Kofi Yamgnane compromis dans un trafic de cartes de séjour ?

A LA UNE

20/10/2014 – 07H00 Quimper (Breizh-info.com) – Selon le site Atlantico, le nom de Kofi Yamgnane aurait été cité dans l’enquête que mène actuellement la police concernant un trafic de cartes de séjour. Une affaire qui pourrait embarrasser l’ancien maire (PS) de Saint Coulitz (Finistère) qui fut aussi député du Finistère et secrétaire d’Etat chargé de l’Intégration de 1991 à 1993.

L’affaire commence avec un certain Christophe Rocancourt qui s’est mis en tête de monter un petit trafic de titres de séjour pour des étrangers ayant besoin de régulariser leur situation. Rocancourt va alors s’adresser à Christian Prouteau, ancien chef de la célèbre cellule de l’Elysée sous la présidence de François Mitterrand. L’homme a des relations auprès de la préfecture de police de Paris et – semble-t-il moyennant rémunération – va se charger d’obtenir les précieux documents. Manque de chance, le cabinet du préfet découvrant que les époux des deux bénéficiaires des cartes de séjours, des Marocaines,  sont en prison, va flairer une arnaque. Et l’enquête de démarrer.

Après le préfet Prouteau,  les enquêteurs de la Brigade de recherches et d’investigations financières (BRIF) vont découvrir que l’ancien secrétaire d’Etat chargé de l’intégration dans les gouvernements d’Edith Cresson et de Pierre Bérégovoy, Kofi Yamgnane, aurait également tenté d’obtenir des titres de séjour pour des étrangers désireux de s’installer en France. Moyennant une rémunération de 3 000 euros, « sans que l’on sache vraiment s’il les aurait réellement perçus », précise Atlantico.

Né en 1945 à Bassar (Togo), naturalisé Français en 1975, Kofi Yamgnane a été maire de Saint-Coulitz (Finistère) de 1989 à 2001, conseiller régional de Bretagne de 1992 à 1997, conseiller général de Châteaulin de 1994 à 2008  et député socialiste du Finistère de 1997 à 2002. Il fut secrétaire d’État chargé de l’Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Intégration de 1991 à 1993.

Elu « Breton de l’année » en 1990 par Bretagne magazine, élevé en août dernier au rang de commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur par Marylise Lebranchu, Kofi Yamgnane « symbole de l’intégration réussie » est retourné depuis quelques années au Togo où il tente – sans succès jusqu’à présent – d’être candidat à la présidence de la République. S’il rentre en France, les policiers pourraient bien avoir quelques questions à lui poser…

 Photo : Wikipedia/Flickr
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

2 Commentaires

  1. Le plus étonnant dans cette affaire est que Rocancourt est connu comme le loup blanc : c’est un escroc plusieurs fois condamné… et souvent vu à la télévision. Si ces nouveaux faits se vérifient, les personnalités impliquées cumuleraient malhonnêteté et stupidité.

  2. Un qui a été élu le premier maire noir de France mais qui n’a jamais cessé de dire que la France est un pays raciste!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés