03/11/2014 – 11H00 Vannes (Breizh-info.com) – Voitures incendiées, poubelles en feu, jets de pierre : durant les nuits de jeudi à samedi, les quartiers « sensibles » de Kercado et de Ménimur à Vannes ont été la proie d’émeutes provoquées par les « jeunes ». Comme partout ailleurs, le « bien vivre ensemble » connait quelques ratées dans la préfecture du Morbihan.

Samedi soir, après trois nuits d’émeute, cinq « jeunes » on été interpellés et placés en garde à vue. Si l’enquête est concluante, deux d’entre eux pourraient comparaître aujourd’hui devant le  tribunal correctionnel. Les trois autres ont été remis en liberté. Parmi ces derniers, l’un d’entre eux a été mis en examen pour destruction par incendie. Il devrait  passer en correctionnelle le 13 novembre.

Vendredi soir le maire de Vannes, David Robo (UMP), accompagné de membres du conseil municipal, s’est rendu sur place pour rencontrer les habitants du quartier. Ouest-France (01/11/2014) rapporte que « l’’élu spécialement rentré de vacances a engagé la conversation avec les jeunes adultes du quartier qui se disent « abandonnés » et livrés à des contrôles de police dont ils ne perçoivent pas toujours l’utilité (sic) ». David Robo s’est engagé à rencontrer les « jeunes » qui pourront ainsi lui soumettre leurs revendications…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

1 COMMENTAIRE

  1.  » David Robo s’est engagé à rencontrer les « jeunes » qui pourront ainsi lui soumettre leurs revendications…  »
    Revendication !!!!!
    Donne l’argent !
    Donne l’argent !
    Donne l’argent !

Comments are closed.