Étiquette : nddl

Quand Valérie Pécresse confond « référendum » et « consultation »

Profitant de la question corse, Valérie Pécresse tient à rappeler le précédent de Notre-Dame-des-Landes : « Emmanuel Macron cède encore une fois à la violence de la rue. Comme par exemple à Notre-Dame-des-Landes, où il avait cédé aux zadistes et avait bafoué le résultat du référendum. Il est dans le déni sur la crise d’autorité que connaît le pays. » (Le Télégramme, samedi

Notre-Dame des Landes : des cabanes détruites sur l’ex-ZAD

Dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne et les squats, deux baraques occupées par des « irréductibles » sur l’ex-ZAD de Notre-Dame des Landes – ils avaient refusé de faire des projets agricoles ou associatifs et de s’enregistrer auprès des pouvoirs publics – ont été expulsés ces 15 et 16 juillet 2020. Le 17 juin dernier, le collectif « les invendus

Aéroport de Nantes Atlantique : la gaffe de la Commission nationale du débat public

« Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De nos jours, il peut arriver au contraire qu’une commission déterre un problème, à la manière d’un Rantanplan exhumant la hache de guerre. C’est en quelque sorte ce qui vient d’arriver à la Commission nationale du débat public (CNDP). Lors de l’abandon du projet de construction d’un aéroport

zad_nddl

ZAD de Notre-Dame des Landes : trois cabanes détruites, des appels à reconstruire

Une cabane flottante, construite sur un étang en lisière de la ZAD, au centre-sud de celle-ci, a été arasée ce mercredi après que vingt fourgons de gendarmes mobiles et deux de plongeurs ont été dépêchés sur les lieux. Cette cabane était l’héritière d’autres cabanes construites successivement sur le site, la première, Ker Ponk, en 2013 par des zadistes proches de

zad_nddl

Trafic de drogue à Notre-Dame des Landes : un zadiste balance

Le conflit entre zadistes qui ont pu s’accorder avec la préfecture – dits « appellistes » – et les « irréductibles », « autonomes » en marge qui ont refusé de négocier, n’en finit pas de faire des victimes. Après l’unité des opposants c’est maintenant au tour d’un des secrets les mieux gardés vis-à-vis de l’extérieur : le trafic de drogue sur la ZAD. Sur une plateforme

notre-dame-des-Landes_bernard_cazeneuve_arrete_fraisnotre-dame-des-Landes_bernard_cazeneuve_arrete_frais

Notre-Dame des Landes : des ex-opposants à l’aéroport relancent une association citoyenne

Alors que l’ACIPA a acté sa dissolution fin juin, des opposants ont relancé une association citoyenne nouvelle, cette fois pour soutenir les zadistes qui ont signé avec la Préfecture – et s’appuient sur le soutien de Copain 44 et de la Confédération Paysanne. Mais peuvent être en froid avec les habitants et agriculteurs historiques, du fait de diverses raisons historiques

zad_nddl

Notre-Dame-des-Landes : l’ACIPA se saborde sur fonds de fortes dissensions entre opposants

C’est fini. L’ACIPA, principale organisation anti-aéroport, a voté ce 30 juin sa dissolution. Des 2300 militants à jour de cotisation, 941 se sont exprimés, dont 531 pour la dissolution et 389 contre. Juste avant, le conseil d’administration avait avalisé la dissolution, par 12 voix contre 9. Un comité de liquidation suivra les recours encore pendants devant le Conseil d’État. L’enjeu

zad_nddl

Notre-Dame des Landes : la ZAD est devenue une zone de haines et d’embrouilles

La blessure de Maxime, qui s’est fait amputer la main droite après avoir ramassé une grenade pour la renvoyer sur les gendarmes – cette dernière a détonné dans sa main – n’y change rien. Même si les zadistes ont leur héros, c’est la fin de la ZAD « irréductible », comme en témoignent des témoignages récents. Même la « marée basse populaire » du

zad-vaincra

Blessé sur la ZAD : drame de la bêtise humaine ou acte délibéré ?

Vendredi dernier, Gérard Collomb annonçait la fin de l’intervention sur la ZAD de Notre-Dame des Landes le soir même. Ce n’est pas encore le cas et des heurts perdurent, alimentés par une cinquantaine d’irréductibles concentrés au centre-sud, entre le Bois de Rohanne, le chemin de Suez et la Saulce (RD81). Mardi 22 mai, un jeune homme a vu sa main

zad

Notre-Dame des Landes : encore plusieurs squats détruits sur la ZAD vendredi

Après la reprise des expulsions jeudi dans le bois de Rohanne et aux environs, elles ont continué ce vendredi aux extrémités ouest, est et nord de la ZAD : trois maisons en dur squattées ont été murées, quatre détruits, deux ont brûlé. Dans la soirée, Gérard Collomb a annoncé la fin de l’intervention sur la ZAD, mais elle se poursuit encore

notre_dame_des_landes_operation_gendarmerie_ameliore_ecologie_zad

NDDL. Reprise des expulsions dans la ZAD, 4 squats détruits

Comme prévu, les expulsions ont repris au centre de la ZAD. La gendarmerie a annoncé viser quatre squats ce matin (la Châtaigne, la Vosgerie, Plui Plui, Lande de Rohanne), tous situés dans et autour du bois de Rohanne, et six demain. Des échauffourées ont opposé zadistes – moins nombreux que début avril – et gendarmes, sans empêcher la destruction de

zad_manif

Nantes : la manif en soutien aux zadistes a fait flop, un engin explosif retrouvé sur la ZAD

Après la reprise ce 17 mai des expulsions dans la ZAD, les zadistes « irréductibles » ont appelé à une manifestation de soutien à Nantes à partir de 18 h devant la Préfecture. Celle-ci n’a pas été un franc succès avec 250 participants à peine, qui ont cependant fait le tour du centre-ville, survolés par l’hélicoptère de la gendarmerie. Un flop qui est

zad_nddl

Notre-Dame des Landes : 15 projets agricoles acceptés, 5 arrestations sur la ZAD

Voilà qui ne devrait pas réconcilier les zadistes « modérés » et les « irréductibles ». Alors que les seconds, qui s’opposent aux gendarmes depuis vendredi dernier en barricadant les routes, espéraient secrètement que l’État rejette la plupart des projets des premiers, alias les « fi-fiches » nominatives, le comité de pilotage s’est tenu et 15 des 28 projets agricoles sont retenus ; quatre autres sont améliorables.

zad-martine

ZAD de Notre-Dame des Landes : nouveaux affrontements entre zadistes et gendarmes

Le comité qui doit examiner les projets agricoles déposés par les zadistes ne doit avoir lieu que ce lundi 14 mai, et pourtant depuis vendredi soir des affrontements sporadiques opposent déjà les gendarmes mobiles et les zadistes « irréductibles » opposés à toute négociation avec l’État, au contraire des « modérés » qui eux ont déposé des projets nominatifs. Les gendarmes essaient d’empêcher les

zad_nddl

ZAD. Une lutte profondément divisée : le front anti-aéroport n’existe plus

La violence des zadistes « irréductibles » et les magouilles de certains d’entre eux, sous couvert de la lutte, au détriment des paysans ou des riverains, ont causé l’effondrement du soutien de la ZAD par les riverains et le monde paysan. Coprésidé par Françoise Verchère, ancienne maire de Bouguenais et figure de la lutte, le collectif des élus doutant de la pertinence

zad_nddl

Notre-Dame des Landes : le bilan de la première phase de l’expulsion de la ZAD

A partir du 14 mai, les zadistes « irréductibles » sonnent le branle bas de combat. En effet, le comité de pilotage du 6 juin a été avancé à cette date pour examiner les projets agricoles nominatifs des zadistes « modérés » et retenir ceux qui font l’affaire. Ces derniers ont d’ores et déjà insisté sur l’interdépendance de tous les projets, tandis que l’Etat

nddl_zad

Notre-Dame-des-Landes : les tensions entre zadistes et riverains sont loin d’être apaisées

Le témoignage de l’agriculteur que nous avons interrogé, et qui affirme être prêt à nettoyer la ZAD lui-même avec d’autres si les gendarmes n’y arrivent pas, n’est pas isolé. Un nombre croissant de riverains en ont assez des zadistes et des nuisances qu’ils génèrent (routes coupées, barrages, prolongation de l’opération d’évacuation, difficultés pour les livreurs et les camions de lait

NDDL

ZAD. Un paysan de Vigneux-de-Bretagne : « Si les gendarmes n’y arrivent pas, on fera le ménage nous mêmes »

Tandis que les expulsions semblent gelées cette semaine – le temps que les services de la préfecture et la Chambre d’Agriculture analysent les 41 projets nominatifs déposés par les zadistes, dont 21 projets agricoles – mais que des affrontements ont encore lieu chaque matin sur la ZAD entre « irréductibles » et gendarmes, nous avons reçu le témoignage anonyme d’un paysan installé

Notre-Dame-des-Landes, la fin de l’histoire ?

Retrouvez le JT de TV Libertés du 26 avril, qui revient notamment sur la situation à Notre-Dame des Landes. https://www.youtube.com/watch?v=QM0qm8Uq9Lk 1) Sécurité / Notre-Dame-des-Landes, la fin de l’histoire ? Après dix années d’occupation, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pourrait bien connaître son épilogue. A défaut d’expulser définitivement les occupants, le gouvernement semble tendre la main aux militants écologistes d’extrême gauche pour

zad

La ZAD a-t-elle signé son arrêt de mort en négociant avec l’État ?

L’ultimatum du gouvernement et les pressions issues des organisations paysannes ont fini par payer : 41 zadistes ont déposé des projets nominatifs, dont 21 agricoles, tout en affirmant qu’ils sont tous interdépendants et qu’il faut les accepter tous. La préfecture et la Chambre d’Agriculture se donnent jusqu’à la fin de la semaine pour les examiner, d’ici là les expulsions sont suspendues.

Quand Valérie Pécresse confond « référendum » et « consultation »

Profitant de la question corse, Valérie Pécresse tient à rappeler le précédent de Notre-Dame-des-Landes : « Emmanuel Macron cède encore une fois à la violence de la rue. Comme par exemple à Notre-Dame-des-Landes, où il avait cédé aux zadistes et avait bafoué le résultat du référendum. Il est dans le déni sur la crise d’autorité que connaît le pays. » (Le Télégramme, samedi

Notre-Dame des Landes : des cabanes détruites sur l’ex-ZAD

Dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne et les squats, deux baraques occupées par des « irréductibles » sur l’ex-ZAD de Notre-Dame des Landes – ils avaient refusé de faire des projets agricoles ou associatifs et de s’enregistrer auprès des pouvoirs publics – ont été expulsés ces 15 et 16 juillet 2020. Le 17 juin dernier, le collectif « les invendus

Aéroport de Nantes Atlantique : la gaffe de la Commission nationale du débat public

« Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De nos jours, il peut arriver au contraire qu’une commission déterre un problème, à la manière d’un Rantanplan exhumant la hache de guerre. C’est en quelque sorte ce qui vient d’arriver à la Commission nationale du débat public (CNDP). Lors de l’abandon du projet de construction d’un aéroport

zad_nddl

ZAD de Notre-Dame des Landes : trois cabanes détruites, des appels à reconstruire

Une cabane flottante, construite sur un étang en lisière de la ZAD, au centre-sud de celle-ci, a été arasée ce mercredi après que vingt fourgons de gendarmes mobiles et deux de plongeurs ont été dépêchés sur les lieux. Cette cabane était l’héritière d’autres cabanes construites successivement sur le site, la première, Ker Ponk, en 2013 par des zadistes proches de

zad_nddl

Trafic de drogue à Notre-Dame des Landes : un zadiste balance

Le conflit entre zadistes qui ont pu s’accorder avec la préfecture – dits « appellistes » – et les « irréductibles », « autonomes » en marge qui ont refusé de négocier, n’en finit pas de faire des victimes. Après l’unité des opposants c’est maintenant au tour d’un des secrets les mieux gardés vis-à-vis de l’extérieur : le trafic de drogue sur la ZAD. Sur une plateforme

notre-dame-des-Landes_bernard_cazeneuve_arrete_fraisnotre-dame-des-Landes_bernard_cazeneuve_arrete_frais

Notre-Dame des Landes : des ex-opposants à l’aéroport relancent une association citoyenne

Alors que l’ACIPA a acté sa dissolution fin juin, des opposants ont relancé une association citoyenne nouvelle, cette fois pour soutenir les zadistes qui ont signé avec la Préfecture – et s’appuient sur le soutien de Copain 44 et de la Confédération Paysanne. Mais peuvent être en froid avec les habitants et agriculteurs historiques, du fait de diverses raisons historiques

zad_nddl

Notre-Dame-des-Landes : l’ACIPA se saborde sur fonds de fortes dissensions entre opposants

C’est fini. L’ACIPA, principale organisation anti-aéroport, a voté ce 30 juin sa dissolution. Des 2300 militants à jour de cotisation, 941 se sont exprimés, dont 531 pour la dissolution et 389 contre. Juste avant, le conseil d’administration avait avalisé la dissolution, par 12 voix contre 9. Un comité de liquidation suivra les recours encore pendants devant le Conseil d’État. L’enjeu

zad_nddl

Notre-Dame des Landes : la ZAD est devenue une zone de haines et d’embrouilles

La blessure de Maxime, qui s’est fait amputer la main droite après avoir ramassé une grenade pour la renvoyer sur les gendarmes – cette dernière a détonné dans sa main – n’y change rien. Même si les zadistes ont leur héros, c’est la fin de la ZAD « irréductible », comme en témoignent des témoignages récents. Même la « marée basse populaire » du

zad-vaincra

Blessé sur la ZAD : drame de la bêtise humaine ou acte délibéré ?

Vendredi dernier, Gérard Collomb annonçait la fin de l’intervention sur la ZAD de Notre-Dame des Landes le soir même. Ce n’est pas encore le cas et des heurts perdurent, alimentés par une cinquantaine d’irréductibles concentrés au centre-sud, entre le Bois de Rohanne, le chemin de Suez et la Saulce (RD81). Mardi 22 mai, un jeune homme a vu sa main

zad

Notre-Dame des Landes : encore plusieurs squats détruits sur la ZAD vendredi

Après la reprise des expulsions jeudi dans le bois de Rohanne et aux environs, elles ont continué ce vendredi aux extrémités ouest, est et nord de la ZAD : trois maisons en dur squattées ont été murées, quatre détruits, deux ont brûlé. Dans la soirée, Gérard Collomb a annoncé la fin de l’intervention sur la ZAD, mais elle se poursuit encore

notre_dame_des_landes_operation_gendarmerie_ameliore_ecologie_zad

NDDL. Reprise des expulsions dans la ZAD, 4 squats détruits

Comme prévu, les expulsions ont repris au centre de la ZAD. La gendarmerie a annoncé viser quatre squats ce matin (la Châtaigne, la Vosgerie, Plui Plui, Lande de Rohanne), tous situés dans et autour du bois de Rohanne, et six demain. Des échauffourées ont opposé zadistes – moins nombreux que début avril – et gendarmes, sans empêcher la destruction de

zad_manif

Nantes : la manif en soutien aux zadistes a fait flop, un engin explosif retrouvé sur la ZAD

Après la reprise ce 17 mai des expulsions dans la ZAD, les zadistes « irréductibles » ont appelé à une manifestation de soutien à Nantes à partir de 18 h devant la Préfecture. Celle-ci n’a pas été un franc succès avec 250 participants à peine, qui ont cependant fait le tour du centre-ville, survolés par l’hélicoptère de la gendarmerie. Un flop qui est

zad_nddl

Notre-Dame des Landes : 15 projets agricoles acceptés, 5 arrestations sur la ZAD

Voilà qui ne devrait pas réconcilier les zadistes « modérés » et les « irréductibles ». Alors que les seconds, qui s’opposent aux gendarmes depuis vendredi dernier en barricadant les routes, espéraient secrètement que l’État rejette la plupart des projets des premiers, alias les « fi-fiches » nominatives, le comité de pilotage s’est tenu et 15 des 28 projets agricoles sont retenus ; quatre autres sont améliorables.

zad-martine

ZAD de Notre-Dame des Landes : nouveaux affrontements entre zadistes et gendarmes

Le comité qui doit examiner les projets agricoles déposés par les zadistes ne doit avoir lieu que ce lundi 14 mai, et pourtant depuis vendredi soir des affrontements sporadiques opposent déjà les gendarmes mobiles et les zadistes « irréductibles » opposés à toute négociation avec l’État, au contraire des « modérés » qui eux ont déposé des projets nominatifs. Les gendarmes essaient d’empêcher les

zad_nddl

ZAD. Une lutte profondément divisée : le front anti-aéroport n’existe plus

La violence des zadistes « irréductibles » et les magouilles de certains d’entre eux, sous couvert de la lutte, au détriment des paysans ou des riverains, ont causé l’effondrement du soutien de la ZAD par les riverains et le monde paysan. Coprésidé par Françoise Verchère, ancienne maire de Bouguenais et figure de la lutte, le collectif des élus doutant de la pertinence

zad_nddl

Notre-Dame des Landes : le bilan de la première phase de l’expulsion de la ZAD

A partir du 14 mai, les zadistes « irréductibles » sonnent le branle bas de combat. En effet, le comité de pilotage du 6 juin a été avancé à cette date pour examiner les projets agricoles nominatifs des zadistes « modérés » et retenir ceux qui font l’affaire. Ces derniers ont d’ores et déjà insisté sur l’interdépendance de tous les projets, tandis que l’Etat

nddl_zad

Notre-Dame-des-Landes : les tensions entre zadistes et riverains sont loin d’être apaisées

Le témoignage de l’agriculteur que nous avons interrogé, et qui affirme être prêt à nettoyer la ZAD lui-même avec d’autres si les gendarmes n’y arrivent pas, n’est pas isolé. Un nombre croissant de riverains en ont assez des zadistes et des nuisances qu’ils génèrent (routes coupées, barrages, prolongation de l’opération d’évacuation, difficultés pour les livreurs et les camions de lait

NDDL

ZAD. Un paysan de Vigneux-de-Bretagne : « Si les gendarmes n’y arrivent pas, on fera le ménage nous mêmes »

Tandis que les expulsions semblent gelées cette semaine – le temps que les services de la préfecture et la Chambre d’Agriculture analysent les 41 projets nominatifs déposés par les zadistes, dont 21 projets agricoles – mais que des affrontements ont encore lieu chaque matin sur la ZAD entre « irréductibles » et gendarmes, nous avons reçu le témoignage anonyme d’un paysan installé

Notre-Dame-des-Landes, la fin de l’histoire ?

Retrouvez le JT de TV Libertés du 26 avril, qui revient notamment sur la situation à Notre-Dame des Landes. https://www.youtube.com/watch?v=QM0qm8Uq9Lk 1) Sécurité / Notre-Dame-des-Landes, la fin de l’histoire ? Après dix années d’occupation, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pourrait bien connaître son épilogue. A défaut d’expulser définitivement les occupants, le gouvernement semble tendre la main aux militants écologistes d’extrême gauche pour

zad

La ZAD a-t-elle signé son arrêt de mort en négociant avec l’État ?

L’ultimatum du gouvernement et les pressions issues des organisations paysannes ont fini par payer : 41 zadistes ont déposé des projets nominatifs, dont 21 agricoles, tout en affirmant qu’ils sont tous interdépendants et qu’il faut les accepter tous. La préfecture et la Chambre d’Agriculture se donnent jusqu’à la fin de la semaine pour les examiner, d’ici là les expulsions sont suspendues.

À LA UNE

Législatives 2022.Jérôme Bergami (Reconquête) en réunion publique le 27 mai à St Pol de Léon
Jean Jouzel veut faire entendre la voix des scientifiques
2e circonscription du Morbihan. Alexandre Vellutini présente sa candidature sous l'étiquette « Les Patriotes » [Interview]
Affaire Damien Abad. Et si on arrêtait de se torcher avec la présomption d'innocence et le droit ? [L'Agora]

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !