Rennes. « L’agresseur du Blosne » condamné à 6 ans de prison

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

26/02/2014 – 14H00 Nantes (Breizh-info.com) – Youssoufi Diara, encore surnommé « l’agresseur du Blosne« , a été condamné hier par le tribunal de Rennes à 6 années de prison, dont 4 fermes . Il était accusé d’avoir, entre mi-décembre et mi-janvier, agressé violemment 5 personnes, dont quatre femmes, à proximité de l’hôpital du Blosne, frappant ses victimes à l’aide d’un bâton ou d’une barre de fer. A chaque fois, en plus des nombreux coups portés (occasionnant fractures et ITT en série, ainsi qu’un fort traumatisme psychologique), il dérobait les cartes bleues et téléphones portables de ses victimes. Déjà connu pour des faits commis dans l’Oise alors qu’il était mineur, il avait été confondu grâce à son ADN.

Estimant que les violences n’étaient pas seulement « crapuleuses » mais démontraient également « un véritable acharnement« , en particulier à l’égard de deux des victimesle parquet avait requis une peine de six ans de prison ferme. Poursuivi pour violences avec arme aggravées‚ extorsions‚ vols avec violences ayant entraîné une incapacité et escroqueries, le prévenu encourait une peine de 10 ans d’emprisonnement.

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

2 Commentaires

  1. Et, certainement le duo Vals Taubira se réjouit de l’efficacité de leur travail, bravo!
    Ils ont de quoi être fier … Seulement, ils sont incapables de reconnaître leur incapacité. Aveugles, orgueilleux, laxistes face à la croissance de la délinquance, et, intraitables face aux honnêtes gens, aux vrais Français, ils veulent supprimer les prisons…

  2. Avec les remises de peines, dans trois ans il sera libre (si il va en prison !) alors que c’est un multirécidiviste, c’est pas cher payé pour tout une vie de traumatisme x5.
    L’agresseur aurait été français de souche et s’en serait pris à des femmes musulmanes le verdict n’aurait pas été aussi clément, même avec un casier vierge.
    En voyant des choses pareilles, il ne faut plus que les adeptes de la religion de la bien pensance s’étonne que la france vire du coté du FN.
    Un peu d’ordre et de respect d’autrui ne serait pas du luxe, dans ce pays envahi par des barbares qui se croient tout permis.
    Apparement ce fou furieux est encore tombé sur des juges « compréhensifs » et très certainement pro taubira.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...