10/01/2015 – 07H00 St-Nazaire (Breizh-info.com) –  Si plus de 100.000 personnes se sont rendues sur les places de France manifester leur soutien et leur recueillement après l’attaque islamiste visant Charlie Hebdo, force est de constater que tout le monde ne partage pas l’idée de deuil national. Certains pensent même que les auteurs de l’attentat sont des héros. Arrêt sur une réalité que certains voudraient bien occulter.

Ainsi, dès mercredi soir, Twitter était plein de messages qui estimaient que « Charlie Hebdo l’avait bien cherché » ou « insulter le Prophète, c’est punissable et ça l’a été, inchallah !». Point commun de ces nombreux messages : ils émanaient de personnes d’origine nord-africaine ou africaine, affichant leur appartenance à l’islam, et pour l’essentiel jeunes, voire très jeunes.

Ce clivage est apparu avec clarté jeudi, lorsque l’Education nationale a imposé aux professeurs de faire observer une minute de silence en mémoire des victimes à leurs élèves et de discuter du sujet avec eux. Un professeur du collège Pierre Norange à Saint-Nazaire témoigne du choc – notamment culturel et psychologique – qu’il a vécu.

Le collège, qui entrera l’an prochain dans le réseau REP+ – il compte donc parmi les plus difficiles de France – recrute essentiellement ses élèves dans les quartiers « sensibles » de Saint-Nazaire, notamment la Bouletterie et Avalix. Les actes de violence y sont quotidiens. La majorité des élèves sont d’origine étrangère, maghrébine ou africaine.

« Ce fut une journée très lourde. Toute la journée, le collège était au bord de l’émeute, on marchait sur des oeufs, chaque mot pouvait déclencher la guerre. Il y avait des adultes partout, les élèves étaient très excités », raconte l’enseignant qui explique qu’à midi, lorsqu’il s’est agi de faire la minute de silence, la tension était extrême. Selon lui, cette démarche, imposée par le Ministère, n’a été ni comprise ni expliquée à des élèves qui sont en grande majorité musulmans, fidèles d’une religion abondamment et publiquement brocardée par l’hebdomadaire, même si elle n’était pas la seule à être visée. «Il y avait des représentants de l’administration dans chaque classe, afin de tenir les élèves en respect. Quand il y a deux adultes dans la salle, ils ne bronchent pas. Il n’y a pas eu de débordement

C’est lorsque le professeur abordera le sujet pendant son cours qu’il entendra des propos d’une rare violence : « ils l’avaient bien mérité !», « Charlie Hebdo a cherché, il a trouvé !,» s’exclament de nombreux élèves, fébriles. L’un d’eux s’exclame « moi aussi, je vais faire un attentat!.» L’enseignant, sonné, tentera de réagir, mais il se heurtera à un mur. Selon lui, l’opinion de ses élèves est unanime : ce n’est pas un attentat ni un crime, c’est « une juste punition ».

Le ministre de l’Intérieur,Bernard Cazeneuve, déclarait hier soir sur France 2 qu’il misait beaucoup sur un  programme de « déradicalisation ». Vaste programme.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

138 Commentaires

  1. C’est étrange ça… On aurait jamais penser ça !

    D’autres incidents de ce type ont té signaler dans de nombreux groupes scolaires sans bien sur que les médias en parle. Sauf vous !

  2. il est temps de se réveiller , de sortir de sa léthargie .la marche silencieuse de dimanche est une forme de soumission et tous ces jeunes en sont ravi .
    vouloir le multiculturalisme , le métissage c’est vouloir des conflits sanglants . si vous voulez que la France deviennent le Liban de 1970 , dans l’isoloir , choisissez les mêmes traitres à notre nation .
    lisez ce lien et réfléchissez
    http://www.polemia.com/les-je-suis-charlie-prennent-les-francais-pour-des-charlots/

    • Mon fils étant élève a pierre norange, je peux affirmer qu’il y avait bien 2 adultes pour « certaines classes » lors de la minute de silence. On ne peux pas non plus ignorer certains propos choquants qui ont été d après mon fils tenus par certains élèves. Ce n est pas le rôle des profs de devoir se retrouver face aux élèves pour débattre de l’attentat mais à nous, parents, de leur expliquer objectivement.

    • Si quelqu un peux m expliquer pourquoi vous, les profs bobo de gauche toujours prêt a défendre le multiculturalisme, le métissage, le vivre ensemble… ,vous habitez dans de grands pavillon a la campagne loin des zones » sensibles » pour que vos enfants soient scolarisés dans des bonnes écoles épargnés par l immigration que vous aimez tant

  3. Je suis enseignante au collège Pierre Norange. Ce n’est pas du tout comme cela que ça s’est passé. Certes, certains élèves avaient des idées reçues sur les événements de mercredi. Ils n’ont pas tout à fait réalisé et compris ce qui s’était passé. Cependant, en aucun cas « le collège était au bord de l’émeute. On marchait sur des œufs, chaque mot pouvait déclencher la guerre. « 

  4. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Je suis enseignante à Pierre Norange, j’y étais jeudi matin et je m’inscris en faux avec ce qui est décrit dans l’article ! Peut-être pourriez-vous aussi raconter que des élèves nord-africains se font agresser par leurs camarades dans des établissements où ils sont minoritaires, parce que c’est aussi ça qui se passe quand on pousse ainsi les gens à avoir peur les uns des autres. Je n’en reviens pas de votre article sur mon établissement, il est dommage que vous n’ayez pas vérifié vos sources avant de publier ça.

    • Je travaille également au collège Pierre Norange. Je suis écoeurée, cet  » article  » délivre une version totalement mensongère de la réalité.

    • – C’est bien de s’inscrire en faux, c’est mieux de d’expliquer ce que vous avez vu ?
      – Votre collègue « Eusa », 8 min avant : « certes, certains élèves avait des idées recues ». On aimerait en savoir plus, du concret svp !
      – Un professeur ne fait pas cours à tout les élèves d’un établissement. Les élèves sont classés pas âge.
      12 ans et 16 ans ce n’est pas la même chose.
      – Les agressions sur les nords-africains sont relayés.

      • Antoine : ce que j’essayais d’expliquer, c’est que du haut de leur 11 ou même 14 ans nos élèves n’ont pas les clés pour comprendre l’actualité. Ils sentaient notre émotion commune mais avaient beaucoup d’interrogations : pourquoi ce journal en particulier ? Pourquoi ces messages « je suis Charlie » ? Puisque vous voulez du concret : une élève de 3ème est venue me voir, visiblement bouleversée, en me demandant pourquoi on accusait les musulmans. Il faut replacer les choses dans leur contexte : ce sont des enfants qui essayent de mettre du sens sur des images (beaucoup avaient vu des vidéos sur Internet) traumatisantes.
        Ces précisions faites, cela n’enlève rien à l’ignominie de cet article. Parce qu’il est une somme inexactitudes voire d’aberrations, parce qu’il est blasphématoire envers un collège que j’affectionne particulièrement, cet article me révolte profondément.
        Marie

        • Un article « blasphématoire » ? Mon cher Eusa, vous allez bien faire rigoler – là où ils sont – nos amis de Charlie accusés de blasphèmes envers le Prophète. Et qui en sont morts…

          • Ma chère Marie, je crois qu’il ne faut pas tout mélanger. Je n’ai ni le temps ni l’envie de revenir avec vous sur la teneur du journal Charlie Hebdo.
            Je me permettrai juste de vous donner la définition de « blasphème » du Trésor de la Langue Française : « Parole, propos, acte injuste, injurieux, indécent contre une personne ou une chose considérée comme respectable « . Certes ce terme désigne également une atteinte au sacré, mais ce n’est pas en ce sens-là que je l’employais.

        • Alors il faudrait peut-être corriger cet article ? La cas échéant pour la crédibilité du site. La source n’est peut être pas bonne.

          Par contre dans la presse, BFMTV, pour le 93, à l’étranger (in english, in deutsch), on lit des expériences similaires.

          Je voudrais quand même réagir sur la maturité des élèves vu par les professeurs et simplement par mon témoignage.

          J’ai aussi été collégien et à 40 par classe. Ce que je peux dire c’est que j’ai toujours constaté 2 mondes entre les élèves (dès 14-16 ans) et les professeurs. Il y a 30 ans, sur Rennes/Gayeulles, non élitique, nous étions hyper politisés et aucun professeur (ni parent), ni éducateurs n’avait une chance de nous changer. Pourtant je n’ai jamais vu une manifestation d’élève ni de lycéen.

          « You can’t win an argument » (Dale Carnegie)

          Dans la permanence tout venant, il y avait tout les albums de Reiser, Wolinski, Hari Kiri, … Entre 12h et 14h, tout le monde rigolait ou ignorait ces dessins.

          Au niveau sécurité, il n’y avait aucune barrière (maintenant tout est grillagé). Le réglement stipulait que les internes ne devaient pas sortir. En pratique, on voulait aller dans le centre de Rennes, faire une course, on y allait pour les plus matures dès 12 ans.

          Un modèle qui marchait tout seul et à faible coût.

    • « des élèves nord-africains se font agresser par leurs camarades dans des établissements où ils sont minoritaires » vous êtes tellement aveuglée par votre idéologie que vous ne vous rendez plus compte de se que vous dites, c est consternant ! mais dans quel monde vivez vous?

      • BALIVERNE !!!! Je suis eleve a Pierre Norange et se nest pau tout comme ça que la journée sa c’est passer !!!! J’ai une seule deux questions qui me brule les levres : ceux qui font confiance a cet article on t ils seulement mis les pieds une seule fois a Pierre Norange ?? Et avez vous remarquez l’absence de signature et de source sur le torchon??

    • Continuez à « croire au petit jésus soviétique » si celà vous amuse et je vous donne rendez vous lorsque vos « gentils élèves peu Bretons » vous apprendrons ce qu’ est vraiment leur « Islam merveilleux » et priez pour pouvoir raconter ce qui vous sera arrivé s’ils vous en laissent la possibilité … J’ai connu en 1956 au Maroc (j’avais 13 ans) des émeutes qui firent une centaine de victimes européennes non reconnaissbles après (coupées en morceau, brûlées vives, lapidées sans compter ce que les femmes avaient subi avant …) . Ce qui nous arrive ‘toutes voiles dehors », c’ est un « choc de civilisations non missibles » ! Depuis j’ai compris ce que celà veut dire,et face à des Européens « abrutis par leurs Histoires et Coutumes judéo-chrétiennes », ceux qui croient « dur comme fer » à leur réligion et qu’ils veulent imposer au Monde entier,
      sont forcément en position de force: vous êtes sans bien encore le savoir,les « collabos de demain » .
      Daniel, Cadre sup.retraité (Maîtrise de Sciences physiques, 1° prix de violoncelle du Conservatoire de Metz 1965, et 30 mois chef de section au Commando TREPEL de la Marine)

  5. Morgane, ce qui est décrit dans cet article est malheureusement corroboré par de nombreux témoignages recueillis dans d’autres établissements de France. Mais bon, il ne s’est rien passé , il n’y a rien à voir : toujours le déni… sauf que les journalistes de Charlie Hebdo ont été assassinés froidement pour s’être moqués du prophète… Et que dans les manifs il y a foule, certes, mais les jeunes des banlieues sont pour le moins discrets… étonnant, n’est-ce-pas ?

    • Pour vous répondre, Monsieur, je ne m’appuie pas sur de vagues « nombreux témoignages dans d’autres établissements de France », toujours sujets à caution. Ce que j’affirme ici, c’est que dans LE collège cité dans l’article, à la date citée, je peux apporter mon témoignage. Tout ce que dit cet article est mensonger. Je regrette que la personne à l’origine de ces propos (« l’enseignant »), dans sa peur de l’étranger et de l’autre qui la caractérise, ait utilisé le drame de cet attentat pour attiser la haine, et ait de plus choisi un article anonyme dans la presse pour la diffuser. Cet article est un choc violent qui ne me quitte pas depuis que je l’ai découvert. Il insulte injustement mes élèves et je ne compte pas laisser passer des mensonges pareils.

      • « la peur de l’étranger et de l’autre »… C’est lassant ces lieux communs qui ne veulent plus rien dire. On aimerait vous répondre un truc intelligent puis on se dit que votre cerveau est tellement formaté qu’on ne peut qu’espérer qu’un jour vous arriviez à penser par vous-même.

      • Chère Morgane
        Même Libération utilise l’anonymat dans les blogs concernant l’éducation….
        « Conseillère principale d’éducation, CPE, en collège, lycée général et technologique, lycée professionnel, avec ou sans internat, l’auteur du blog évoque, sous couvert d’anonymat, son quotidien avec «ses» élèves. »

      • Il se trouve, Madame, que confite dans votre idéologie, vous me faites penser à ce chat qui nie l’accusation d’avoir manger la souris et qui en a encore la queue qui lui sort de la Bouche. A lire les nombreux témoignages sur la réaction de « vos » élèves dans « votre  » établissement, vous me paraissez être atteinte par le virus incurable: La Mauvaise Foi. Continuez ainsi et demain, vous porterez le voile ou vous serez vendue au marché des esclaves à la « Soucoupe »

      • Mais de quelle haine parlez-vous? Comment peut-on nier aujourd’hui qu’il existe des radicaux qui trouvent que ce qu’il s’est passé est « bien fait » ? Vous croyez certainement qu’il faut rester aveugle, nier la réalité de l’islam politique et radical …. Sortez de chez vous.

  6. Certes, ce collège n’est peut être pas un établissement ou l’argent est la priorité pour pouvoir y accéder comme d’autres peuvent le faire. Mais nous ne sommes pas non plus à Paris. Je tenais juste à remercier les interventions pour contredire cet article qui est dans l’excès total.

    • Vous pensez peut-être que la réalité est excessive par rapport à votre angélisme? La réalité ne doit pas être niée, nous nous devons de ne pas rester sourds.

      • Pardon ? Vous êtes certaine que cela ne pose aucun problème ? Décidément, il est bien plus simple de rester dans sa petite sécurité personnelle plutôt que de penser à celle des autres. Ce sont des gens comme vous qui amène à une société individualiste. Honte à vous.

    • Il faut être sérieux. Si les sources n’ont plus l’anonymat, c’est l’assurance d’avoir encore moins d’information pour le futur.

      Le secret des sources journalistiques c’est une loi, et même un directive EU(je crois). Ex : affaire Bettencourt.

      De toute façon l’information ne se bati pas en 1 événement. Des bêtises, on en lit toute l’année et dans les plus grands journaux. Et en premier lieu par les gouvernements. Il faut recouper les informations pour se faire une opinion.

      • Effectivement, vous avez raison. Mais que faire quand on subit une telle diffamation ? Comment se défendre et rétablir la vérité ? C’est dans ce « noeud »-là qu’on se trouve plongés au collège depuis cet article.

  7. Je suis enseignant à Pierre Norange, je m’inscrits également en faux par rapport à cet article qui ne relate en rien la vérité sur cette journée du jeudi.
    Pour commencer, il s’agissait plus de 10 000 personnes qui ont manifesté à Saint Nazaire que 100 000, mais passons.
    Les actes de violence ne sont pas quotidiens dans le quartier dont vous parlez, même s’il s’agit en effet d’un quartier dit sensible.
    La majorité des élèves ne sont pas non plus d’origine étrangère au collège, vérifiez vos chiffres.
    Je conteste la description faite par mon collègue anonyme : « Toute la journée, le collège était au bord de l’émeute, on marchait sur des oeufs, chaque mot pouvait déclencher la guerre. Il y avait des adultes partout, les élèves étaient très excités. » L’ambiance était en effet lourde, comme partout en France il me semble. Mais à aucun moment je n’ai ressenti un climat de guerre ou d’émeute, voilà une véritable désinformation.
    Quand mon/ma collègue qui n’assume donc pas ses propos je suppose en ne donnant pas son nom déclare : « Il y avait des représentants de l’administration dans chaque classe, afin de tenir les élèves en respect. Quand il y a deux adultes dans la salle, ils ne bronchent pas. Il n’y a pas eu de débordement. » Je voudrais dire que les représentants de l’administration ne sont que deux, j’ai bien du mal à comprendre comment ils pouvaient être présents à midi dans chacune des salles du collège. De même s’il n’y a pas eu de débordements dans les salles où deux adultes étaient présents il n’y en a pas eu non plus dans les autres salles de classes.
    Et quand vous notez : « Selon lui, l’opinion de ses élèves est unanime : ce n’est pas un attentat ni un crime, c’est « une juste punition » ». Je souhaite dire que j’ai pu discuter des attentats qui ont eu lieu avec une des classes pendant une heure, avec des élèves d’origine et de confession différente, en aucun cas cette pensée n’a été exprimée par un seul de ces élèves.
    Evidemment ces enfants (car ce sont des enfants rappelons-le) ont eu besoin d’informations et d’explications supplémentaires (la liberté d’expression c’est un concept qu’il faut expliquer à un enfant de onze ans) mais en aucun cas je n’ai vécu la même journée que mon/ma collègue.
    Vous comprendrez bien que sur le fond je ne relaye pas les mêmes idées que votre journal, mais sur la forme, permettez moi de mettre en doute la véracité de vos propos et la fiabilité de votre source.
    Thomas. Enseignant à Pierre Norange.

    • ma fille est élève dans cet établissement , j’en ai parlé avec elle , et elle m a bien confirmé vos dires ! c est d ailleurs avec sa classe que vous en avez discuté ! je tenais aussi a dire que nous habitons à Avalix depuis maintenant 5 ans et je n ai jamais vu de violence , du style feux de poubelles ou de caves , voitures incendiées etc etc ….. nous avons différentes nationalités dans ce quartier mais personnellement je n ai pas à me plaindre ! les jeunes disent toujours bonjour et sont respectueux !!! cet article m a fait froid dans le dos !!!

    • Tous ces commentaires sont intéressants,l’important est de penser à l’avenir. Eduquer les enfants dès leur plus jeune âge et aussi les parents au respect des autres et aux respects de la laïcité.

  8. Je suis également enseignante dans l’établissement Norange. J’y étais également jeudi matin et j’ai eu la possiblité de parler des événements avec les élèves. Mais jamais le climat n’a été électrique au point de craindre une émeute, au contraire les élèves étaient demandeurs d’explications. C’est plutôt rassurant de se dire que nos jeunes veulent comprendre !
    Quant à l’idée d’avoir un membre de l’administration dans chaque salle, c’est proprement impossible à croire puisqu’ils sont bien moins nombreux que le nombre de classes… S’il était besoin d’un argument strictement de logique pour contrecarrer un article fallacieux !

  9. Moi aussi j’enseigne à Pierre Norange. Ce n’est pas non plus de la la même façon que j’ai vécu la journée de jeudi ! Je suis atterrée à la lecture de ce témoignage. En aucun cas je ne me suis sentie « marcher sur des œufs » ou même avoir peur… La guerre ? Ces mots sont très forts. Je ne suis pas du tout solidaire de ce témoignage. J’en suis même peinée.

  10. Eh ! bien quoi ? Charlie Hebdo aurait le droit de cracher sur Mahomet et les sectateurs de Mahomet n’auraient pas le droit de cracher sur Charlie Hebdo ?

    • Tu as raison,on a pas le droit de ce moquer de quelques religions que ce soit,mais de la a tuer des gens pour cela,je trouve cela bien moyen.

      • Et bien si on peut se moquer des religions, on appelle ça la liberté d’expression. Si vous trouvez juste  » bien moyen » de tuer des gens, on a toute suite compris votre fond de pensée.

  11. Etant professeur au sein de ce collège, je tiens à préciser que cet article est un tissu de mensonges. Je suis choqué de le lire. Les auteurs n’ont rien vérifié et ne semble pas connaître la réalité de cet établissement (connaisse t-il seulement leur sujet????). Il est étrange de constater que les éléments avancés dans l’article n’ont pas été évoqués ou discutés de cette façon entre professeurs. Bizarre bizarre…….
    S’il y a effectivement une grande diversité culturelle , la majorité des élèves sont français. Il y a certes des difficultés au quotidien (comme dans beaucoup d’établissements scolaires) mais il n’a jamais été question de tensions particulières, d’émeutes ou de guerres en cette fin de semaine. Ayant échangé avec les élèves, ceux-ci sont, comme beaucoup, incrédules et à la recherche d’explications. De plus, il s’agit pour la plupart d’adolescents (voire d’enfants pour les plus jeunes) pour qui l’actualité n’a pas toujours de sens ou d’intérêts. La « liberté d’expression », la presse, Charlie Hebdo, le terrorisme, etc. (l’actualité en général) ne sont pas des éléments faisant partie des préoccupations principales d’élèves de 11 à 15 ans. Quant aux allégations sur la présence de représentants de l’administration ou la façon de tenir les élèves en respect, elles témoignent d’une méconnaissance totale du fonctionnement d’un établissement scolaire. Cet article, simplement fondé sur des allégations et des présupposés, est nauséabond. Et je doute de la véracité de la source. Merci de rétablir la vérité.
    Mahé Yvain

  12. Je viens de prendre connaissance de votre article, relatant la journée de jeudi dernier, et étant moi-même également professeure au collège Pierre Norange, je ne peux que réagir. Comme la majorité de mes collègues, je m’interroge vraiment sur vos sources, et conteste vos propos et le témoignage ici fait. L’image véhiculée est purement fausse, elle ne correspond en rien à la journée que j’ai vécue. Pour ma part, je travaille sur 2 établissements, et l’ambiance était la même partout : des adolescents en quête d’explications, tentant de comprendre les événements survenus. Mais en aucun cas, des tensions ou « émeutes ». Ce que je lis là est aberrant.

  13. Bonjour,
    Je suis élève à Pierre norange et faut avouer que c’était chaud quand même.
    Si, y’en avais un paquet qui disaient que les terroristes avaient raison. Que les dessinateurs n’avais pas le droit de se moquer du prophète.

  14. Manipulation sordide, instrumentalisation fallacieuse, mépris des élèves et des familles, le tout sous couvert d’anonymat quel courage ! Je travaille avec bonheur depuis 10 ans au collège Norange : «un des plus difficiles de France » !!! Cette personne mythomane au service d’une idéologie nauséabonde aurait en plus besoin de se valoriser à bon compte ??? Saluons plutôt le travail et l’humanisme des professeurs qui ont permis aux élèves d’exprimer leur ressenti, leur incompréhension et leurs craintes. Que dans cette période, il puisse exister, au sein d’un établissement scolaire, une telle personne nourrie chaque jour par les impôts de la République me révulse. Il est vrai qu’il existe des torchons sans conscience qui publient les divagations d’une personne qui n’en a pas davantage, le manque de professionnalisme semble, entre autre, les réunir. Une dernière chose, n’en déplaise aux obscurs, les moments de recueillement et d’échange auxquels j’ai assisté dans 2 classes de 5ème et de 4ème (pas par soucis de verrouillage mais parce que l’enseignante remplaçante venait d’arriver dans l’établissement) ont été d’une rare qualité. Philippe

    • « Mépris des élèves » ou est ce mépris des élèves ?
      Relater des faits, les dénoncer ,ou est le problème ? #Jesuischarlie #jesuislalibertédexpression. Philippe des goulags pour vos contradicteurs ?

    • Philippe, tu reçois tout de même la palme du ridicule. De toute façon, il suffisait que tu emploies le terme d’ « idéologie nauséabonde » pour qu’on comprenne tout de suite à quelle sorte d’esprit supérieur on avait affaire. C’est triste de politiser à ce point la vie du collège, en essayant de provoquer un buzz malsain autour d’un article qui se contente de dire la réalité. Cette curée pour empêcher quelqu’un de s’exprimer librement est lamentable.

      Vous avez vraiment oublié que l’école est le lieu de l’intelligence et du savoir, c’est décevant.

  15. Etant moi même française d’origine algérienne de confession musulmane je trouve ça scandaleux de dire qu’il y a eu des émeutes et que la plupart des éléves sont nords africains. Il faut rétablir la vérité et ne plus avoir d’amalgames.
    Une élève du collège Pierre Norange.

  16. Je suis parent d’un élève de pierre norange.
    Au vu de ce que m’a raconté mon fils. Je suis étonné de l’hypocrisie de tous ces profs qui s’inscrivent en faux. Mon fils m’a bien raconté que des élèves prenaient Les terroristes pour des héros, qu’ils souhaitaient les prendre pour modèle.
    Par ailleurs je vais prendre un RDV avec la direction de l’établissement pour avoir des explications.

    • Effectivement, belle hypocrisie des professeurs, contredite à la fois par les témoignages des élèves et des parents. C’est triste de voir que ceux qui devraient être des modèles moraux pour les élèves mentent et se contentent de débiter collectivement un discours facile et bien-pensant. Merci à ce professeur qui semble être le seul à dire ce qui s’est passé à Norange comme d’ailleurs dans la plupart des établissements difficiles lors de cette minute de silence.

  17. Je suis nazairien et connait tres bien le college et les quartiers de st nazaire. Tous ce que je peux dire c’ est que cet article est un tissu de mensonge: « Avalix quartier sensible » « violence quotidienne » « fidèles d’une religion » « chaque mot pouvait déclencher la guerre », vous n’etes pas serieux ? Encore du grand journalisme….

  18. Bonjour,
    Je prends connaissance de l’article et des commentaires qui ont suivi.
    Je découvre par la même occasion ce média et souhaite aussi en tant qu’enseignante au collège Pierre Norange m’associer aux écrits de mes collègues.
    A aucun moment nous n’étions au bord de « l’émeute », ni dans un climat pouvant déclencher « la guerre »!

    Peut-être serait-il nécessaire de mettre en place ces prochains jours des points rencontres au collège, avec les familles, les élèves et tout le personnel de l’établissement pour instaurer des discussions, continuer de donner des explications aux plus jeunes…
    ASB

  19. Bonsoir,
    Certains professeurs de ce collège sont épatant d’hypocrisie et certainement n’assument pas les faits et veulent minimiser leur responsabilité.
    Ma fille est rentrée jeudi soir en pleure car des petits caïds du collège étaient en liesse suite aux événements. Quand se sera leur tour, eux aussi prendront les armes pour défendre Mahomet. Je l’ai calmé en lui expliquant que c’était des provocateurs qui voulaient se montrer intéressant. Mais quand je lis les commentaires de ces professeurs réfutant la vérité, car n’assument pas la mauvaise réputation du collège.
    Ma fille y est scolarisée parce que suite à mon divorce ma femme en a la garde et habite dans un quartier à proximité. Mais croyez moi, je vais tout faire pour la scolariser à Anita Conti.
    Je vais prendre rendez-vous avec la direction, ce n’est pas possible.

    • ma fille est scolarisée a Pierre Norange , je lui ai demandé comment s était passée la minute de silence , et l après ! elle m a confirmé que ce qui avait été écrit dans cet article était faux ! par contre elle m a aussi confirmé que certains élèves se « réjouissaient » des évenements mais qu ils étaient une minorité !!! ceci étant j habite a Avalix depuis 5 ans maintenant , rien que dans mon batiment il y a 4 a 5 nationalités différentes (sur 8 locataires) ! nous n avons pas a nous plaindre d eux , ils sont polis , courtois !!! (je parle de mon batiment bien sur car dans d autres batiments c est un peu le dawa des fois ) mais jusqu a présent nous n avons jamais eu a déplorer d incidents (feux de poubelles , caves , voitures etc etc …) on se dit bonjour mais on ne copine pas , et ca se passe relativement bien ! je tenais aussi a préciser que tous les habitants d Avalix ne sont pas des cas sociaux ! mon mari et ma fille ainée travaillent et moi je compte bien rebosser aussi en septembre après la rentrée de mon petit dernier qui j espère integrera l école Diwan

      • Ma mere a raison! C’est nimporte quoi! J’etais la ce jour la, etb sa s’est tres bien passer! C’etait meme tres calme , donc je trouve que ceux qui sont hepatant d’hypocrisie , ce sont ceux qui ont ecrit cet article…Sa ne s’est JAMAIS passer comme sa , et mes professeurs ont raison, jamais on a « marché sur des oeufs » et puis comment vous pouver croire que cet article est vrai alors qu’il n’est meme pas signé? c’est nimporte quoi!!!!

