Pledran. Marine Le Pen en meeting, mardi 4 mars

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

26/02/2014 – 10H00 Pledran (Breizh-info.com) – Dans le cadre de sa tournée des fédérations en vue des élections municipales à venir, Marine Le Pen se rendra à Plédran, mardi 4 mars, afin de soutenir les candidats des Côtes-d’Armor aux municipales. Après une conférence de presse qu’elle donnera à 17h à la salle Horizon, à Plédran, la présidente du Front National tiendra un meeting suivi d’un apéritif, à 18h, dans la même salle. Près de 400 personnes sont attendues, signe de l’influence grandissante d’un parti jusqu’ici mal aimé des Bretons, notamment en raison des prises de position de Marine Le Pen ou de son père sur la suppression des régions, contre les langues régionales ou encore pour toujours moins de décentralisation et d’autonomie régionale là où une majorité des Bretons en voudrait plus.
Pour le moment, dans les Côtes d’Armor; sur six listes annoncées, deux sont complètes, puisque Catherine Blein, à Mousteru et Pierre-Yves Lopin à Saint-Brieuc ont bouclé les leurs. Une incertitude demeure néanmoins sur la liste de Raymond Blanc, à Lannion. Les trois autres (Pierre Le Mével à Paimpol, Gabriel Montfort à Plérin et Valérie de Cacqueray à Pléneuf Val André) ont renoncé.

La soirée de mardi 4 mars qui se tiendra à la campagne, s’annonce moins chaude que celle du 8 février à Rennes où des militants d’extrême-gauche avaient tenté par la violence de perturber le meeting du candidat local.
Une « contre-manifestation » pour dénoncer le Front National organisée notamment par les syndicats CGT et FSU se tiendra la veille, lundi 3 mars, à 18h, place des droits de l’homme à Saint-Brieuc. Ces syndicats, paradoxalement, sont confrontés au ralliement croissant et de moins en moins caché de nombre de leurs adhérents au parti de Marine Le Pen. Avec pour conséquences des procédures d’exclusion et des départs de plus en plus nombreux.

Crédit Photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

10 Commentaires

  1. À la CFTC, comme à FO, on n’exclut pas, mais on demande aux candidats FN de se défaire de leurs éventuels mandats syndicaux.

    Après petit rappel aux patriotes ou « identitaires » qui ne sont pas candidats FN ou RBM, les « places » syndicales se vident, en entreprise comme en « interpro »…

    A vous de prendre les places !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et n’oubliez pas : formations économiques et sociales, heures de délégations, influences sur les collègues…

    • Lorsque vous encaissez les cotisations, vous leur demandez à vos syndiqué(es) leur appartenance à un parti politique ? Alors foutez leur la paix!.. J’estime pour ma part, qu’il y a trop de syndicat en France et malheureusement « politisés ». Si tout monde se réunissait, et formait qu’un seul, voir deux syndicats (au pire) et surtout APOLITIQUES, auraient beaucoup plus de poids, dans leurs revendications et leurs actions de grèves. Question: « Ne pensez vous pas faire de la discrimination, par rapport aux appartenances politiques ? » « N’est-ce pas là une forme de racisme ? » Réponse souhaitée…

  2. « Ces syndicats, paradoxalement, sont confrontés au ralliement croissant et de moins en moins caché de nombre de leurs adhérents au parti de Marine Le Pen ».
    Autrement dit : une preuve que dans ces syndicats il existe des personnes « différentes », peut être moins bornées……
    Des personnes qui réfléchissent et finissent par se rendre compte…
    Quand à certains syndicats, ils restent ce qu’ils sont……Malheureusement pour eux…..

    • Vous vous rangez donc du côté des politiques qui, depuis ces 40 dernières années n’ont suivi qu’une ligne de conduite : celle de brader la France à tous les niveaux. Si, au bout de ces années vous n’avez toujours pas compris la vraie raison de la diabolisation systématique du FN et au besoin une complicité du gouvernement —- Miterrand / Joxe — pour monter une affaire de toutes pièces dans le but de casser le FN; ne vous plaignez pas de la situation tragique de notre pays à laquelle vous n’apporterez aucune solution si vous ne vous engagez pas pour faire tomber tous ces imposteurs, menteurs, voleurs qui se sont hissés au pouvoir pour nous écraser et détruire notre pays.
      Ils n’ont de cesse de rappeler — souvent à tort — les soit-disant  » collaborateurs  » de la dernière guerre ; quels sont les collaborateurs auxquels, à présent, eux – mêmes se joignent pour détruire la France et son peuple ?

  3. On apprend tous les à savoir: la Bretagne n’est plus en France.
    Enfin il est vrai qu’un ane ne fera jamais un cheval de course n’est ce pas Illiou.

    • Toi qui te prends pour un cheval de course ! A force d’aller trop vite dans tes propos, tu en oublies des mots dans ton commentaire, alors révises ta copie avant d’essayer de dénigrer, et prendre en soutien d’autres personnes, pour te réconforter. Permets moi de te dire,que, vue la « CHIENLIT » depuis des décennies, il est peut-etre temps de changer de politique et laisser la parole à ceux qui pourront j’espère nous sortir de cette crise qui nous mine tant. Conseil amical; « Il n’y a que les C–S qui ne se remettent pas en question » !!… CORDIALEMENT

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Plédran. Conférence sur la maladie de Parkinson le 9 novembre

05/11/2017 – 05H45 Plédran (Breizh-info.com) – Une conférence sur la maladie de Parkinson se déroulera le jeudi 9 novembre à Pledran (22). Elle se déroulera...

« On va vous égorger » : dégradation du local FN à Brest

02/06/2014 ‑ 08H00 Brest (Breizh-info.com) - "Sale Nazi", "on va vous égorger", voilà ce qu'on pouvait lire la semaine dernière sur le local du Front National de Brest....

Saint-Nazaire : des « artistes-chiens » contre le Front National

28/05/2014 – 07H00 St Nazaire (Breizh-info.com) – Considéré aujourd'hui par la bien pensance comme un "artiste plasticien rebelle",   Olivier de Sagazan  vient de donner aux Nazairiens...

Finistère : Troadec et le FN se partagent la moitié des communes

26/05/2014 – 07H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Ces élections européennes de dimanche dernier auront été les premières où tous les électeurs auront pu choisir parmi l'ensemble...