Kanerion Naoned, un rendez-vous pour des cantiques en breton

A LA UNE

05/11/2014 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Chorale bretonne installée à NantesKanerion Naoned  regroupe les amateurs de cantiques, en breton, en français et en latin. Nous avons rencontré Anna, une de ses animatrices.

Breizh-info.com : Pouvez vous présenter l’association et ses objectifs ?

Anna : Kanerion Naoned n’est pas encore une association ! Pour l’instant, c’est juste le nom d’un groupe de personnes qui se retrouve pour chanter des cantiques bretons. Raphaël et moi avons monté ce projet en début d’année 2014, l’année soclaire étant déjà bien entamée. C’est peutêtre la raison pour laquelle nous n’étions qu’un petit nombre…

Aujourd’hui, nous reprenons en main le groupe et essayons de nous faire davantage connaître. Il y a un grand nombre d’activités proposées dans le Pays nantais pour les bretonnants, mais rien de spirituel. Là, c’est le grand vide ! Nous souhaitons que la tradition culturelle et spirituelle bretonne soit vivante et attire aussi les jeunes générations. Notre but est de proposer des réunions pour apprendre les cantiques bretons, afin que chacun puisse chanter lors de messes bretonnes. Nous souhaitons aussi, si le nombre de participants nous le permet, organiser des veillées pour prier et chanter en breton, français et latin, et également proposer nos services pour chanter des cantiques bretons lors de certaines messes traditionnelles.

Nous recrutons donc de nouveaux chanteurs, mais aussi des musiciens et même un chef de chœur !

Breizh-info.com : Quels sont les critères pour pouvoir vous rejoindre ?

Anna : C’est très simple, aimer chanter ! Pour nous, comme le disait Saint Augustin, “chanter, c’est prier deux fois” ! Tout le monde est le bienvenu : bretonnants ou pas. Les rencontres seront bilingues.

Breizh-info.com :  Pourquoi choisir le chant en breton ?

Anna : Parce que nous sommes en Bretagne. Parce que ces beaux cantiques bretons reflètent vraiment l’âme bretonne. Parce qu’ils ont malheureusement été abandonnés presque partout. Et pourtant ils sont d’une beauté et d’une richesse extraordinaire. Parce que le breton ne doit pas être oublié… C’est pour nous comme une nouvelle croisade : remettre la Foi et le breton dans la société. Feiz ha Breizh !

Breizh-info.com :  Y-a-t-il d’autres associations du même type aujourd’hui en Bretagne ?

Anna : Oui, bien sûr ! Je ne connais que “Les gedourion ar mintin”, mais il doit en exister d’autres. Notre particularité est que nous sommes profondément attachés au rite “extraordinaire” de la Sainte Messe.

Breizh-info.com :  Quels sont les projets à venir ?

Anna : Tout reste à faire ! Cela dépendra du nombre de participants… Nous attendons toutes les bonnes volontés ! Les réunions auront lieu une fois par mois à Nantes, le vendredi à 19h30 rue Harrouys (à confirmer).

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés