Nantes. Des casseurs au service de la croissance ?

A LA UNE

26/02/2014 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Environ 1000 casseurs venus de toute la France s’étaient donnés rendez-vous à Nantes, profitant de la manifestation anti-aéroport. Des militants radicaux, appartenant à l’extrême-gauche selon Manuel Valls.
Une certitude, ça n’était pas des mous si l’on considère les dégâts causés : mobilier urbain, vitrines de magasins, commissariat de police… de la guérilla urbaine paraît-il.
Si bien que le maire de Nantes, Patrick Rimbert (PS) a décidé de porter plainte contre X. Il estime la facture à 1 000 000 euros. A ce chiffre qui ne concerne que les biens publics, il convient bien sûr d’ajouter les dégâts occasionnés aux commerces et aux particuliers.
On comprend la vexation subie par Jean-Marc Ayrault. Lui faire ça à lui, Premier ministre, dans son fief !
Pourtant, il gagnerait à positiver. Est-ce une bonne idée en ces temps de croissance nulle de critiquer ces jeunes gens qui, « à l’insu de leur plein gré » (sic), militent en réalité pour la croissance ?
Ce ne sont pas les entreprises de nettoyage, du bâtiment et des travaux publics qui diront le contraire. Dès le lundi matin, elles avaient du pain sur la planche à Nantes. Evidemment, les compagnies d’assurances ne seront pas du même avis.

Rappelons quelques chiffres. D’après les économistes, avec une croissance à 1,5%, on peut stabiliser l’emploi mais +2% sont nécessaires pour assister à une création franche d’emploi. Or en 2013, la croissance n’a été que de +0,3% en France.
Tandis que le budget 2014 de l’Etat a été bâti sur une hypothèse de croissance de +0,9%.
On est donc bien loin du compte pour apporter un peu d’air frais à Pôle Emploi.

Par conséquent, les casseurs de Nantes ont apporté leur modeste contribution à la redynamisation de l’économie. Les ouvriers qui seront employés à effacer les traces des désordres de samedi peuvent les en remercier.

Les premières estimations des dégâts occasionnés par les tempêtes et les inondations qui ont frappé la France en décembre et en janvier commencent à tomber. D’après la Fédération françaises des sociétés d’assurances, les intempéries de cet hiver pourraient avoir causé entre 600 et 650 millions d’euros de dommages (JDD, 23 février). Une autre contribution importante apportée à la relance de la croissance …

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés