Chômage : Ayrault parviendra-t-il à battre Fillon ?

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

19/02/2014 – 09H00 France (Breizh-info.com) –Le bilan de l’équipe Sarkozy-Fillon mérite d’être qualifié d’impressionnant. Parvenir à fabriquer 1 394 000 demandeurs d’emplois supplémentaires en cinq ans (mai 2007 – mai 2012) en France métropolitaine relève tout simplement de l’exploit.
+ 785 000 dans la catégorie A, 118 300 en B, 71 400 en C et 232 700 en E. A leur arrivée, MM. Sarkozy-Fillon héritait de 3 576 600 chômeurs, toutes catégories confondues. A leur départ, ils faisaient cadeau à MM. Hollande-Ayrault de 4 970 600 chômeurs. Sans oublier 513 304 emplois aidés, véritables cache-misère. Le record paraissait donc imbattable.

Mais il est possible que le tandem Hollande-Ayrault parvienne à faire mieux, tellement les premiers résultats sont prometteurs. En France métropolitaine, entre mai 2012 et décembre 2013, le Premier ministre, qui, comme chacun sait, « dirige l’action du gouvernement », (article 21 de la constitution), peut accrocher à son tableau de chasse 593 100 demandeurs d’emploi supplémentaires. + 376 200 en catégorie A, + 68 300 en B, + 93300 en C, + 33 800 en D, + 20 300 en E.
Jean-Marc Ayrault a donc à gérer en France métropolitaine 5 563 700 chômeurs (5,86 millions avec les DOM-TOM).
Du côté des emplois aidés, le gouvernement a mis le paquet avec les « emplois d’avenir » ; 100 000 devraient être signés à la fin 2013 et 50 000 supplémentaires sont programmés pour 2014 (administration, collectivités territoriales, hôpitaux).

En outre, le gouvernement a augmenté le nombre de contrats aidés classiques pour les porter à 480 000. Et ce majoritairement dans le secteur non-marchand. Au total, avec environ 600 000 emplois aidés, on n’a pas encore atteint le record de l’ère Jospin (800 000 postes, notamment grâce aux emplois jeunes). Coût pour les finances de l’Etat : 2,2 milliards d’euros en 2013, 3,3 en 2014. (le Figaro, 23 novembre 2013).

Si M. Ayrault poursuivait son action à ce rythme, nul doute qu’il dépasserait M. Fillon : 593 100 chômeurs supplémentaires  en dix-huit mois pour le premier, contre 1 394 000 en cinq ans pour le second. A coup sûr, on sent davantage de potentiel chez l’actuel Premier ministre.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

1 COMMENTAIRE

  1. En bonne logique ce gouvernement devrait effectivement battre les précédents records sarkozistes puisqu’il poursuit la même politique économique ultra-libérale. Une gabegie plus une gabegie, ça ne fait pas une prospérité ! Ça fait deux gabegies !
    Sans compter que le parti socialiste, fidèle à lui-même et toujours désireux de faire étalage de son talent clientéliste, au lieu de réguler son économie en la protégeant, ajoute aux nuisances du chômage la fausse bonne recette des emplois improductifs, donc à la charge de l’économie, donc générateurs de fiscalité supplémentaire, donc lamineurs de compétitivité.
    Et ce n’est certainement pas en continuant à appliquer servilement des instructions économiques que l’on va chercher chez des concurrents à 6000 Kms de Paris que la situation du chômage s’améliorera dans nos provinces !!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Hausse de l’électricité, du tabac, baisse des indemnités chômage : ce qui change au 1er Février 2021

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour les Français. Avec l'annonce par la presse mainstream d'un nouveau reconfinement qui devrait être annoncé rapidement par les autorités...

Industrie : 20 emplois sauvés à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, 33 perdus à Montoir

La crise sociale et économique continue de prendre le pas sur la « crise sanitaire » liée au Covid – et ce n’est probablement...

Prime de Noël. Qui va en bénéficier à partir du 15 décembre ?

2,5 millions de ménages français vont pouvoir bénéficier de la prime de Noël à partir du 15 décembre prochain. Quelles en sont les modalités...

Quelles solutions pour le chômage de masse post-covid ?

Richard Détente reçoit #CharlesGave et #OlivierDelamarche pour traiter le sujet du #chômage en #France. La crise du #COVID19 ne cesse d’affaiblir l’économie de notre...