loup_bretagne

23/06/2014 – 07H00 Rennes (Breizh-info.com) – Le loup est revenu en France en 1992, dans le Mercantour. Mais bientôt, d’ici dix ans tout au plus, il pourrait hurler à nouveau dans les forêts bretonnes. L’espèce est en pleine expansion, et le mensonge général de l’Etat et des associations écologistes ne fait rien pour arranger les choses. Actuellement, le loup est aux portes de Paris – sa présence est suspectée en Seine-et-Marne – mais aussi de Lyon, de Moulins, de Toulouse et de Pau.

Pour l’Etat, il y a officiellement 300 loups dans le pays, dont la population augmenterait de 20% par an. Mais ce mensonge d’Etat craque de partout : il y a en effet au moins le double de loups, et les bergers, qui ne savent pas distribuer des indemnités et des hochets, mais qui savent compter, estiment sur la base des 6000 brebis tuées en 2013 qu’il y a 730 loups dans l’Hexagone. Quoi qu’il en soit, leur nombre augmente non de 20 mais de 25% par an  et donc les loups à l’étroit sur leurs territoires continuent à gagner de nouveaux départements.

Le cap des 1000 loups devrait être franchi d’ici 2017. Mais c’est sur le nombre officiel que l’Etat s’appuie pour déterminer le nombre de loups à prélever : soit 36 en 2014-15. Une goutte d’eau pour l’espèce. Beaucoup trop pour les écolos. Mais pour tuer plus et limiter l’expansion du loup, il faut réviser la convention de Berne. Donc se mesurer à l’Europe. La petite Suisse qui l’avait demandé en 2012 a été renvoyée dans ses cordes. Mais la Suède fait chaque année une chasse hivernale au loup pour limiter l’expansion de l’espèce. La France pourrait se faire entendre… si seulement ses dirigeants avaient du courage. Pour l’heure, le loup illustre admirablement la considérable perte volontaire de souveraineté et de pouvoir du pays face à l’UE.

L’expansion du loup a gagné en vigueur ces dernières années. En 2011-2012, quatre nouveaux départements sont tombés dans l’escarcelle du loup. Puis onze en 2013, dont la Meuse (où sa présence était suspectée depuis 2011), l’Aube, la Côte d’Or, la Haute-Marne, la Franche-Comté toute entière, l’Ardèche, la Loire, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées Atlantiques. En 2014 à tout cela se rajoutent le Loiret (où un vieux cheval a été attaqué par deux loups), les Bouches du Rhône (autour de la montagne Sainte-Victoire à Aix), la Marne, la Moselle et une expansion possible jusque dans l’Aisne et la Seine-et-Marne. Aux portes de Paris et de Lille.

Dans nombre de régions où ils sont implantés, les loups mettent en péril l’existence même de l’élevage ovin. D’autant plus que ni les chiens patous, ni les parcs électrifiés ne l’arrêtent : ça a fait en revanche l’affaire des marchands de clôtures et des associations écologistes chargées de commercialiser aux éleveurs ce qui aurait du les protéger (et les stages de formation). Maintenant, certaines d’entre elles envisagent d’importer de Louisiane d’autres chiens qui seraient plus agressifs ; mais ça ne devrait guère changer les choses. En attendant, les bergers menacent de rendre leur tablier : et « si les montagnes ne sont plus mangées », il risque d’y avoir des incendies. En Champagne, l’élevage ovin est une activité d’appoint pour exploiter des coteaux qui ne pourraient l’être autrement. Sous la menace des loups, les fermiers commencent à laisser tomber.

Carto-loup-3-2014

Plus les loups sont implantés, plus ils osent. A Bargème (Var), la dernière attaque a eu lieu de nuit, à un kilomètre du village. Dans les Alpes-Maritimes, département qui concentre un tiers des prédations en France, des attaques ont lieu de jour en présence de l’homme et des chiens patous. A Breil-sur-Roya, une dizaine de loups tournent en permanence dans les alentours de la commune. Les attaques ont lieu presque toutes les nuits et conduisent souvent à des dizaines de brebis mortes, soit que le loup les égorge toutes – au milieu du troupeau en panique, ses instincts se réveillent et il tue tout ce qui bouge – soit qu’une meute de loups pousse un troupeau paniqué hors des clôtures et que les bêtes se précipitent du haut d’une barre rocheuse. Les attaques touchent même les vaches : ainsi à Champ Laitier près d’Annecy (21 bêtes tuées en deux jours), ou encore en Ardèche et en Lozère, où les attaques sont quotidiennes.

En Meuse aussi, les éleveurs n’en peuvent plus : pas de grosses attaques comme dans les Alpes, mais une ou deux brebis tuées chaque matin. Les deux loups (au moins) du département ont besoin de manger. Le loup n’a rien de l’animal gentil et brave encensé par les écolos (qui ne sont pas bergers). Dans l’Aude et les Pyrenées Orientales, les troupeaux sont écumés depuis 2012. Des centaines de bêtes meurent. L’administration ne reconnaît qu’un loup, mais un administratif de l’ONF a parlé : il y en a 100, qui passent gaillardement la frontière puisqu’ils vont aussi en Catalogne. De même, dans l’Ardèche et la Loire, l’administration ne reconnaît que deux loups. Mais dans les faits il y a une grosse meute. Et les bergers, qui ont très récemment manifesté, en ont assez.

Le mensonge de l’Etat et l’expansion incontrôlée des loups ont un résultat immédiat : l’Ile de France, les Charentes, la Touraine, le Périgord et le Limousin sont en première ligne, et leurs éleveurs se préparent à faire face au loup dans les mois, sinon les années qui viennent. Le loup était annoncé en région parisienne pour dans dix ans ; il est plus que probable qu’il rode en Seine-et-Marne. Or un loup solitaire peut faire 60 kilomètres par jour. Aujourd’hui, le loup est à 300 kilomètres de la Bretagne. Demain, peut-être, il hurlera en forêt du Gâvre ou de Brocéliande. Faute de moutons, il s’attaquera aux génisses et aux veaux, aux poules et aux canards. Et les Bretons pourront dire encore une fois merci à la France, à l’inconscience de ceux qui nous gouvernent et au mensonge d’Etat sur le loup.

 

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

72 Commentaires

  1. Je comprends mal pourquoi cette haine du loup. L’homme a cohabité aec lui pendant des siècles, et sa prédation n’a jamais mis l’existence de l’espèce humaine en péril.

    Le loup est présent en Italie, en Espagne, en Slovénie, en Roumanie, dans tous ces pays, le pastoralisme se porte bien et s’accomode sans problème de la présence du loup. Seulement là-bas, les bergers travaillent et réfléchissent et ne se contentent pas comme en france d’un calcul de rentabilité à court terme. Le loup améliore son environnement, il joue son rôle dans la chaine alimentaire. Evidemment quand il arrive, les bergers sont obligés de surveiller leurs bêtes… Ah évidemment s’il faut bosser, les français sont fâchés…

    A la fin des années 80, quand la question de la réintroduction commencait à se poser, je me souviens d’un berger pyrénéen, très minoritaire dans sa profession qui venait de s’engueuler avec des collègues à la fin d’une manifestation anti réintroduction, il disait en substance (et avec l’accent), « Les bergers, sans le loup, ils ne servent à RIEN. Les brebis se passent très bien d’eux! Vous n’êtes que des fainéants! Moi mon fusil et mes deux patous on s’en débrouillera très bien, du loup, et s’il me prend une brebis ou deux, je ne vais pas aller hurler à la mort, moi les miennes ne tombent pas dans les ravins, parce que je dors au lieu de les conduire. »

    Il avait, me semble-t-il, tout dit. S’il y a le loup, on créera des emplois, et s’il faut pays le mouton un peu plus cher ca en vaut la peine.

    Comme breton, comme amoureux de la nature, et comme ami du pastoralisme authentique, je suis EXTREMEMENT content de l’hypothèse loup en Bretagne. Et je précise que je suis le contraire d’un écologiste de salon.

      • c’est effectivement de la désinformation, ou un manque d’information quand on dit que chez nos voisins ça se passe mieux.
        MAIS voici un article du site que vous citez

        « « Les loups hors de la Lessinia ». Ils « doivent être transférés à l’initiative de la Région dans un endroit plus adapté, et s’ils reviennent, qu’on veille à nouveau à leur expulsion sans effusion de sang » ; c’est ce que recommande la motion adoptée hier après-midi à la majorité par le Conseil Provincial (avec abstention du Parti Démocrate, de l’Italie des Valeurs et de Francesca Zivelonghi du centre droit), qui a été soumise à la signature du Conseiller de la Ligue du Nord Adelino Brunelli, et également signée par Lucio Campedelli, Domenico Dal Cero et Claudio Melotti. »

        http://leloupdesvoisins.canalblog.com/archives/2014/04/04/29592078.html

        ils demandent à les virer de là pour les transférer, CERTAINS anti loups prônent l’éradication. Donc sans dire que nos voisins soient dans une situation de complicité avec le loups, les différences de méthode peuvent se voir.

  2. Ah et si ca nous donne par la même occasion, le droit de sortir armés pendant les ballades du dimanche, ca n’en est que mieux. Remettre l’homme à sa place dans la nature. Sortez des villes. Soyez des hommes.

  3. Une dernière chose. Je préfère voir arriver le loup que les retraités francais qui envahissent notre littoral et font exploser le marché foncier, et les immigrés extra européens dont la Frônce se débarrasse chez nous, parce que leurs banlieuses débordent. Le loup, lui n’empêchera pas mes enfants de rester en Bretagne et il ne leur prendra pas leurs emplois.

  4.  » donc les loups à l’étroit sur leurs territoires continuent à gagner de nouveaux départements. »

    C’est sur qu’en on voit la destruction massive de nos forêts et de nos terres agricoles. Le soucis a pointer serait plutot celui ci que la croissance des loups.

      • Je vous invite à ressortir des cartes d’époque… « la forêt n’a jamais eu une telle étendue que maintenant »…
        A mourir de rire… Nous avons entre 1990 et 2000 perdu de nombreux hectares de forêts en Bretagne et pire encore entre 1789 et aujourd’hui. Peut on encore appeler ce qu’il reste forêt…???
        A voir également la carte des forêts de Suscinio en 1600 et ce qu’il en reste aujourd’hui… Rien mis à part quelques arbres sur les talus….
        Le loup a par le passé vécu en Bretagne et c’est au nom de la modernité et du profit qu’il a disparu de notre paysage.
        Il ne serait que tout à fait normal de le revoir peupler nos contrées, et si par cette occasion cela peut créer des emplois pour les surveiller, les étudier et les réguler ça ne serait que mieux.
        Que la nature reprenne ses droits, quoi de plus normal….

  5. L’occasion bientôt de chasser à nouveau à courre ce bel animal ou de relire le livre de Franck Davies, « Chasse aux loups et autres chasses en Bretagne », réédité en 1995 par Nature et Bretagne et par Sked, mais certainement par d’autres éditeurs depuis. A mon sens, un des plus passionnants à lire sur le sujet. Ceux qui l’ignorent encore y découvriront la chasse aux loups en Bretagne sous Napoléon III. Mais aussi les problèmes bien réels que ces animaux posaient aux populations et que beaucoup s’obstinent à minimiser aujourd’hui. On y parle aussi chasse aux sangliers.

  6. Le loup en Bretagne ? On se demande sur quel territoire. Hélas, les contrées restées totalement sauvages et où il pourrait prospérer sont rarissimes. Notre paysage est quadrillé de routes et de villages nouveaux. En fait, à part du côté de Brennilis et du mont Saint-Michel-de-Braspart, je ne vois pas.

    • ne vous inquiétez pas pour lui, opportuniste, il s’accommode très bien des poubelles, des volailles, des chats et des chiens. je sais, vous ne me croirez pas, mais vous verrez bien.

  7. Un article qui ose la vérité, lucide et réaliste, au grand dam des écolos qui du coup s’en prennent aux retraités. mais ensauvager nos terres ou s’épanouissent des hommes des femmes et des enfants ne leur posent aucun problème!:
    « À côté de nombreuses autres façons de rentabiliser l’état sauvage (1), plusieurs régions ont le potentiel pour proposer à partir de la faune des attractions touristiques de classe internationale. Nous allons travailler dur pour en faire une réalité. »
    extrait de : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/02/loup-la-face-cachee_9.html

    Les écologistes Breton se félicitent du retour du loup tout en prônant le pastoralisme traditionnel:

    « A propos de ce loup qu’un chasseur brestois a vu ou cru voir aux environs de Crozon, nous constations l’autre jour que, depuis plusieurs années, les loups avaient entièrement disparu de notre département.
    Il n’y a pourtant pas si longtemps encore que ces fauves étaient la terreur des campagnes bretonnes. Malheur aux fermes qu’ils visitaient! Leurs visites étaient aussi désastreuses qu’une épizootie pour les malheureux paysans dont ils décimaient les troupeaux. Et quelles émouvantes rencontres ils ménageaient la nuit aux passants attardés! Au coin du feu, les histoires de loups faisaient suite aux histoires de revenants dans le programme des longues veillées d’hiver.
    La réalité fut autrefois au moins aussi terrible que les contes. »
    Extrait d’un article écrit le 06/11/1897 dans le journal « le Finistère »
    A retrouver dans : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/12/quen-est-il-du-loup-en-1897.html

    • Qui êtes vous, Monsieur « Ouragan » qui savez si mal lire (et écrivez si mal par la même occasion)? Qui êtes vous pour déformer mes propos? Un retraité français? Un zoologiste? Un spécialiste de la faune sauvage? Vous qui parlez d’ensauvagement. Votre projet pour la terre est-il que disparaissent TOUTES les espèces prédatrices? Le loup, l’ours, le lynx, le renard, qui d’autre après? Vous?

      Je vis en Bretagne. J’y suis né et j’y ai fait naître trois enfants qui parlent la langue de leur pays, et écrivent le français avec mois d’erreurs que vous. (même la petite dernière qui a sept ans). Mon projet pour mon pays n’est pas d’en faire le jardin d’une immense maison de retraite aux allées bétonnées pour que votre déambulateur puisse aller paisiblement du centre commercial à la plage.

      Je ne m’en prends pas « aux retraités », je m’en prends aux parasites français qui viennent sur le tard piller mon pays, imposer leur mode de vie décadent, et qui se permettent au surplus de nous dire s’ils souhaetent ou pas voir des animaux dans NOS forêts.

      Je ne suis pas « un écolo », je vis dans la nature, un fusil à la main. Je participe de l’écosystème. Je chasse, et je n’ai pas peur de voir demain le loup me faire concurrence.

      Allez cacher vos trouilles de vieillard à leur place, aux chiottes où sont les diarrhées.

    • Qui êtes vous Monsieur « Ouragan »?
      D’où nous parlez vous, comme disaient les situationnistes? D’où déformez vous nos propos et nos qualifiez vous d' »écolo »?
      1/Je ne m’en prends pas « aux retraités », je m’en prends aux « retraités français » qui viennent chaque jour un peu plus nombreux s’installer ici, comme ils s’installent au Maroc, ou au Portugal, imposer leur mode de vie, leur caractère atrabilaire, leurs exigences de trottoirs dans les campagne, leurs envies de silence (il y en a un près de chez moi qui se plaint de ce que le bagad répète!).

      Figurez vous, Monsieur (dont je suis prêt à parier que vous êtes de cette espèce, retraité et français), que le projet que nous avons pour la Bretagne n’est pas d’en faire un immense jardin de maison de retraite, aux allées bien goudronnées, pour que vous puissiez aller paisiblement du centre commercial à la plage.

      2/ Je ne suis pas « écolo ». Je connais et j’aime la nature. J’emmerde Voynet, Duflot et toute cette clique d’arrivistes incultes qui ne savent de la nature que ce qu’ils entendent dans leur colloques. Je vis dans la nature où j’élève mes trois enfants (qui parlent le breton parfaitement et écrivent le français mieux que vous, même la petite de sept ans fait moins de fautes). Je chasse raisonnablement. En tenant compte de la rareté ou de la profusion des espèces. Mon fils de onze ans peut imiter le chant du traquet motteux et vous décrire le chardonneret élégant (en breton si vos voulez)

      3/ s’il vous plait ne nous assénez pas votre littérature débile à base de loup dangereux et d’espèces nuisibles. Demandez aux paysans des Carpates (pays magnifique) si le loup l’importune. Ou à nos amis du Québec et du Grand Nord. Ils font avec le loup, et l’ours et en sont bien heureux. Le loup « plus dangereux qu’une épizootie, c’est bien la bêtise qui vous fait répéter ce genre d’ineptie. Le loup justement débarrasse les troupeaux des bêtes malades, évite la propagation des maladies, et permettrait de réduire considérablement l’usage des produits vétérinaires, comme le démontre l’expérience des éleveurs italiens familiers du loup. Tout ca n’est qu’une question de marché. Un bête élevée avec le loup ne coute pas plus cher qu’une bête élevée sans. Bien sûr, il faut que les bergers fassent le boulot. Et l’agneau italien c’est meilleur que celui de Nouvelle Zélande.

      4/ J’aimerais que mes enfants (avec qui je dors régulièrement à la belle étoile lors de nos randonnées, notamment dans les Monts d’Arrée) puissent entendre le cri du loup, comme je l’ai entendu moi, près du feu de camp au Canada. Mais vous, ce que vos enfants connaitront du monde, vous vous en foutez. Vous êtes d’une génération qui a tout pillé pour son bénéfice personnel. Je n’aurai sans doute jamais de retraite, parce que je paye la votre, baby-boomer de mes deux, et il fau encore qu’on supporte votre projet de transformer notre pays en hospice?

      • Les enfants sont des proies faciles pour les prédateurs. Et les loups ont déjà mangé de la chair humaine.. J’espère que vous n’aurez jamais à regretter vos paroles…Cela va sans doute vous faire rire. Rira bien qui rira le dernier.
        Ceci étant les loups ne s’attaquent pas qu’aux animaux malades sinon les éleveurs n’y trouveraient rien à redire. Tout cela pour dire que votre belle image romantique du loup me laisse plus que froide quand je vois les images des animaux éventrés égorgés et dévorés par les loups. Un peu moins de fantasme, un peu plus de réel svp. Pour quelqu’un qui chasse, je vous trouve bien idéaliste.

    • je cite : « La réalité fut autrefois au moins aussi terrible que les contes. »
      mais la réalité d’aujourd’hui est bien plus terrible que ce que disent les médias !

  8. Quel que soit le site sur lequel on parle de loups, je retrouve ouragan qui lance son venin. ça en devient un peu lassant. Que le loup cause des problèmes aux éleveurs c’est une certitude contrairement à ce que disent beaucoup d’écolos. Mais votre nature aseptisée je n’en veux pas. j’ai grandis à la campagne en croisant toute sorte d’animaux et je voudrais que mes enfants en voient encore plus. (pas forcement en terme de quantité mais de diversité). Je pense également que certaines populations principalement en afrique qui vivent de l’élevage ont des conditions beaucoup plus difficiles que celles des éleveurs français, sont confrontées à beaucoup plus de prédateurs et pourtant je ne vois pas d’occidentaux dire qu’ils faut éradiquer les fauves d’afriques et autres carnassiers. (un safari à voir que du zèbre ça vous tente ?) Et c’est un petit fils de berger qui dit ça. Donc les problématiques de brebis qui avortent à cause de la peur merci mais je connais (je ne vois d’ailleurs personne se plaidnre des avions qui passent le mur du son au dessus de certains champs et qui affolent les brebis. il est plus facile de demander d’abattre un loup que de dire à l’armée de virer son cul ?).
    Je ne dis pas qu’il faut abattre aucun loups, mais il serait bon que d’un coté comme de l’autre les mensonges et les exagérations cessent.
    Pour les écolos les loups sont des animaux qui ne tuent pas de brebis ou de manière tres occasionnelle, qui vous regardent de loin et qui sont les amis des bisounours et pour les antis loups, le loup va venir chez vous, crocheter vos serrures et violer vos enfants avant de les manger…..

    • « et pour les antis loups, le loup va venir chez vous, crocheter vos serrures et violer vos enfants avant de les manger….. »
      Encore une interprétation idéologique de quelqu’un qui se place en donneur de leçons exemplaires.
      Non Monsieur, pour nous le loup c’est la fin de notre métier, la disparition de nos pays que nous avons su garder intact pour les transmettre aux générations futures. Le loup c’est aujourd’hui une attaque par jour sur les troupeaux. Le loup, nombre d’entre nous étaient favorable a la cohabitation, mais pas dans ces conditions. La vérité est transformée, manipulée, les ruraux sont montrés du doigts comme les responsables des exactions de nos sociétés, eux qui ont su prendre du recul et ont choisit de vivre de et en accord avec la nature!
      Heureusement que Ouragan est la pour rétablir la vérité et remettre les pendules a l ‘heure.

      La vérité c’est celle ci/ écrite dans « « Initiative pour la conservation des grands carnivores en Europe »,  » et que tout les écologistes connaissent et valident:
      « Tout est dit page 103 : « des réserves naturelles de faune sauvage limitées ne sont pas suffisantes pour les grands carnivores. c’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. »
      « Dans cette zone sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/  » Dans un pays démocratique ont aurait dit : « afin que les carnivores ne perturbent pas le pastoralisme »

    • « et pour les antis loups, le loup va venir chez vous, crocheter vos serrures et violer vos enfants avant de les manger….. » par demoniak

      votre comparaison n’engage que vous, car si un enfant doit être victime du loup, ce sera certainement un enfant de ferme, qui sera imprégné de l’odeur de la bergerie après avoir aidé a soigner les animaux.

      Alors que nous appréhendons avec angoisse cette toute à fait probable situation, vous stigmatisez notre communauté de manière totalement abjecte, et comme le dirai si bien Ouragan, vous faisant le digne représentant des défenseurs du loup, jouant de manière honteuse avec des événements qui ont de fortes probabilités d’arriver. Pour ce qui est du viol, je vous laisse aussi l’entière responsabilité de vos propos, qui sont ceux des spécialistes de l’endoctrinement par l’utilisation de la haine et de l’amalgame, et qui reflètent l’état d’esprit de ceux qui sont prêts a tout pour assouvir leurs passion.

      Les Bretons sont en train de se faire une idée plus précise de la personnalité des écologistes.

      • Pouvez vous nous citer UNE attaque de loups contre l’homme en Europe dans ces 50 dernières années?

        Si on doit éliminer du territoire tout ce qui attaque les humains, je connais des bipèdes qu’il serait plus urgent d’éradiquer, non?

        • Rante Espagne 1974 : 2 adultes et 2 enfants attaqués par des loups. Les 2 enfants décédés

          Amllaris 1975 Espagne, un enfant de 3 ans

          Svidnik, 1961 slovaquie un berger et un cheval

          Tymoszewicze et hryniexicze 1937 (plus de 50 ans mais mérite le détour) 10 enfants attaqués de jours dans les champs ou prés des maisons, 5 enfants morts

          Lituanie de 1989 a 2001 22 personnes mordues par des loups

          lettonie, 1998 et 2000 3 cas d’attaques, 2 loups tués, 3 personnes bléssées

          vous trouverez votre bonheur dans « linell lina op la peur du loup »

          Tout savoir dans « loup la fin d’un mythe »

          En touts les cas les écologistes ont trouvé un allié de taille en Bretagne

          Sans rancune

          • Ce qui prouve comme je l’ai dit dans l’un de mes commentaires que le loup n’est pas non plus tout gentil avec l’homme. Cependant

            Svidnik, 1961 slovaquie un berger et un cheval—>dans ce cas au moins l’animal était enragé.

            et pour mémoire
            « Les chiens peuvent eux aussi se révéler dangereux. Il y a eu 33 décès entre 1990 et 2010 par morsures de chiens, selon les derniers chiffres publiés par l’Institut de veille sanitaire (INVS) en 2010. Les morsures de chiens observées sur les victimes sont plus graves et plus profondes quand celle-ci connaissait le chien mordeur. Plus vous êtes proche de lui, plus le meilleur ami de l’homme risque de vous tuer. »

            On en revient donc à ce que je disais. Sans essayer de faire croire que c’est un animal docile, de là à paniquer parce qu’il y a des loups à proximité…. j’ai eu l’occasion de voir un sanglier « jouer » avec les chiens qui lui courrait aux miches, je crois que je préfère encore le loup.

            Apres pour la question des troupeaux, je ne me permettrais pas de juger les éleveurs car je ne suis pas sur place pour juger de si ils jouent le jeu ou pas de la protection.

      • Ma comparaison est juste une exagération telle que celle que notre ami Ouragan aime à utiliser. C’est à dire alarmiste et…sans fondement.
        Je ne dis pas que le loup est un animal bienveillant envers l’homme, je me borne à demander des preuves des dites attaques ou de la probabilité de ces attaques. (et pas des trucs qui remontent au moyen age, dont certains sont plus que contestables à cause de l’image du loup donné par l’église, et qui datent d’une époque ou les chances de prédation avec un animal dont la population était des centaines de fois supérieure à celle actuelle)

        Stigmatiser votre communauté ? Vous le prenez comme vous voulez, mais ce n’est pas le but. J’aimerais juste que d’un coté comme de l’autre les mensonges cessent, pour avoir enfin un vrai débat. Et que l’on arrête de prononcer des hypothèses qui deviennent des certitudes…sans aucun fait derrière.

        Et quand je vois des commentaires sur certains articles de journaux ou les gens disent tout et n’importe quoi (pro comme anti loups) ça commence à me gonfler.

        Comme le dit si bien « Le Brun de La Bouëxière » donnez moi des exemples d’attaques sur l’homme ?
        Et quand bien même, connaissez vous le nombre de personnes tués par des abeilles, des guêpes, des serpents en france ? Demanderons nous l’éradication des apiculteurs pour éviter de possible nuisance sur la population ?
        De mémoire il y avait eu un reportage sur un lion « oussama » qui avait tué plus de 50 personnes. Il a bien sûr été abattu. Mais je ne me rappelle pas que les populations autochtones et les gvts aient voulu abattre l’intégralité des lions en Afrique. bizarre ?

        « La vérité c’est celle ci/ écrite dans « « Initiative pour la conservation des grands carnivores en Europe », » et que tout les écologistes connaissent et valident:
        « Tout est dit page 103 : « des réserves naturelles de faune sauvage limitées ne sont pas suffisantes pour les grands carnivores. c’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. »
        « Dans cette zone sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ » Dans un pays démocratique ont aurait dit : « afin que les carnivores ne perturbent pas le pastoralisme » »
        —->merci d’avoir pour une fois changé vos sources. Au moins j’aurais de quoi lire, vérifier et peut être réviser mon jugement.

        Est ce que j’ai dis quelque part que le métier de berger était simple ? Mon grand père l’était, alors merci mais sans être un pro du pastoralisme, j’ai tout de même longuement entendu parler des problématiques des éleveurs. Mais l’un n’empêche pas l’autre. Quand je vois que dans les commentaires de certains journaux, les éleveurs demandent à abattre les loups dans les zones protégées… que l’on fasse paitre des brebis en plaine ou montagne est une chose, mais quand on arrive dans une réserve sauvage, la priorité n’est (du moins à cet endroit) pas le bien être de vos troupeaux.

        (et pour les pros loups, baladés vous en montagne, et dites moi si vous ne croisez jamais de bergers, ou de patous qui vous bloquent le chemin)

        (Quand je vois des propriétaires de chiens loups tchécoslovaques, dirent que certains les ont menacés avec des couteaux parce qu’ils sont propriétaires de « loups »…la peur du loup est présente, et beaucoup ne cherche pas à voir plus loin, ni même si elle à un fondement véritable.)

        Dans les Pyrénées, vous m’excuserez mais j’ai plus peur de croiser un ours, que quelques loups (peut etre à tort, je ne connais pas les ours)

        Ouragan, « Non Monsieur, pour nous le loup c’est la fin de notre métier, la disparition de nos pays que nous avons su garder intact pour les transmettre aux générations futures. Le loup c’est aujourd’hui une attaque par jour sur les troupeaux. Le loup, nombre d’entre nous étaient favorable a la cohabitation, mais pas dans ces conditions. La vérité est transformée, manipulée, les ruraux sont montrés du doigts comme les responsables des exactions de nos sociétés, eux qui ont su prendre du recul et ont choisit de vivre de et en accord avec la nature!
        Heureusement que Ouragan est la pour rétablir la vérité et remettre les pendules a l ‘heure. »

        Rectification, vous n’avez pas maintenu le pays en état. Il a été transformé par l’homme D’ABORD et maintenu en état après.
        Mais merci d’être le seul homme sur terre à dire la vérité dans ce monde de conspirationnistes.
        Je ne me prend pas pour Rahan, et vivre à poil avec un coutelas dans la nature n’est pas mon objectif. Mais je reste convaincu que la nature sauvage à aussi une place et un rôle à jouer. Mais comment concilier ça, avec le fait que l’homme est implanté partout ?

        La seule solution est de laisser des espaces vide d’hommes. Au grand désespoir de ceux qui sont présent je vous l’accorde. Alors oui il y en a en Alaska, mais la nature sauvage devrait etre présente UN PEU partout et pas uniquement dans quelques endroits du globe.
        Après que des loups soient abattus…comme je l’ai dis au dessus (et même si ça me met en rogne), si ça entretien une certaine peur de l’homme, et si ça évite que les bergers ne pètent les plombs et se mettent à balancer des produits toxiques qui peuvent tuer les loups bien sur, mais aussi d’autres animaux (domestiques comme sauvage)…pourquoi pas.

        D’autres solutions ? peut être, mais il faudrait de vraies réflexions de la part des spécialistes

        Mais vous avez raison, dans mes propos plus que nuancés, je dois être plus que pro loups et je rêve de voir les bergers éradiquer. (pardon pépé)—–>Ceci est aussi à prendre au 2ème degré.

        « Pour ce qui est du viol, je vous laisse aussi l’entière responsabilité de vos propos, qui sont ceux des spécialistes de l’endoctrinement par l’utilisation de la haine et de l’amalgame, et qui reflètent l’état d’esprit de ceux qui sont prêts a tout pour assouvir leurs passion. »

        Comme dit au dessus ça s’appelle de l’exagération, en général les gens comprennent le second degré, mais les passions quand elles se déchainent ont tendances à nous aveugler. Si vous y avez vu ce que vous dites je vous invite à lire tous les articles signés Ouragan sur le net, à vérifier ses sources, et à observer les lacunes dans ses discours. Vous verrez ou se situe l’endoctrinement.

        Je rajouterais tout de même que pour ma part je ne pense pas que le débat soit sur la bonne voie, la solution n’est ni à l’éradication des animaux sauvages (même en cas de concurrence avec l’homme), ni l’abandon pur et simple du pastoralisme au profit de la faune et de la flore. Mais comme il est difficile de trouver des propos nuancés vu que chaque camp passe plus de temps à cracher sur le voisin qu’a trouver des solutions….

        J’aimerais aussi que l’on m’éclaire sur une chose. A chaque fois on revient sur l’avortement des brebis et la perte des agneaux, ainsi que l’indemnisation ridicule des éleveurs.
        Pourriez vous me dire le nombre d’avortements par ans dû au loups, et ceux qui sont le fait d’autres causes. (non ce ci est une vraie question, je ne me moque de personne)

    • je cite :  » Pour les écolos les loups sont des animaux qui ne tuent pas de brebis ou de manière tres occasionnelle, qui vous regardent de loin et qui sont les amis des bisounours et pour les antis loups, le loup va venir chez vous, crocheter vos serrures et violer vos enfants avant de les manger….. »
      qu’il vienne chez nous, c’est sûr, qu’il crochète nos serrures, je n’ai vu ça nulle part, quant au reste, je vous laisse vos sources. comme je l’ai dis plus haut, la situation est suffisamment catastrophique sans qu’on est besoin de rajouter des affabulations, que les bergers doivent rester nuit et jour fusil sur l’épaule sans pour cela que les attaques cessent, qu’il soit juste IMPOSSIBLE de défendre son troupeau alors que cela fait partie de la définition du mot berger, que cette même profession soit à l’agonie à cause du loup, c’est suffisant, et si les loups devaient manger des enfants, comme au moyen-âge, ce ne serait sûrement pas ceux du berger ( qui est armé), alors, le loup mangeur d’homme, ça fait pas vraiment flipper l’éleveur. je vous le laisse.

    • J’aimerai revenir sur cette phrase empreinte de philosophie écologiste:
       » Je pense également que certaines populations principalement en afrique qui vivent de l’élevage ont des conditions beaucoup plus difficiles que celles des éleveurs français, sont confrontées à beaucoup plus de prédateurs et pourtant je ne vois pas d’occidentaux dire qu’ils faut éradiquer les fauves d’afriques et autres carnassiers. »
      En effet les occidentaux avec la participation de L’Agence Française de Développement et sous prétexte de conservation de la faune, s’occupe de la délocalisation des buschmen:
      « La communauté des buschmen a été constamment menacée d’expulsion par les autorités locales pour faire place à un corridor écologique, un projet porté depuis de nombreuses années par l’organisation nord-américaine Conservation International et le Fonds français pour l’environnement mondial. source : http://www.survivalfrance.org/actu/9297
      Tandis que les Bushmen sont forcés de parcourir 480 km aller-retour pour s’approvisionner en eau, le gouvernement autorise l’ouverture d’un lodge de safari avec piscine dans la réserve et installe de nombreux points d’eau exclusivement destinés à la faune sauvage.  »

      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/06/loup-la-disparition-programmee-du.html

      • Votre article sur les bushmen à donc été lu, ET ?
        Vous mettez le passage de l’article qui dit que c’est pour une raison écologique.

        cf « « La communauté des buschmen a été constamment menacée d’expulsion par les autorités locales pour faire place à un corridor écologique, un projet porté depuis de nombreuses années par l’organisation nord-américaine Conservation International et le Fonds français pour l’environnement mondial »
        (passage qui vous arrange). mais si l’on regarde la suite on peut voir « De nombreux observateurs estiment que leur expulsion profitera aux éleveurs de bétail locaux. »

        ou bien « Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui :‘Les autorités affirment que les Bushmen doivent être expulsés au nom de la conservation. Alors pourquoi ne font-elles aucun effort pour expulser les éleveurs de bétail de la région ? Ces mesures d’expulsion sont teintées de préjugés culturels et de racisme – au Botswana il semble qu’il y ait une loi pour les riches et les puissants et une autre pour les Bushmen. Pourquoi le gouvernement ne laisse-t-il pas les Bushmen de Ranyane vivre en paix sur leur propre terre?’ »

        Donc ce que vous essayez de faire passer pour du « terrorisme » écolo, n’est rien d’autre qu’une grosse arnaque financière, au nom d’une soit disant écologie pr le grand public teinté de racisme. Je ne vois pas ce qu’il y a de vraiment écolo là dedans.
        Néanmoins, merci pour la source d’info

  9. « C’est sur qu’en on voit la destruction massive de nos forêts et de nos terres agricoles.  » par Henry

    Alors que la forêt n’a jamais été aussi dense qu’aujourd’hui, et la déprise agricole aussi importante, les écologistes n’ont pas de scrupule à inventer toute sorte de mensonges pour assouvir leurs fantasmes.

    La forêt française est en croissance de 26 m2 chaque seconde, soit de 82 000 hectares et 85 à 110 millions de m3 chaque année. La forêt française occupe actuellement 28% du territoire, presque 16 millions d’hectares. Elle n’a jamais été aussi importante!

    La Surface Agricole Utile française représente environ 29 millions d’hectares, soit environ la moitié (54) % du territoire national. Cette surface est en baisse continue à cause de l’augmentation des surfaces boisées et surtout artificialisées (environ 3,4 millions d’hectares de surfaces bâties, revêtues ou rendues impropres à la culture): elle n’a jamais été aussi faible.

    Mais chut, tout est bon pour la dictature écologiste, mensonges, diffamation….., vous comprendrez pourquoi tout ce qui tourne autour du loup venant d’associations ou de scientifiques ou de militants lobotomisé à tendance écologistes, n’est que propagande idéologique, digne des plus grandes dictatures!

    • Cela ne gêne pas les écolos d’ensauvager nos terres comme vous dites, mais cela ne gêne pas les gens comme vous de vouloir détruire la nature sauvage au profit de l’homme. Abattre des loups ? je suis contre et pourtant je dois admettre que c’est une nécessité car si rien n’est fait les éleveurs finiront par prendre les choses en main avec une solution radicale. (Et puis ça préservera une certaine peur de l’homme.) Mais dans ce cas vu qu’ils y a des cons bourrins des 2 cotés, je pense que les éleveurs pourraient le payer cher.
      Les chiffres du loups en France sont très certainement faux effectivement, la population augmente et le chiffre stagne…. ça je vous l’accorde

      Mais je vois d’ici le paysage que l’on nous réserve dans un siècle. Se balader en foret, plaine, montagne et mer, et ne croiser que les espèces domestiques ou celles conservées pour la chasse. génialllllll.

      Le loup est responsable de la baisse des terres agricoles ? Vous prenez les gens pour des abrutis ou vous le faites exprès. Quand je vois la quantité de vergers aux alentours et le nombre de fruits en surplus qui sont laissés à pourrir au sol (en balançant quelques produits dessus bien sur, il ne faudrait pas que des gens les ramasse au lieu d’en acheter en magasin, et ça permet de protéger la nature), le nombre de champs pas du tout entretenu et plein d’ambroisie (ils ne sont pas tenus de les enlever ?), je ne vois pas pourquoi il faudrait augmenter ou maintenir la superficie agricole. Il suffit de lire tous vos articles pour voir que lorsqu’il y a quelqu’un qui contre vos arguments vous sortez les crocs avec un argumentaire parfois totalement bidon, et une source unique. cf vos liens ci dessus.

      Bref vous êtes en pleine tentative de persuasion du grand public depuis un bon moment maintenant, vous avancez des chiffres pour étayer certaines de vos opinions (que la plupart des gens qui gobent vos points de vue ne prendront même pas la peine de vérifier), mais vous ne faites rien d’autre que de cracher sur tous ceux qui au final ne sont pas d’accord avec vous.

      Quand à l’article en lui même….il n’est pas là pour informer mais pour faire du pro « anti-loup ». Des chiffres cités comme celui de 1000 loups en 2017. Source ?
      La suède organise des chasse aux loups chaque hiver ?

      « Afin d’éviter de lourdes poursuites judiciaires, le gouvernement suédois a annoncé ce mercredi, date de l’ultimatum fixé par la Commission Européenne, qu’aucune licence ne sera accordée pour la chasse au loup durant l’hiver 2011-2012. »

      en 2013 ?
      « Le tribunal administratif de Stockholm a suspendu un arrêté permettant aux chasseurs de tuer 30 loups cet hiver. Le coup d’envoi de cette chasse devait avoir lieu le 1er février. Les trois organisations de défense de l’environnement qui l’avaient saisi, dont le WWF Suède, ont jugé cette décision conforme à la réglementation européenne sur les espèces menacées. » (ferus)

      Et tout ça sans préciser pourquoi la Suède fait ça.

      « Quoi qu’il en soit, leur nombre augmente non de 20 mais de 25% par an et donc les loups à l’étroit sur leurs territoires continuent à gagner de nouveaux départements. »
      Avec 700 loups (d’après vous) en France ils sont à l’étroit ?

      pour mémoire « De 1818 à 1829, plus de 14.000 loups sont tués en France chaque année » A votre avis ils étaient combien à cette époque ?

      (Sources des données historiques :
      B.MORIAME, fév.2003, « Le loup et le pastoralisme dans le Mercantour », in http://www.loup.org
      Rapport Parlementaire n°825, 2 mai 2003 au nom de la Commission d’enquête sur les conditions de la présence du loup en France et l’exercice du pastoralisme dans les zones de montagne )

      D’autant que comme le dit notre ami Ouragan la surface de nos foret augmente et est supérieur à ce qu’elle était. ils ont donc des territoires morcelés, (et donc plus proche des hommes malheureusement) mais plus de place.

      Article engagé ou travail d’amateur ?

      • j’ai seulement fait constater que contrairement aux dire des défenseurs des loups la forêt augmente et les terres agricoles diminues. Une simple remise a l’heure sans en donner aucune justification!.

        Les intégristes transforment immédiatement mes propos « Le loup est responsable de la baisse des terres agricoles ? Vous prenez les gens pour des abrutis ou vous le faites exprès. « . Le lecteur une fois de plus pourra faire la comparaison et comprendre qu’il n’y a rien a attendre de gens manipulés par des mentors au point de transformée toute information pour en faire de la propagande. ça ne vous rappelle rien? les années noires de notre histoire!

        Quand a la réalité des chiffres je vous propose les publications officielles ONCFS:
        250 loups en 2011 avec un taux de croissance de 25%
        250 loups en 2012 avec un taux de croissance de 20%
        240 loups le 2 juillet 2013 avec un taux de croissance de 20% ‘réunion loup oncfs)
        250 loups chiffre annoncé a la presse 4 jours plus tard. Ils n’ont pas osé publié ce qu’ils ont décider au cours de la réunion, mais dont le rapport a été envoyé a BRuxelle!

        http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/la-preuve-de-la-manipulation.html

        http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/12/du-nouveau-dans-la-manipulation.html

        • « j’ai seulement fait constater que contrairement aux dire des défenseurs des loups la forêt augmente et les terres agricoles diminues. Une simple remise a l’heure sans en donner aucune justification!. »

          —-> et qui sur un article qui parle du loup, ne peut qu’être prit pour ?

          « Les intégristes transforment immédiatement mes propos « Le loup est responsable de la baisse des terres agricoles ? Vous prenez les gens pour des abrutis ou vous le faites exprès. « . Le lecteur une fois de plus pourra faire la comparaison et comprendre qu’il n’y a rien a attendre de gens manipulés par des mentors au point de transformée toute information pour en faire de la propagande. »

          —–>Si vous aviez lu mon commentaire PRÉCÉDENT, je pense que vous ne diriez pas ça. D’autant que je reconnais la nécessité d’abattre certains loups.
          tout comme le fait que le chiffre officiel des loups est faux. Mais bon ça vous arrange surement de ne pas citer cette partie de mon message.
          Merci d’ailleurs de m’apprendre que je suis un intégriste.

          Pour finir quand je dis que si une personne n’est pas d’accord avec vous, vous sortez les crocs immédiatement….
          De plus, plutôt que de contrer ses arguments (ce qui est la base d’un débat), vous essayez de vous en prendre à sa crédibilité.
          Laissez tomber le loup, faite de la politique. Vos arguments sont tout aussi creux, votre argumentaire tout aussi vite, votre stratégie sur la crédibilité toute aussi nulle et votre mauvaise foie toute aussi flagrante.
          Pour ma part vous desservez les éleveurs en passant votre temps à aboyer sur tout le monde à tort et à travers, en essayant de marginaliser les pros loups et avec votre ridicule théorie du complot.
          (Essayez d’utiliser votre intelligence pour mettre des sources fiable, de vrais documents, un vrai argumentaire et je reconsidérerais mes propos)

          (En attendant je vais voir un copain loup garou pour orchestrer la prise de pouvoir des loups dans le monde. Surtout que avec la boulette de sortir un film intitulé « le loup de wall street », maintenant tout le monde sait que nous sommes partout. il faut agir vite. J’irais croquer un ou deux enfants sur le passage pour combler la faim…)

          • et j’ai oublier de dire une chose.

            Vos articles proviennent tous de la même source. En êtes vous l’auteur ? vous avez un intérêt financier dessus ou quoi ?

            Si vos théorie sur le loup sont exactes, merci de me convaincre avec d’autres sources. (même si elles sont en anglais)

            Et arrêtez de prendre les gens pour des cons, on ne prend pas tous pour argent comptant ce que dit UNE source d’info

            (à moins bien sur que le complot du loup à travers le monde n’empêche la diffusion de tels articles)

    • @ « Ouragan » (ouah le pseudo de mégalomane!)

      Que la surface forestière augmente continuellement depuis les années 80 est exact, mais aller dire que « La forêt française […] n’a jamais été aussi importante! » est une énormité. Avant Colbert, 76% du territoire Français était couvert de forêt! Par ailleurs, la forêt française, Monsieur, on s’en cague ce qui nous intéresse c’est la forêt bretonne.

      Par ailleurs il faudrait peut être s’entendre sur ce qu’on qualifie de « forêt »… Parce que dans les chiffres que vous nous assénez il y a de tout. De l’immonde forêt de résineux qu’on plante à la va-vite pour faire des allumettes ou des meubles IKEA (et qui ruinent durablement les sols), il y a des plantations de peupliers tirées au cordeau, sans aucun intérêt écologique ni patrimonial, moche et triste comme tout, et il y a la forêt primaire ou tout au moins la forêt ancienne, multi essence, qui a échappé à l’essartage médiéval et à Colbert… C’est là qu’il y a le cerf et le chevreuil (vous supportez les cervidés où il faut les exterminer aussi pour la sécurité de vos ballades avec mémère?) C’est là qu’il y a le sanglier, c’est là que les équipages de vénerie remplacent le loup absent et font courir ces bêtes là, sans quoi elles cesseraient d’être ce qu’elles sont pour devenir des vaches.

      Comme ouragan, de pauvres vaches qui ne demandent qu’à ruminer tranquille, sans loup, sans rien d’autre qu’elles mêmes…

  10. Tous les élevages de plein-air sont désormais concernés, les loups sont en plaines, dans la Meuse, la Haute Marne, dans l’Aube ainsi que l’Aude. 
Ils s’en prennent non seulement aux brebis, mais aussi aux ânes, aux vaches, aux chevaux, aux chèvres, de même qu’aux volailles.

    Pour être à l’abri des prédateurs, bientôt nos animaux devront t’ils rester confinés à l’intérieur ?

    Qu’en est t’il alors du bien-être animal ?

    qu’en est t’il de la qualité de nos produits ?

    Toutes les filières sont en danger et dans tous les départements.

    Depuis plus de 20 ans, tout a été essayé, chiens, filets, gardes de nuit comme de jour, rien n’y a fait, le bilan est de plus en plus catastrophique.

    Pour exemple, dans les Alpes Maritimes:

    100 % des élevages attaqués étaient protégés suivant les consignes de l’Etat en 2013 (Source DDT).

    2421 Bêtes indemnisées sans compter les bêtes non retrouvées / 2013. Rien que pour ce dept, (Source DREAL).

    Le territoire français n’est qu’une grande zone d’élevage avec des produits réputés dans le monde entier en lien direct avec sa gastronomie, ce qui fait toute la fierté de la France et de ses habitants.

    A nos responsables politiques d’avoir enfin le courage d’aborder le dossier, autrement que du bout des doigts, afin de faire cesser cette catastrophe économique et humaine.

  11. C’est dans les régions où il n’y a pas de loup que les élevages ovins disparaissent en plus grand nombre !
    Regardez les chiffres et arrêtez de mentir à vos lecteurs!
    Les vrais loups sont les centrales d’achat qui n’offrent pas une juste rémunération au travail des éleveurs.

    • Je plussoie fortement! Encore une fois allez voir en Italie et en Roumanie où le loup est beaucoup plus nombreux, les élevages s’en tirent TRES bien!

    • C’est dans les régions ou la production ovine n’est pas de qualité supérieure que l’élevage disparaît ne pouvant concurrencer l’importation. Par contre le loup lui s’attaque a la filière ovine qui manque désormais de bergers:
      Contrairement à l’affirmation des pros loups, selon lesquels « toute la filière ovine est en crise », c’est encore une des nombreuses contradictions, chères aux écologistes qui n’hésitent pas à mettre dans le même panier tous les élevages de la filière ovine, pour justifier leurs fantasmes.

      Or c’ est loin d’etre le cas, comme le dit le porte parole de l’agneau de Sisteron :

      « L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs. »

      Par ailleurs, l’agneau Label Rouge s’exporte et gagne des parts de marché dans la région languedocienne jusqu’à taquiner son homologue du Quercy sur les terres aveyronnaises.

      La filière ovine d’animaux de qualité manque d’agneaux et d’éleveurs:
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html

      Encore un discours idéologique qui n’hésite pas a faire parler les chiffres dans le but d’endoctriner la population. La ligne directrice des écologistes encore une fois démontrée!

      • La ligne directrice des anti-loups est de refuser absolument l’intégration des moyens de gestion de la question-loup dans leur production.

        Les agneaux élevés en Roumanuie se vendent et s’exportent parfaitement…

        • Ceux qui refusent l’intégration des moyens sont les consommateurs pros ou anti loup qui ne voudront pas payer plus.

          En roumanie, les bergers travaillent comme au moyen age, sans acquis sociaux, ni retraite, couchant a même le sol. Le must comme comparaison!

          La finalité pour les promoteurs du loup n’a ni morale, ni éthique, ni charisme.

  12. Le loup « aux portes de Paris », en Seine et Marne et dans le Loiret , c’est évidemment plus du délire que de l’information ! Heureusement, l’incontournable Ouragan va bientôt nous arranger ça.. Au fait, sait-il qu’un loup a été vu avant-hier à 4 km de la tour Eiffel ? C’est certain de chez certain.

  13. « Le loup est présent en Italie, en Espagne, en Slovénie, en Roumanie, dans tous ces pays, le pastoralisme se porte bien et s’accomode sans problème de la présence du loup. » Par Lebrun…

    En Italie,:
    La région autour d’Orvieto et San Venanzo est très impactée (Allerona, Castel Giorgio …) Un des éleveurs a eu 17 bovins et 4 chevaux tués l’année dernière (37000e) et 12 veaux déjà cette année (dommages 24000e). Les fonds de compensation manquent. Les éleveurs ont déposé une requête.
    Piémont, Lombardie, Toscane, Ombrie … ils n’en peuvent plus ..
    Un éleveur a remplacé ses ovins par des bovins au fond d’une des vallées, pensant qu’il aurait moins de problèmes. Mais les loups ont attaqué plusieurs de ses veaux cette année ainsi qu’une mule. Les Italiens ont remarqué que la taille des meutes s’agrandit, signe que les loups sont bien nourris.
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/en-italie-tout-va-tres-bien.html

    En Espagne :
    « Dans les Picos, les dommages des loups aux bovins battent des records historiques
    Les éleveurs ovins et caprins disparaissant, poussé a se retirer par le loup, celui ci se rabat sur les bovins et équins ».
    « La situation s’avère invivable pour les habitants des villages, les éleveurs et, d’abord, les troupeaux, dans les régions où l’on nous raconte, chez nous, que la cohabitation est une mer d’huile au parfum de rose !
    Certains mois, c’est quasiment tous les jours que les journaux font mention d’attaques de loups »
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/05/le-loup-en-espagne-en-italie-et-ailleurs.html

    En Suéde:
    12 éleveurs attendent leur jugement pour avoir défendu leur troupeau contre le loup. 2 se sont suicidés, 2 autres ont pris 2 ans fermes….

    Au Portugal:
    Les quarante-huit habitants de Covas do Monte et leurs mille chèvres veulent en finir avec les prédateurs qui s’attaquent à leurs troupeaux. Mais comment s’y prendre ?

    En Suisse:
    « L’Association pour un Territoire Sans Grands Prédateurs (ATsenzaGP) se constitue avec l’objectif de protéger les intérêts de tous les citoyens et habitants de Val Poschiavo concernant la problématique, aussi bien présente que future, des grands prédateurs »

    Le discours idéologique et mensonger des promoteurs du loup ne s’arrêtera pas la, car rien ne pourra l’arrêter! Ils sont prêts à tout les mensonges pour endoctriner les populations et assouvir leurs fantasmes. Ces gens vivent par procuration, en dehors des réalités, adepte du plaisir immédiat, envers et contre toute concertation. Moi pour ma part, je fais confiance au bon sens des Bretons pour ne pas tomber dans le panneau!

    • Je vous prie, ayant la correction de m’adresser à vous sous mon identité véritable et complète, de ne pas raccourcir ni mal orthogrphier le nom que j’ai l’honneur de porter. Merci.

    • Je vous prie, ayant la correction de m’adresser à vous sous mon identité véritable et complète, de ne pas raccourcir ni mal orthogrphier le nom que j’ai l’honneur de porter. Merci.

  14. en tout cas, amis éleveurs bretons, voici un conseil d’un éleveur du sud ( plus de 20 ans d’attaques et de promesses en l’air) : dès que vous voyez passer un loup ( et dans 50 % des cas, la présence des loups n’est reconnue officiellement que lors des premières attaques constatées, c’est l’oncfs qui l’affirme ) , ne perdez pas de temps, tirez et point. bon courage.

    • derille a raison. Le loup est l’ami de la responsabilité individuelle. Pour vivre au milieu d’eux, et des ours il faut des couilles. L’absence de celles-ci chez « ouragan » (comme un ouragan toussa…) génère le discours tenu par icelui…

      j’ajoute que la réforme de la législation sur les armes, met à la disposition des particuliers (et donc des éleveurs) des carabines d’un calibre plus que suffisant pour défendre leurs troupeaux.

  15. Quand l’Homme aura éradiqué tout ce qui qui gène son confort, il ne lui restera qu’à disparaitre. Le loup fait partie intégrante de la bio-diversité de cette planète. Il a autant, sinon plus, le droit d’y vivre que l’homo sapiens (pas si sapiens). Cela vaut pour les requins et autres « prédateurs ». Alors, amis éleveurs, prenez des patous et acceptez cette petite concurrence ; le loup est moins nocif pour vos troupeaux que les pesticides et l’urbanisation à outrance.

  16. « Vos articles proviennent tous de la même source. En êtes vous l’auteur ? vous avez un intérêt financier dessus ou quoi ? »

    Mes articles écrit dans « http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/ » sont écrits avec a chaque chiffres, chaque déclaration, chaque communiqué un renvoi aux sources officielles. Aucun chiffre n’est donné sans se faire référence a l’organisme qui l’a publié. Il se trouve que je suis en contact avec les intervenants du groupe national loup, les « ddt des départements loup présent », les associations et les organismes d’état qui traite du pastoralisme, l’ONCFS, l’onf, les société de chasse…..

    Ceci me permettra de conclure, tout lecteur qui se rendra sur mon site pourra constaté de lui même la provenance des informations.

    Je ne déverse pas mon venin et n’intervient que lorsqu’il s’agit de remettre les choses à leur place, avec beaucoup de passion et toujours un œil et une oreille au cas ou les loups voudraient s’en prendre a mes animaux. Ce qui fait une sacrée différence avec les beaux parleurs qui ne subissent pas l’ombre d’une contrainte physique, morale, financière ou psychologique de la présence du loup chez nous!

    je suis intervenu dans ces commentaires pour rétablir la vérité sur
    L’italie, l’espagne les foréts, les terres agricoles, l’état de la filière ovine de qualité, la réalité du mensonge des chiffres officiels du loup, parler des délocalisations des populations sous prétexte de biodiversité, …..
    Pour montrer aussi que chez nous la nature n’est pas celle décrite par les écologistes. Pour faire comprendre aux citoyen que après 20 ans de mensonges et de manipulations, la première dés le premier jour de l »annonce de la réapparition du loup :
     » alors qu’un loup a déjà été tué par erreur au cours d’une battue en 1987, » les gardiens du parc ne disent mot face aux éleveurs qui se plaignent d’attaques de chiens . L’administration se justifiera plus tard : » Nous avions pris la décision de ne pas officialiser cette présence de loups avant d’avoir définitivement écarté l’hypothèse qu’il s’agissait de chiens errants ensauvages »

    Autre exemple de démocratie, toutes les associations pour le loup sont présente au groupement national loup contre une seule association d’éleveurs et bergers, et encore admise depuis peu.
    Idem a la plateforme pour la cohabitation avec les grands prédateurs, aucun représentant des bergers n’était convié. http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/06/loup-europe-et-democratie.html

    Faire comprendre donc que même ceux qui était d’accord pour la cohabitation comme je l’était a l’époque, ne pourront plus jamais envisager cette cohabitation qui ne vas que dans un sens « l’ensauvagements de nos terres a des fins mercantile »

    En conclusion vous pourrez lire ce que nous réserve les écologistes :
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/02/loup-la-face-cachee_9.html

    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html

    et aussi pour mieux connaitre Ouragan:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/04/mon-temoignage-propos-du-metier-de.html

    A très bientôt, s’il s’avère utile de rétablir la vérité,

    • Oui oui, dès qu’on aura besoin de rétablir la vérité, on fera appel à toi mon gros pépère.
      Et dès qu’on voudra rigoler, également.

    • Ouragan, je ne sais pas comment vous faites pour continuer. Je crois que je préférerais aller me coincer les noyaux dans une porte plutôt que de devoir relire toutes les imbécilités qui vous ont été rétorquées dans cette discussion! Je suis moi même éleveur, mais j’ai renoncé à expliquer les problèmes que pose le loup, surtout dans les commentaires d’articles sur internet où les gens trouvent une occasion en or d’enseigner leur ignorance, et ne sont aucunement disposés à douter ou réfléchir. Cela fait plus de vingt ans que la profession argumente, explique, négocie avec les pouvoirs publics, pour quels résultats? Celui qui aurait dit, il y a vingt ans, que le loup serait présent dans 25 départements français en 2014, serait passé pour un illuminé et aurait déclenché l’hilarité générale, même parmi les plus inquiets. Aujourd’hui plus personne ne rit… Les gouvernements et l’opinion publique sont déconnectés des réalités, pour ma part l’heure de la parole a passé. Les problèmes se régleront dans le silence de la campagne ou ne se régleront pas.
      Néanmoins, bon courage et merci pour ce que vous faites.

    • La filière ovine se porte bien ! Oui, parce qu’en zone de montagne, les aides nationales et européennes représentent 70% du revenu des éleveurs . C’est donc une activité totalement subventionnée, qui n’a aucun avenir économique en France,et qui rétrécit chaque année .
      Quand à l’agneau de Sisteron, c’est un agneau de bergerie, pas élevé en extérieur, donc qui n’a rien à voir avec le loup.
      Enfin, la consommation de viande ovine en Franceest en baisse continue , elle a été divisée par deux en 20 ans. Mais bien sûr, tout ça c’est de la faute du loup, à qui on attribue 6000 victimes indemnisées en 2013, à comparer aux centaines de milliers d’ovins qui meurent chaque année de causes diverses : maladie, accident, transport mauvais traitements, et équarissage pour les plus vieux…

  17. Vu le nombre de gris qui infestent la Bretagne il vaut mieux avoir des loups pour la chasse aux rats car là où il y a les rats il y a le choléra et donc la peste ahlala

  18. Pendant que certain s’amuse au 2eme degré  » Pour les écolos les loups sont des animaux qui ne tuent pas de brebis ou de manière tres occasionnelle, qui vous regardent de loin et qui sont les amis des bisounours et pour les antis loups, le loup va venir chez vous, crocheter vos serrures et violer vos enfants avant de les manger….. » » d’autre vivent dans l’angoisse.
    Après avoir perdu des chevaux et des chiens, je m’inquiète pour mes enfants qui ne sortent que avec un siflet d’alarme.

    Les biens pensants qui s’amusent au 2eme degré, peuvent ils certifié que un loup ne s »attaquera pas a un de nos enfant! En tous les cas ils ne parleront pas du leur!

    • Vous n’aimez pas mon 2eme degré ?
      tres bien faisons dans le simple. Vu que je ne nie pas les attaques de loups sur les troupeaux, et qu’il reste donc la question de la dangerosité pour l’homme.
      Si vous emmenez vos enfants à la mer, vous les faites nager en surveillant l’approche de requins ? de meduses ?

      Je ne dis pas que le loup est doux comme un agneau. je dis juste que je veux une preuve que le loup s’en prend à l’homme.
      il doit bien y avoir des articles si ça se passe tout de même. Mais je serais curieux que le loup s’en prenne à l’humain vu le nombre de tirs de fusils qu’ils ont essuyés à travers les ages, et la facilité avec laquelle ils peuvent se procurer à manger autrement.

      Mes enfants ne risquent effectivement pas grand chose, vu que pour le moment je n’en ai pas encore. Mais cela ne m’a jamais gêné de faire mes randonnées, y compris à des endroits ou le loup est présents. (d’ailleurs certaines carcasses de brebis et des discussions avec certains éleveurs des coins visités me confirment leurs présence. et pourtant je n’ai ni peur, ni même rencontré un loup ou entendu son cri)

      voici un ancien article du figaro
      http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/08/09/01029-20120809ARTFIG00449-ces-animaux-qui-pourraient-vous-tuer.php

      Vous prenez pour de la moquerie le fait que je vous dise que les chances soient pratiquement de 0 ….
      un bien pensant ? si ça vous fait plaisir

  19. Bonjour à tous, que de bonheur ce matin à lire vos échanges . J’attends pour ma part le retour du loup dans nos bois et landes bretonnes avec impatience. Je trouve la position de mr Lebrûn de la Bouexiere des plus intéressantes . Voilà le genre de propos censés que j’apprécie et qui donne espoir à la Bretonne pro-loup que je suis . Je n’ aime pas trop le terme pro-loup car des personnes un peu désaxées, limite ensectées se disent pro-loup, un peu dans l’esprit Twilight. Les anti-loups ne sont guère mieux , certains n’hésitent effectivement pas à demander l’éradication pure et simple en France, prétendant qu’ils sont bien assez dans d’autres pays et que le maintien du loup en Espèce strictement protégée n’est pas souhaitable . 300 , 700 peu importe leur nombre , bout à bout ils représentent un petit village , alors certes la France n’est pas le Canada mais 700 ou même 1000 loups, ce n’est pas de trop. J’espère qu’ils se diffuseront dans toute la France, malheureusement l’absence de protection des troupeaux dans certaines régions les incitent à y rester . En effet, refuser la présence du loup commence par refuser de se protéger selon certains radicaux . Leur brebis en font les frais pendant ce temps là. Le loup est cruel disent – ils, ils tuent nos brebis et les mangent vivantes . A ce titre, savez- vous comment on cuit un homard ? On le plonge vivant dans une casserole d’eau froide et salée , qu’on met sur le feu jusqu’à ébullition . Cela s’appelle mourir à petit feu, une invention humaine. Je ne parlerais pas du foie gras et de sa fabrication, dans le genre cruauté humaine cela se pose là. ( même si je trouve cela très bon) .Le loup est un prédateur opportuniste, c’est bien cette intelligence et ce sens de l’adaptation que je trouve fascinants . Ils étaient très présent en Bretagne au moyen-âge, c’est une part capitale du folklore breton, ce en quoi nous sommes presque comparables aux amérindiens , par contre eux ne l’ont pas diabolisé , l’église catholique très pesante en Bretagne explique cette différence . Très présent en forêt de rennes ( à la Bouexiere notamment -…-) et en forêt de Vitré. Bien sur en forêt de Paimpont d’où le nom de certains hameaux. Et si un loup ou des loups viennent roder autour de chez moi, j’agirais en conséquence, en prenant et dressant son frère ennemi c’est à dire un bon chien de protection, qui par ailleurs sécurisera aussi ma ‘ propriété ´ . Gagnée par le cancer social français , la Bretagne est en effet beaucoup moins calme qu’il y a 20 ans .Pour finir, j’adresse un message aux bergers du coin : n’attendez pas les bras ballants que les loups arrivent dans nos terres . Anticipez , équipez – vous de chiens pour la journée et prévoyez une bergerie close pour la nuit . Bonne journée à tous !

    • Le véritable message adressé aux bergers c’est la reconversion dans l’élevage industriel. Le seul élevage qui ne risque pas d’attaque du loup, emmuré dans le béton, qui ne verra jamais le soleil, bourré d’antibio et d’hormones.

      Quand aux chiens et autres mesures de protection, dans le 06, mon voisin a eu une attaque de nuit, le temps de se retourner et de prendre le fusil, tout a été réglé, 18 brebis, 5 chiens à recoudre et un mort sur les 7 adultes qui composait la garde dans le parc qui jouxte la cabane. A savoir qu’il est impossible de tirer de nuit pendant l’attaque.

      En Isére, une éleveuse qui avait fait venir un garde de l’oncfs pour protéger son troupeau de nuit s’est retrouvée avec son chien de berger mort, atteint par une balle perdue tirée par le spécialiste.

      Dans les Alpes, 20 ans de mesures de protections qui se révèlent inefficace et humainement impossibles a mettre en oeuvre dans nos montagnes. En Bretagne, avec un relief plus clément on verra ce que vous saurez faire.

      Quand a ceux qui veulent le loup quitte a faire disparaître des modes de vie respectueux de la nature, sans aucune concertation avec les populations concernées, niant toute réalité……c’est déjà arrivé dans le passé!

  20. Bref le problème vient du chien de protection utilisé peut-être ! J’avais une chienne bull terrier , bien sur, on est loin du patou , mais je pense pas qu’un loup l’aurait mise en difficulté . C’est un exemple , il y a des races beaucoup plus réactives que le Patou , mais ces races-là doivent être bien dressées et encadrées avec un berger PRÉSENT . C’était une belle blague de penser que des chiens , patous ou autres, allaient faire le boulot tous seuls! Arrangeant comme idée mais irréaliste . D’où la colère des bergers aujourd’hui ! En plus, ils ont gérés ces pauvres patous comme des moutons les bergers. Tout juste si ils doivent pas manger de l’herbe ! Seulement cela arrangeait bien tout le monde. La cohabitation demande des ajustements permanents et une surveillance accrue . C’est le devoir du berger de ‘ charger ´ derrière son chien avec une bonne matraque , cela éviterait les balles perdues ! Le loup est pas con . Si 3 chiens lui tombe dessus et un humain prêt à en découdre , il reviendra pas ! Faut pas avoir peur et rentrer dedans , lui faire très peur. C’est un canidé c’est tout !

  21. « Faut pas avoir peur et rentrer dedans , lui faire très peur. C’est un canidé c’est tout !  »

    C’est ce que j’ai fait et croyez moi jamais je ne le referai.

    Ils étaient deux sur une brebis, essayez de retirer sa gamelle à un chien inconnu et vous verrez, j’etais inconscient sur ce coup, aucun de mes chiens n’a voulu m’accompagner tellement ils étaient transis de trouille.

    A part brandir un baton et hurler, c’est tout ce que je pouvais faire, ils ont continué leur oeuvre de mort.

    • Yeti05, alors il n’est pas normal que tes 2 chiens soient transis de peur . C’est quoi comme race ? Parce que de tous les chiens que j’ai eus , gros il est vrai ( doberman , bull-terrier, husky et rhodesian ridgeback actuellement) , pas un ne m’aurait lâchée dans un moment pareil , quitte à se faire tuer . Alors tes chiens ont sûrement d’autres qualités , mais pas celles d’un bon chien de protection. Le loup sent la peur , comme le chien , il ressent aussi la détermination et la colère , comme tout canidé . Si déjà vous partez battus d’avance , il le comprend ! Je rajoute que je n’ai jamais eu de problème d’autorité avec mes chiens et qu’ils étaient tous sortables en ville et apte à côtoyer des enfants en toute confiance . Je comprends mieux les problèmes lies au patou , race insuffisamment sélectionnée sur ses aptitudes au travail et confiée à des bergers qui n’ont absolument pas le feeling avec les chiens . Ceci expliquant cela …

  22. Waou !!! Jamais je n’avais vu autant de mensonges en un seul texte !!! Très, très fort !! 750 loups !! Mais où allez-vous chercher ces chiffres ? Il faudrait sortir de la Bretagne, parfois, marcher en montagne, aussi, afin de se permettre d’écrire des articles qui soit réaliste. Aucune sources citées, des affirmations crasses et mensongères déposées avec l’aide de l’encre de la propagande… Qui vous a écrit ce texte pisseux ?
    Franchement, je n’avais jamais été sur votre site et je sais déjà une chose : je n’y retournerai pas de peur de me faire lobotomiser sur l’ensemble des sujets que vous traitez… à la sauce gobbelsiene…
    700 loups en France ;o)) Je garde l’article afin de la partager avec quelques associations, en France et en Europe, (aux USA aussi, tiens) pour que nos voisins comprennent l’ampleur de ce qui se passe en France concernant la désinformation et la propagande anti prédateur qui est largement partagé par la presstituée française (et encore, s’il n’y avait que celle-là..) ; ça va faire furher parmi les gens sérieux. !! ;o)) Un bon moment à venir où nous allons rire. Merci pour ça, tout de même !
    J’ai une info pour vous, un truc énorme : 70 millions de maquereaux remontent le cours des rivières bretonnes !! ;o))

  23. Pour aller plus loin, l’Association des Historiens Modernistes des Universités Françaises (AHMUF) propose un ouvrage sur le sujet du loup :
    Jean-Marc Moriceau (dir.), Vivre avec le loup ? Trois mille ans de conflit. Actes du Symposium de Saint-Martin-Vésubie (9-12 octobre), Paris, Tallandier, 620 pages, 29,9 €

    le lien est là : http://ahmuf.hypotheses.org/2995

    Une façon d’aborder le sujet sous l’angle de la réflexion historique.

  24. Cet article me fait vraiment rire dire que le loup est au porte de Paris n’importe quoi le jour ou le loup arrivera a Paris cela ne se passera pas avant un bon bout de temps que la ville de soit plus en béton.

    Non mais il faut arrêter avec vos délires le loup, l’ours, le lynx, le chat sauvage étaient la bien avant nous et on a réussi a vivre avec, même si la nouvelle génération a décidé d’en faire l’ennemi à abattre pour avoir plus de territoire, parce que c’est un faite les prédateurs déranges parce que oui il tue quelque bête mais ils oublient qu’il n’y a pas qu’eux qui les tue il y a aussi les maladies et les chiens errants beaucoup de personne ose dire il faut les tués mais la plus part des attaques ne sont même pas imputés au loup alors arrêté.

    Avant d’écrire un article pareil la moindre des choses c’est de vérifié les sources et après les loups sa sera quoi les ours ah mais c’est défait, fait puisqu’on a déjà abattu des espèces réintroduite ainsi que le lynx et on s’en prend aussi au chat sauvages alors que la il menace quoi hein ? Les souris et les rats ? Mais pour les chiens sauvages et divaguant parce que leur maître son trop faignant pour s’occuper, de leur animaux et préfère les laissés on ne fait rien pour eux. Alors que c’est eux le réel problème.

    De même les éleveurs ont des moyens mis a leur disposition chien de protection clôture et pour toute animal réellement tué par un loup et pas part un chien même si certain essaye de faire croire que c’est l’œuvre d’un loup, l’état les dédommages bien sur cela est triste mais c’est le métier avant eux les anciens ont réussis a vivre avec ces prédateurs et n’ont pas fait autant de foin.

    Et juste pour information l’animal le plus dangereux ce n’est pas le loup, l’ours… mais le moustique et oui et pourtant bizarre personne crie aux moustiques ? Pourquoi ?

  25. Récapitulatif
    Des troupeaux d’ovins attaqués par des chiens ou des loups; Réponse tuer chiens et loups.
    Des troupeaux de piétons attaqués par des automobilistes; Réponse tuer les automobilistes.

    A suivre… les vautours et les corbeaux vont se rassasier gratuitement !!!

  26. Il y’a 65 000 000 d’habitants en France, 7 200 000 ovins, 1 300 000 caprins et vous faites un drame par-ce-qu’il y’a 300 malheureux loups ? Qui ne sont même pas arrivés en Bretagne d’ailleurs et vue la qualité de notre environnement dans notre belle région je leurs souhaite bien du courage à ces pauvres bêtes. Y’a même plus une forêt digne de ce nom, des champs partout, saturés de pesticides et d’engrais chimiques. Avant de crier au loup faudrait peut-être en voire le bout de la queue.

  27. Qui dans sa proffession accepterai les conseils d’amateurs ?
    Je comprends le désarroi des éleveurs, ils sont le pot de terre, un tel fanatisme et pratiquement un unanisme pour le loup prouvent que la propagande à été organisée à haut niveau.
    D’ailleurs protégé par convention internationale et par associations internationales influentes, notre gouvernement ménage la chévre et le loup et résiste un peu à ma surprise malgré les pressions.
    La petite activité rurale semble bien n’avoir plus d’intéret pour l’opinion et les grands dirigeants, la rationalisation de l’espace risque de l’emporter avec l’acroissement de l’urbanisation comme finalisation, les seuls moutons du territoire seront dans les aglommérations à beler vainement…

Comments are closed.