Le Cul bénit, un nouveau livre de Bernard Rio présenté le 7 décembre à Quimper

A LA UNE

07/12/2013 – 08H00 Quimper (Breizh-info.com) –  Bernard Rio l’avait annoncé dans un entretien publié par Breizh-info le 25 novembre : à peine achevée la tournée de présentation de son Voyage dans l’au-delà : les Bretons et la mort, il publie un nouvel ouvrage qui en est le pendant – l’antidote presque : Le Cul bénit, amour sacré et passions profanes, aux éditions Coop Breizh. Pour ce bel ouvrage abondamment illustré, il a revisité chapelles et mégalithes, découvrant une Bretagne érotique et amoureuse. « C’est à la fois un livre du désir et du plaisir sur les liaisons sacrées entre l’humain et le divin », assure-t-il.

Dans ce livre étonnant, on voit un dolmen décoré de paires de seins, une fée peignant sa chevelure à la fontaine, une femme exhibant ses jolies fesses dans le chœur d’une chapelle, un sexe en érection sur une stèle gauloise, un diable coquin dans une église, un acrobate exhibitionniste… On découvre aussi le pétangueule et le souffle-à-cul, les vêpres des grenouilles ou les origines de saint Guernichon, descendant de Cupidon.

Si les images sont gaillardes, le texte, savant et savoureux, traite d’art sacré et de religion populaire, de croyances et de mythes, sans jamais céder à la vulgarité. Le livre est d’ailleurs préfacé par Michel Maffesoli, professeur à la Sorbonne.

L’auteur présentera et dédicacera son livre à la nouvelle boutique Coop Breizh, 16, rue Elie Freron à Quimper, le samedi 7 décembre, de 14 à 17 h 30.

Bernard Rio, Le Cul bénit, amour sacré et passions profanes, Coop Breizh, 19 x 25 cm, 192 pages, 25 €.

Crédit photo : couverture du livre
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

Articles liés