Jean-Pierre Reymond : « On fait passer les chômeurs pour des assistés alors qu’ils ont payés pour être assurés contre le chômage ! » [Interview]

A LA UNE

Pôle emploi, la machine à asservir. Tel est le titre du nouvel ouvrage de Jean-Pierre Reymond, paru aux éditions Max Milo fin septembre, portrait au vitriol d’une administration symbole de l’inefficacité à la française.

A qui sert Pôle Emploi ? A trouver du travail aux millions de chômeurs ? Certainement pas ! Malgré ses 55 000 salariés et son budget de 5 milliards d’euros, Pôle emploi s’avère incapable d’aider plus de 10% des chômeurs à retrouver du travail. Pour 90% des demandeurs, ce service public est totalement inutile.

Pourtant, les demandeurs d’emploi sont convoqués, fliqués, infantilisés, menacés. Ils perdent leur temps dans de vaines rencontres, ultimatums, incohérences administratives, pseudo formations et autres « job dating ». Pire, alors qu’ils sont des « ayant droits », ils sont traités comme des assistés, des obligés qui doivent obéir aux diktats de Pôle Emploi sous peine de perdre leurs indemnités.

Pour l’auteur, Pôle Emploi est une vaste garderie des inutiles, une machine qui asservit les chômeurs pour les contraindre à accepter des salaires de misère.

Dans cet essai, Jean-Pierre Reymond, reporter et spécialiste de l’aménagement du territoire, décrypte les dessous de cette machine. Avec humour, il raconte ses trois années de chômage et, plus largement, le cauchemar vécu par les millions de chercheurs d’emploi en France.

Nous l’avons interrogé pour évoquer cette enquête, rédigée alors que l’auteur lui même a été confronté à cette administration infernale.

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Jean-Pierre Reymond : Je suis auteur d’une quinzaine de livres et j’ai collaboré à des très nombreux journaux allant de Politis à The Good Life, de La Tribune l’Evènement du Jeudi. J’ai travaillé sur l’environnement, Vichy et la collaboration, l’économie et l’aménagement du territoire, raisons pour lesquelles j’ai réalisé des centaines d’interviews de femmes et hommes politiques comme Valéry Pécresse, Charles Pasqua, Nicolas Dupont Aignan, Daniel Cohn-Bendit. Et puis j’ai été licencié par mon principal employeur. 

Breizh-info.com : Pouvez-vous nous rappeler l’historique de Pôle emploi ?

Jean-Pierre Reymond : Georges Pompidou crée en 1967 l’Agence nationale pour l’emploi qui vient en complément des Assedic qui recouvre, depuis 1958, les cotisations salariales et patronales pour assurer le paiement des indemnités chômage. En 2008, Nicolas Sarkozy fusionne ces deux organismes et crée Pole emploi. Mal préparée, cette réforme entraine un désastre  humain et financier. 

Breizh-info.com : Votre enquête sur Pôle Emploi et son fonctionnement naît de votre expérience personnelle. Qu’est-ce qui vous a déclenché à écrire et à témoigner ?

Jean-Pierre Reymond : Quand vous perdez votre travail, c’est un drame. Vos journées semblent vides. La dépression vous guette. J’ai donc voulu raconter cette expérience. Puis, dès les premiers dysfonctionnements, j’ai décidé d’enquêter sur les pratiques de Pôle emploi. 

Breizh-info.com : Mon expérience personnelle et celles de proches font état également d’une incompétence parfois assez lourde des équipes en charge de l’accueil et du suivi des personnes au chômage, finalement peu formées et peu au fait du monde de l’emploi. N’y-a-t-il pas là un gros problème également ?

Jean-Pierre Reymond : Pris en étau entre la colère des chômeurs et les injonctions de rentabilité de leur hiérarchie, les employés de Pôle emploi sont largement dépassés par l’ampleur du chômage. Certains agents de Pôle emploi peuvent être compétents et dévoués. Mais ils sont rares et la plupart se sentent simplement « survivants ». 

Breizh-info.com : Pôle emploi bénéficie d’un financement public titanesque (avec l’argent du contribuable donc), pour un rendement et une efficacité très faible. Qu’est-ce qui ne colle pas selon vous ? 

Jean-Pierre Reymond : Ce n’est pas l’argent du contribuable, mais celui des salariés ! Chaque année, les salariés versent 37,1 milliards d’euros de cotisations pour l’assurance chômage alors que les chômeurs ne perçoivent que 34,6 milliards d’euros… Si le système est déficitaire, c’est que nos contributions servent à payer le fonctionnement de Pôle emploi, soit plus de 5 milliards d’euros par an. C’est là le scandale ! On fait passer les chômeurs pour des assistés alors qu’ils ont payés pour être assurés contre le chômage ! 

Breizh-info.com : En quoi cette institution est-elle une « machine à asservir » ? Quelles sont les armes utilisées pour se faire ? 

Jean-Pierre Reymond : Pôle emploi ne cesse de vous envoyer des injonctions, vous obligeant à y répondre sous peine de radiation. Aujourd’hui, cette disciplinarisation reste le plus souvent au niveau des menaces. Mais les textes existent et ils pourraient être appliqués dans un sens plus coercitif pour obliger les demandeurs d’emploi à accepter n’importe quel travail à n’importe quel prix. Rappelons que Pierre Gattaz, l’ancien patron du Medef, voulait un contrôle journalier des chômeurs… C’est totalement absurde lorsqu’on sait que Pôle emploi ne sert à rien pour 90% des chômeurs !

Breizh-info.com : Vous dites qu’au final, Pôle emploi ne sert pas à trouver du travail. Un comble non ? 

Jean-Pierre Reymond : Pôle emploi a 3 missions : indemniser les demandeurs d’emploi, les accompagner vers le retour à l’emploi et guider les entreprises dans leurs recrutements. Si sa mission d’indemnisation s’avère plutôt efficace, son rôle vers le retour à l’emploi est quasi nul. Quant à l’entreprise, sa méconnaissance est tellement abyssale que rares sont les employeurs qui lui confient leur recrutement. Si tous les rapports pointent cette inefficacité, personne ne remet en question le fonctionnement de ce service public et l’actuelle réforme n’a que 3 buts : un objectif comptable, la volonté de contraindre les chômeurs à accepter n’importe quel travail et, bien sûr, un volet politique. Cette réforme coercitive qui culpabilise les chômeurs ne peut que plaire aux électeurs de droite à 8 mois de la présidentielle. 

Breizh-info.com : Quels sont, selon vous, les mesures qu’il faudrait prendre pour réformer efficacement le système de recherche d’emploi en France, afin de permettre aux chômeurs de trouver travaux et formations, et aux finances publiques de ne pas plonger ?

Jean-Pierre Reymond : Pôle emploi ne peut plus être seulement dirigé par des technocrates qui passent d’une administration à l’autre sans jamais passer par la case chômage. Par ailleurs, la plupart des études montrent qu’un conseiller ne peut être efficace qu’en s’occupant de 60 chômeurs. Or, chaque conseiller s’occupe de 250 à 1000 chômeurs. Comme Pôle emploi ne peut pas recruter 250 000 conseillers pour assurer un suivi décent des demandeurs d’emploi, la seule solution est de se concentrer sur les demandeurs les plus en difficultés ou qui ont un véritable besoin de formation pour assurer leur reconversion. C’est pourquoi le vrai rôle de Pôle emploi n’est pas d’aider les chômeurs, mais de dévier la colère sociale. Comme l’affirme l’un de ses cadres : « C’est bien pratique d’avoir un Pôle emploi pour déverser sa hargne… Pôle emploi joue un rôle d’amortisseur avec toutes ses imperfections et tout le monde est content qu’il existe. »

Propos recueillis pas YV

Crédit photo : breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

2 Commentaires

    • parce que les complotistes aujourd’hui ce sont les gens qui réflechissent c’est ça ? (et non plus des mecs bizarres qui vivent dans des caravanes aux alentours de la zone 51 :-D)

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés