Nantes achète un « faux faux » Jules Verne

A LA UNE

12/10/2014 ‑ 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – « Nantes achète un faux Jules Verne » : ce titre paru dans Ouest France a évidemment fait un certain bruit cette semaine. « ‘L’Étoile du Sud’, c’est le titre du manuscrit que va acquérir la Ville de Nantes pour 260 000 € », explique l’auteur de l’article, Yves Aumont. « Publiée sous le nom de J. Verne, cette aventure n’a pas été écrite par lui. » La ville de Nantes se serait-elle laissé fourguer une imitation à prix d’or ?

Ce ne serait pas la première fois qu’elle montre un peu de jobardise culturelle. On se souvient de la « découverte », voici quatre ans, d’un dessin de Léonard de Vinci connu en réalité depuis longtemps. On pourrait d’ailleurs croire au « faux Jules Verne » à la lecture de l’article Étoile du Sud sur Wikipedia : « L’Étoile du Sud est un roman d’aventures de Paschal Grousset, vendu à l’éditeur Hetzel, puis remanié et signé par Jules Verne. »

Une fois de plus, l’encyclopédie en ligne est la victime d’un contributeur péremptoire mais peu rigoureux. Il y a longtemps que Simone Vierne a expliqué, dans Les Annales de Bretagne, en 1966, la genèse de L’Étoile du Sud. Ce « voyage extraordinaire » de Jules Verne paru en 1884 reprend en effet une idée originale proposée par un certain Paschal Grousset, alias Philippe Daryl. En toute connaissance de cause, celui-ci avait vendu son projet de roman, intitulé Le Diamant bleu, à Pierre-Jules Hetzel, l’éditeur de Jules Verne. Un peu auparavant, déjà, il avait cédé à Hetzel une ébauche de roman qui allait devenir Les Cinq cents millions de la Bégum. Si Jules Verne a conservé une partie des idées de Grousset, il a restructuré les intrigues et totalement réécrit les textes. Les deux romans sont donc bel et bien de l’écrivain nantais, même s’il serait légitime d’ajouter : « sur une idée de Paschal Grousset ».

Ancien journaliste, celui-ci aspirait à se lancer dans la littérature pour enfants mais n’avait aucune notoriété et manquait de métier. Ses marchandages avec Hetzel lui ont servi de marchepied : un peu plus tard, il a cosigné Le Naufrage du Cynthia avec Jules Verne, puis il a volé de ses propres ailes chez Hetzel sous le pseudonyme André Laurie, sans jamais acquérir la notoriété de son grand aîné.

Crédit photo  : DR [cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bac Nord. Un bon polar qui évoque la violence des cités, l’impuissance de la Police et la faillite de la République française

J'ai vu Bac Nord. Pas au cinéma, pass sanitaire oblige, mais grâce à quelques guérilleros de l'Internet qui ont...

Port d’Arme Citoyen : Pourquoi il faut le garantir

Cette semaine, Ludwig et Eliane (nouvelle podcasteuse de Zone Libre) reçoivent Fabien de l'ARPAC. Quand les Français subissent au quotidien...

Articles liés