Rennes. Le dealer avait 1,5 kg de cannabis sur lui : relaxé !

A LA UNE

07/10/2014 – 11H00 Rennes (Breizh-info.com) – Cela pourrait être une information digne du Gorafi et pourtant il n’en est rien : un dealer africain de 21 ans, « bien connu des services de police », a été relaxé hier par le tribunal correctionnel de Rennes. Relaxé alors qu’il avait été arrêté en possession d’un kilo et demi de cannabis à la mi-septembre.

Motif invoqué par le tribunal – alors que le procureur avait requis un an de prison dont 6 mois avec sursis ? Le contrôle de police effectué avant l’arrestation n’était pas justifié, comme l’avait plaidé  l’avocat du dealer.
Les policiers de la brigade anti-criminalité l’auraient en effet contrôlé pour son comportement  « trop nerveux », un critère  que le magistrats rennais ont jugé « discriminant ».

« Pour le tribunal de Rennes, mieux vaut donc être un dealer de drogue délivrant mort et dépendance à la jeunesse, qu’un militant politique  » nous confie un avocat rennais rappelant néanmoins que  » l’avocat du prévenu a bien joué le coup en se servant des armes juridiques qu’il avait à sa disposition pour défendre son client ».

Le code pénal prévoit que les « petits dealers » peuvent être condamnés à 5 années de prison ferme et à 75 000 euros d’amende. Une peine qui va de 10 à 30 années de prison pour les gros dealers et trafiquants .

Ils peuvent néanmoins dormir tranquille, l’annulation de la procédure pour « contrôle injustifié » pouvant faire jurisprudence à l’avenir.

 Photo : DR
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

10 Commentaires

  1. Du grand n’importe quoi, bravo la justice…

    Et l’avocat? il est fier de cette relaxe ?
    il a décidé de porter plainte contre les flics pour « discrimination raciale lors d’un contrôle » ??? Pfff

  2. Rien d’étonnant lorsque l’on connait un peu le monde judiciaire.Interdiction donc à la police de contrôler les gens ayant l’air nerveux, attendez juste qu’ils passent à l’acte comme à la Préfecture de Rennes hier.J’espère au moins que l’on a rendu la drogue à ce pauvre délinquant, car,si le contrôle n’était pas justifié, on doit alors lui rendre ce qui lui appartient.

  3. Le cannabis ne peut pas engendrer directement la mort, même à long terme, puisque ce n’est pas une substance mortelle. Il n’existe pas d’overdose, contrairement à toutes les drogues dures, et notamment l’alcool et le coma éthylique

    • Le cannabis est une drogue avec ses accrocs, soyez un peu honnête, puis une consommation excessive entraîne des troubles psychiatriques et une désocialisation.Pourquoi cette manie de toujours mettre l’alcool en comparaison, c’est bien une manière de toxico, genre regardez,ma drogue à moi elle est moins nocive!
      Tout le monde s’accorde à dire que l’alcool peut aussi se transformer en drogue et que des gens en sont malade, les shiteux bizarrement préfèrent voir la paille dans l’oeil du voisin.
      Vous avez raison,mieux vaut sans doute aider les mafias et les narco-trafiquants que les viticulteurs.

      • L’alcool ne se transforme pas en drogue, C’EST une drogue. En attendant personne ne demande à foutre en cage l’épicier du coin qui vends de l’ALCOOL ou le buraliste qui vous vend du TABAC ou encore le médecin qui vous prescrit les MEDICAMENTS qui vous sont ensuite vendu par le pharmacien et dont la liste des effets secondaires est longue comme mon bras.

        CANNABIS, ALCOOL, MEDICAMENTS, TABAC, etc. etc. Même combat ! Arrêtez l’hypocrisie, le danger pour la santé est présent chez chacun de ces produits, c’est à vous de choisir si vous voulez les consommer ou pas et à en assumer les conséquences.

      • C’est aussi à la société d’accepter ou non l’usage de certains produits, même si le cas du sur-usage médicamenteux voire des camisoles chimiques pose un grave problème de santé publique.
        Et non,chère Janine, ce n’est pas à nous de choisir quelle drogue consommer,il y en a certaines d’interdites, en faire usage,c’est enfreindre la loi en faire la propagande aussi (pourquoi ne pas avoir accès librement à la cocaïne ou l’héroïne?).
        Et encore non pour votre dernière phrase, c’est la société (via la sécurité sociale, les problèmes de sécurité,voire les coûts en assurance) qui assume les conséquences de choix individuels.
        Le cannabis n’est pas une drogue douce (même si je vous rejoints sur le fait qu’il ne faille pas focaliser dessus)!

      • L’alcool peu se changer en drogue ?? Explique parce ta phrase na aucun sens c’est drôle hihi ni.. L’alcool est addictif tout comme le cannabis . C’est au consommateur d’en réguler la fréquence . Tu parle beaucoup toi mais tu dit vraiment beaucoup de merde excuse mais quand on veut ramener sa science il faut être un minimum crédible et impartiale . Bref biz biz alcoolique

    • « Pas une substance mortelle » ne signifie pas substance innocente ! Le rôle du cannabis dans le déclenchement ou l’aggravation de différentes maladies mentales est largement attesté depuis longtemps. Et ses effets nocifs sur le coeur et les poumons ont aussi été maintes fois démontrés. Il faudrait quand même le dire !

      • Un peu de recherche,et hop, la prétendue non-nocivité du cannabis :

        Une étude de l’OMS confirme la nocivité catastrophique du cannabis
        8 octobre 2014 par Pierrot

        Une nouvelle étude sur les effets à long terme de l’usage de cannabis, menée par le professeur Wayne Hall, spécialiste de la drogue à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vient de détruire tous les arguments qui nient la nocivité de cette drogue.

        Un adolescent sur six qui fume régulièrement du cannabis devient dépendant ; cette drogue double le risque de développer des psychoses, en particulier la schizophrénie ; son usage pendant l’adolescence empêche le développement intellectuel.

        Selon l’OMS, la nocivité du cannabis s’étend aux adultes : un adulte sur dix qui fume régulièrement du cannabis double le risque d’avoir un accident de voiture, risque qui augmente exponentiellement s’il a également bu. Par ailleurs, fumer pendant la grossesse réduit le poids du bébé à la naissance, avec les conséquences que cela a sur sa résistance et son développement futur…

        Le professeur affirme aussi dans son étude que « si le cannabis n’est pas addictif alors l’héroïne non plus » détruisant ainsi l’argument régulièrement avancé par les promoteurs d’une légalisation.

        Si l’on considère le courant de dépénalisation mondiale du cannabis, ces résultats prédisent un avenir terrifiant, notamment pour les USA.

        lien :
        http://www.dailymail.co.uk/news/article-2783111/The-terrible-truth-cannabis-Expert-s-devastating-20-year-study-finally-demolishes-claims-smoking-pot-harmless.html

  4. que sont devenus les 1,5 kilos de cannabis?si le dealer a ete relaxe,logiquement la drogue,dans le sac lui a ete restituee.lui a t on egalement fourni une bonne place a la sortie de l’ecole pour qu’il puisse tranquillement ecouler sa marchandise?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés