Faut-il dissoudre le Parti socialiste en Bretagne ?

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

11/09/2014 – 09h00 Bretagne (Breizh-info.com) – On le sait, les relations entre les Bonnets rouges et le Parti socialiste ne sont pas bonnes. En particulier dans le Finistère. Effectivement, le PS  subit la concurrence féroce d’un mouvement populaire et enraciné. Cela lui compliquera la vie lors des prochaines élections régionales – décembre 2015 – et, à plus forte raison, lors des législatives de 2017.
Au premier tour, les socialistes devront  lutter non seulement contre l’UMP ou le FN, mais encore contre les Bonnets rouges. Ce qui fait beaucoup.
Capable de mobiliser les classes populaires, ces derniers présentent la particularité de pouvoir mordre sur les électorats de droite et de gauche. D’où la difficulté à les classer dans un camp.
Mais, vu la position hégémonique du PS dans le Finistère, c’est évidemment ce parti qui risque de souffrir le plus de la montée en puissance de Christian Troadec – qui s’affiche « divers gauche » (sic).

Alors le PS combat cette concurrence – difficilement gérable par un parti de gouvernement – comme il le peut. Ainsi, après la mobilisation – faible – des Bonnets rouges devant les préfectures le samedi 14 juin, la fédération du Finistère du PS a publié un communiqué bizarre.
S’adressant à Christian Troadec, maire de Carhaix, et à Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère, les dirigeants socialistes départementaux déclarent : « Aujourd’hui, s’il leur reste un peu de lucidité, les dirigeants de ce mouvement seraient bien inspirés d’annoncer sa dissolution« .

En dehors du fait que cette demande de « dissolution » apparait fort peu démocratique – car il s’agit tout simplement d’une atteinte grave à la liberté d’expression – le PS ne semble pas le mieux placé pour donner des leçons et faire la loi.
Un exemple simple : à la fin Juin, en Bretagne (5), les chômeurs étaient 211 135 (catégorie A). Un autre exemple parlant : à fin juin, sur l’ensemble de la France, 62 916 entreprises ont été placées en procédure de sauvegarde, en redressement judiciaire ou en liquidation en un an. Qui dit mieux ?

Dans ces conditions, il y a peut-être lieu pour le PS « d’annoncer sa dissolution », vu son incapacité à défendre l’économie et l’emploi, en Bretagne et en France.
D’autant plus que, « totalement coupé des gens et de la réalité » – dixit Christian Troadec – le parti de la rue de Solferino ne représente plus les classes populaires. Son utilité reste donc à démontrer. Seuls les élus et les apparatchiks – à qui il assure la gamelle – tiennent encore à son existence.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

4 Commentaires

  1. Un oui franc et massif à la dissolution du PS qui se fout depuis trop longtemps de la Bretagne et des bretons et bretonnes ! et des autres partis français chez nous qui ne valent pas mieux !

  2. Le ps comme tous les partis c »est du blablabla,les élus ne sont là que pour s’en mettre plein les poches et assurer leur avenir mais pas l’avenir des français‚jusqu’à preuve du contraire l’état français malgré la criseet les économies qu’il y a à faire n »a pas diminué le salaire des ministres ‚sénateurs‚députés‚car il y aurait surement moins d’interressés. à ces postes
    L’intégrité ne fait bon ménage avec les objectifs de ces personnes qui prétendent toutes avoir la solution miiracle et qui ne font que de se servir de l’allemagne en exemple‚(pauvre france)
    Sommes nous incapables d’avancer en france par nos propres moyens

  3. tous les partis en place depuis 50 ans , ne font qu’obéir aux ordres de Bruxelles . un seul nous dit la France et les français d’abord , mais vous le rejetez . donc continuons à crever de mort lente .
    il y a 50 ans , une ferme nourrissait sa famille exploitante . aujourd’hui ils sont tous assistés .
    ouvrez les yeux , même vos laiteries ne sont plus rentable ? comment faisait SOCREMO il y a 60 ans

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Vaccination obligatoire pour tous : les parlementaires socialistes veulent l’imposer à partir du 1er octobre [Vidéo]

Tandis que l'instauration du pass sanitaire a suscité un vaste mouvement de colère populaire le 24 juillet dans de nombreuses villes de France, députés...

Non à la dissolution de l’UNEF, non à la dissolution de Génération Identitaire ! [L’Agora]

A gauche de l'échiquier politique comme à droite, certains semblent avoir un vilain problème avec la liberté d'expression et d'action, dès lors que les...

Pourquoi faut-il dissoudre l’UNEF ? Par Greg Toussaint

Pourquoi faut-il dissoudre l'UNEF ? Par Greg Toussaint https://www.youtube.com/watch?v=Y64LB_DL9qE Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG travaillent déjà à un recours...