Nantes en Bretagne : mais que fait Jacques Auxiette ?

A LA UNE

13-01-2014 – 14H00 Nantes (Breizh-info.com) – A l’occasion des inondations qui touchent la Bretagne, les journalistes ont pris de mauvaises habitudes.
Ainsi, à la télévision (samedi 4 janvier, JT de 20h, France2), on évoquait les « quatre départements Bretons » placés en vigilance orange et rouge. Suivait ce qu’il fallait entendre par « quatre départements Bretons » : Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbihan.
Même « dérapage » à la radio (dimanche 5 janvier, journaux du matin, France Inter) où il était question des « Bretons des quatre départements concernés ». Et là encore, ce n’était pas la bonne liste. En effet, lorsqu’on parle de ces « quatre départements bretons », on se réfère à ceux de la Bretagne administrative (Côtes-d’Armor, Finistère, Morbihan, Ille-et-Vilaine). Mais voilà que les journalistes parisiens se mettent à donner une autre définition des « quatre départements bretons ». Tout cela à cause des inondations.

Que deviennent alors les Pays de la Loire ? Il y a urgence à ce que Jacques Auxiette explique à ces égarés de journalistes parisiens que la Loire-Atlantique n’appartient pas à la Bretagne mais à son truc à lui, les Pays de la Loire.

Après cet épisode fâcheux, M. Auxiette gagnerait à faire voter par son conseil régional un budget de communication suffisamment important pour rentrer dans les crânes cette évidence : la Loire-Atlantique, joyau des Pays de la Loire, n’a rien à voir avec la Bretagne. Un lieu s’impose d’ailleurs pour le lancement de cette campagne de communication : le château des ducs de Bretagne. A Nantes.

Crédit photo : Manuel/mc (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

4 Commentaires

  1. N’accusez pas Jacques Auxiette d’indifférence : il a été si éprouvé par le rattachement de Nantes à la Bretagne via la pluviométrie qu’il en a fait une crise cardiaque. Il a subi une opération d’urgence la semaine dernière. Mais il n’a pas pris de risque : il est allé se faire opérer à Angers. Non qu’il ait craint la submersion : le CHU de Nantes n’a pas encore déménagé en zone inondable, selon le projet de Jean-Marc Ayrault. Plutôt par méfiance envers les soignants bretons, sans doute.

  2. La classe ! Attaquer un homme même lorsque on est en désaccord qui vient de subir une opération cardiaque est loin d être digne ! On peut attaquer les idées , se battre pour une cause et respecter les individus, ce n est en étant outrancier que nous ferons avancer nos revendications, Je trouve d ailleurs qu instrumentaliser les inondations qui ont frappé la région et penser que les journalistes parisiens sont nos meilleurs défenseurs est pas très glorieux non plus, ,, Allez on oublie cet article et on revient à des vrais sujets

  3. L’hospitalisation de Jacques AUXIETTE suit de peu celle de Gilles RICONO, brillant ingénieur général des ponts, empêché de prendre sa retraite pour aider Jean Marc AYRAUT sur les « dossiers bretons sensibles » .
    Motif se cette hospitalisation: traumatisme crânien (il est tombé dans un escalier à son domicile !)

    Il ne faut pas être superstitieux, mais quand même!

    Le beau Jean Marc, l’excellent M.MUSTIERE, et notre brillant préfet de région devraient tous faire très attention….
    En ce moment, la fatalité s’acharne sur les hommes lige du projet Notre Dame des Landes!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés