habitué du bar-tabac, désireux de préserver son anonymat. « C’est notre quartier, notre ville, nos enfants, nos familles et nos biens qui sont menacés, on ne peut pas tolérer cela ».
Alors que la garde des Sceaux, Christiane Taubira, promet une réforme pénale proposant d’aménager les peines inférieures à 5 années de prison ferme, les appels à l’autodéfense face à l’inaction des pouvoirs publics se multiplient ces derniers jours.
En début de semaine, c’est le maire UMP de la ville de Croix (Nord-Pas-de-Calais), Régis Cauche, qui avait déclaré au quotidien « la voix du Nord » que si un de ses administrés commettait l’irréparable « contre un Rom » pris en flagrant délit de vol, il le soutiendrait.
De plus en plus, le fossé semble se creuser entre une population qui vit l’insécurité, les trafics et les violences au quotidien, et qui ne supporte plus de voir la situation se dégrader et des responsables politiques totalement décalés des réalités, aveugles voire sourds aux revendications de leurs électeurs, car trop souvent enfermés dans leurs bulles idéologiques et leurs intérêts à court terme.

Crédit photo : googlestreetview
 [cc] Breizh-info.com, 2013, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine