A Fougères Gilles Pennelle fait mieux que Marine Le Pen

Marinelepen_candidats_35

27/03/2014 – 09h00 Fougères (Breizh-info.com) – La ville de Fougères a été le théâtre, comme à Saint-Nazaire et à Lorient notamment, d’une forte poussée du Front National aux municipales, où  la liste menée par Gilles Pennelle est arrivée en troisième position avec 16,94% des suffrages.
En se qualifiant pour le second tour avec presque 17% des suffrages exprimés, celui qui est par ailleurs responsable du parti sur l’Ille et Vilaine réalise même un meilleur score que Marine Le Pen à l’élection présidentielle dans cette même commune ( 47 voix de plus, 1428 suffrages).
Cette percée  s’explique notamment par le travail effectué dans les quartiers HLM de la périphérie, qui ont été privilégiés au centre-ville tenu par l’UMP –  contrairement à d’autres candidatures FN ou RBM en Bretagne.
Avec une liste représentant bien la sociologie de la clientèle frontiste (composée notamment d’ouvriers et d’employés), il était en effet plus aisé de percer. Des enseignements que le Front National devrait prendre en compte pour les prochaines échéances électorales en Bretagne.

Nous avons recueilli ses impressions et ses commentaires sur le premier tour et ses souhaits à quelques jours du second tour.

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

6 réponses

  1. Comme si on avait pas assez honte comme ça……Pour une fois que les gens parle de Fougères c’est à cause du score FN :-(

  2. @maelys

    Pourquoi « honte » ???
    Il n’y a pas de « honte » a se tourner vers un parti qui pour l’instant n’est pas responsable de la crise sociale et économique comme peuvent l’être le PS ou l’UMP.
    Sans partager l’engouement pour le FN ou le RBM, je ne condamne pas les gens qui se tourne vers un parti qui propose une alternative.

    Le FN, issu de l’extrême droite certes, n’est plus un parti d’extrême droite. On peut le cataloguer de populiste (pas forcement populiste de droite car sur certains point il est même populiste de gauche).
    La nouvelle génération n’est pas issu des courants radicaux d’extrême droite comme autrefois (GUD, Œuvre française, etc) même si quelques exceptions sont la pour faire les choux gras des média.
    On trouve de plus en plus de gens issus de la gauche ou du syndicalisme.

    L’électorat qui regroupait soit des gens de la haute (tendance catho, royco etc) et des petits patrons (artisans, patrons PME PMI, agriculteurs) est aujourd’hui composé de salariés (ouvriers, fonctionnaires, employés). L’électorat et les militants étaient souvent des hommes aujourd’hui ce sont des femmes…

    etc etc etc

    Le point noir du FN est son rejet totale de l’Europe (au lieu de proposer une autre Europe). Mais aussi son refus des patries charnelles (alors que les Identitaires défendent un axe Région, France, Europe intéressant).

    On peut noter enfin son refus de s’implanter dans le monde syndical ou associatif (refaisant la le coup de l’extrême droite, qui contrairement à l’extrême gauche, ne comprend pas l’utilité des corps intermédiaires) commettant une grosse erreur…
    Demain même avec 50% des voix pour le FN, la Gauche paralyserai le pays par une grève générale via ses syndicats et fera chuter un gouvernement en 48H de grève générale… Ca devrai faire réfléchir le FN…. et l’inciter à investir ses militants à FO, la CFTC etc…

  3. Cela démontre que les électeurs du FN ont changé. Ce ne sont plus les mêmes qui votent pour le parti. Et c’est d’autant plus inquiétant que personne ne parait pouvoir endiguer ce phénomène…

  4. Les électeurs bretons feraient mieux de voter pour des partis politiques bretons, afin de pouvoir décider par eux-mêmes de leur avenir.

    Mais bon, avec le système jacobin bien encré dans nos têtes, le nationalisme breton bien que démocratique et modéré est hautement incorrect, alors que le nationalisme français (PC/PS/UMP) et l’ultra-nationaliste français (PG et FN) ça passe bien.

    Que c’est dur de voir que nous breton sommes toujours complexés et honteux de nous même et de fait admiratifs et envieux du voisin.

  5. On crie au loup sans cesse , le FN ceci, le FN cela. On verra bien comment ça se passera dans les rares villes ou ils tiendront la mairie. D’ores et déjà, les régions leur feront la vie dure, les dotations seront réduites. Mais l’adversité n’effraie pas ceux qui militent au FN. Moi, je redoute bien davantage les « khmers verts » et les socialos dogmatiques et corrompus qui nous pourrissent le quotidien…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS