20/12/2013 – 06H00 Saint Vincent sur Oust (Breizh-info.com) – Les éditions Elor proposent des ouvrages pour les enfants à partir de 4 ans jusqu’aux jeunes adultes, et s’attache à fournir aux familles des ouvrages de référence pour leurs enfants. La maison d’édition s’attache particulièrement à éditer et diffuser des livres bien écrits, riches, édifiants, moraux, catholiques et traitant, pour beaucoup de la Bretagne, de son histoire, de légendes ou de récits oubliés.
Nous avons pu rencontrer Laurence Gurnaud, la responsable, qui tenait un joli stand des éditions lors de l’après-midi-conférence-hommage du 14 décembre sur les 70 ans de la mort de l’Abbé Yann-Vari Perrot.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Laurence Gurnaud, des éditions Elor

Breizh-info.com : Pouvez-vous présenter et présenter votre parcours ?
Laurence Gurnaud : J’ai fait des études de philosophie. Maman étant bretonne, mes parents ont décidé de s’installer en Bretagne. Puis mon père s’est lancé dans l’édition, l’idée me passionnait, il m’a proposé de l’aider et je suis venue m’installer en Bretagne.
Elor dès le début se voulut bretonne, son premier livre est le roman ados « Lumière sur Kerlivit » de Michel Renouard. Travaillant avec lui jusqu’à sa mort en 2005.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qui vous a poussé à reprendre les éditions Elor ?
Laurence Gurnaud : La passion du livre. À la mort de mon père, je ne travaillais plus à Elor depuis de nombreuses années, j’avais voulu faire autre chose. Les expériences diverses sont une bonne chose. Mais j’avais la certitude qu’un livre est toujours essentiel même à l’époque de l’Internet et du multimédia. Un de mes frères avait repris la direction à la mort de papa et il désirait reprendre son premier métier d’ingénieur informatique. Mon père voulait faire de beaux livres, je suis restée dans cette optique.

Breizh-info.com : De quoi se compose votre répertoire ? Comment repérez-vous les auteurs ? Quelles sont les publications que vous souhaitez mettre en avant ?
Laurence Gurnaud : Notre créneau c’est le roman et les possibilités sont infinies. Les romans jeunesse, les romans adultes, les livres d’enfants.
Bien sûr les rencontres avec les auteurs font les livres, ainsi les albums d’Anne-Marie Malcoste pour les plus jeunes (dès 4 ans), ont été une nouveauté pour notre maison qui faisait du roman. Aujourd’hui il y a 10 albums illustrés, dont un conte de Noël « Le Noël de petit pinson ».
Comme je l’ai dit plus haut les auteurs bretons tiennent une bonne place chez nous puisque nous sommes éditeurs bretons, Michel Renouard, Marion Cahour, Jeanne Coroller-Danio, Simone Roger-Vercel, Paul Féval. Nous avons bien sûr des romans et des auteurs qui ne sont pas bretons, car le livre n’est pas un univers fermé.
Nos auteurs sont toujours une belle rencontre et généralement nous continuons de travailler avec eux. Nous recevons de nombreux manuscrits, c’est ainsi que se découvrent de nouveaux auteurs.
Quant à votre question sur les publications que nous souhaitons mettre en avant, elle est difficile, car étant un petit éditeur, chaque livre est important et compte pour nous, mais je dirai « Histoire de Notre Bretagne » de Jeanne Coroller-Danio, illustrée par Jeanne Malivel ou encore « Le Requin de Runavel » de Michel Renouard : le roman ado se passe au siècle de Napoléon, il y est question d’un sous-marin et des naufrageurs. En parcourant notre site Internet, vous en découvrirez bien d’autres, notamment les romans ados sur l’histoire, le moyen-âge, les romans ados abordent des thèmes très divers.

Breizh-info.com : Vous sortez un nouveau recueil sur les contes de Noël, pour toute la famille : quel en est le contenu ?
Laurence Gurnaud : Des histoires inédites, imaginées par nos auteurs pour ce livre. C’est un livre pour petits et grands, les contes ont toujours existé à Noël, ces nouveaux contes sont dans cette tradition. On entre dans le monde du merveilleux, et franchement on en a besoin aujourd’hui.

Breizh-info.com : Quels sont vos projets pour l’avenir ? Arrivez-vous à vivre de votre maison d’édition ?
Beaucoup de projets, mais notre petite maison d’édition ne peut pas éditer aussi vite qu’elle le voudrait, les finances nous manquent souvent ! C’est le lot des petites maisons, ce ne sont pas les projets qui manquent, mais les moyens. Nous avons aussi les livres qu’il faut réimprimer, tout cela rentre dans le planning.
Vivre de sa maison d’édition est difficile. Les grands médias nationaux ne nous sont pas ouverts, le plus difficile est donc de nous faire connaître du public. Il y a l’a priori très répandu que la valeur des auteurs vient des journaux qui en parlent (voire de la télévision, sans compter les prix qui ne vont qu’aux grandes maisons d’édition). Mais nous sommes comme nos auteurs des passionnés, si nous ne l’étions pas nous aurions moyen de faire des choses qui rapportent plus, mais alors nous aurions moins de plaisir.

BSI/ELOR
10 rue du Chandelier
56350 St Vincent sur Oust (Bretagne)
E-mail edit.elor @ wanadoo.fr

Crédit Photo : Elor
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.