  20. Pourquoi voulez vous que les musulmans aient une forme de solidarité avec leur ennemis charlie hebdo??? ridicule de leur demander cela

  21. Toujours cette contradiction dans les témoignages. Mais il ne peut y avoir qu’une rėalité, et quelqu’un crée de faux témoignages. On aura très bientot le fin de l’histoire.

  22. Bonsoir,
    A la lecture de votre article hier soir, j’étais trop dans l’émotion pour apporter une contribution claire. Je travaille dans ce collège depuis 9 ans en tant qu’assistante sociale. Je viens de lire vos échanges et je me refuse de partir dans un débat sur votre forum qui semble se rapprocher d’un parti politique dont je ne partage en aucune façon les idées. Je me questionne juste sur cette personne qui a informé votre pseudo-journaliste… Comment quelqu’un qui travaille dans ce collège peut-il relayer de telles informations? Peut être qu’il y a eu des propos dérangeants et des questionnements d’élèves comme dans beaucoup de collèges. Mais en aucun cas un « climat d’émeute où chaque mot pouvait déclencher la guerre ». C’est absurde et totalement diffamatoire. Comment cette personne peut-elle continuer à exercer son métier dans le respect de ses élèves et de leur famille?? Cette personne a voulu être lue sur votre site… Elle l’a été… Mais maintenant, c’est à la vérité qu’elle va devoir se confronter et à la profonde amertume de ses collègues!!! Je me dis de façon peut être un peu « simpliste » mais ça vient du coeur: « Norange, tu l’aimes ou tu le quittes!!! »

    • « Peut être qu’il y a eu des propos dérangeants et des questionnements d’élèves comme dans beaucoup de collèges. »
      Mais surtout ne rien voir, ne rien entendre et par dessus tout ne rien dire…
      Et si ça transpire dans la presse , le coupable doit être viré !
      Quel beau métier que celui d’assistante sociale dans un bahut français en 2015, qui consiste à dénoncer, sanctionner, exclure…

    • Madame,
      avec un taux de réussite au brevet des collèges continuellement en baisse. J’espère que ma fille va bientôt le quitter. Vous êtes l’assistante sociale, bravo !!

    • « Norange, tu l’aimes ou tu le quittes!!! » —> Et après on se permet de donner des leçons de tolérance. J’ose espérez que vous n’avez pas eu l’indécence manifester pour la liberté d’expression.

    • ça vient peut-être du coeur mais on préférerait que ça vienne du cerveau. Et effectivement, il n’y a pas plus simpliste que ce genre de propos. Donc continuez votre comportement moutonnier, ce n’est pas grâce à des gens comme vous que le monde changera.

    • Excellent ce « Norange, tu l’aimes ou tu le quittes!!! » venant d’une assistante sociale de ce collègue …on dirait le slogan du FN « La France tu l’aimes ou tu la quittes » serais t’elle une taupe du front national..serais t’elle le contact ?

    • L’omerta semble être la règle à observer dans ce bahut.
      L’omerta, une règle mafieuse, à respecter sous peine d’avoir les pires ennuis…

  23. C’est étrange tout les profs de gauche qui réagissent en même temps et qui disent exactement la même chose. On dirait que c’est piloté ( syndicat ou parti politique).

    La chose qui m’a fait le plus rire c’est : « Peut-être pourriez-vous aussi raconter que des élèves nord-africains se font agresser par leurs camarades dans des établissements où ils sont minoritaires »

    On vie vraiment pas dans le même monde, les profs de gauche on décidément des yeux sélectifs.
    Quand on voit les témoignages des parents d’élèves ou des élèves c’est nettement plus nuancé que ceux des profs de gauche. Décidément tout le monde n’a pas vécu la même journée.

    • « C’est étrange tout les profs de gauche qui réagissent en même temps et qui disent exactement la même chose. On dirait que c’est piloté ( syndicat ou parti politique). »
      Vous avez tout compris un syndicat de gauche très influent chez les socialistes nazairiens

    • « Profs de gauche » ??!??
      Et si la phrase « des élèves nord-africains se font agresser par leurs camarades dans des établissements où ils sont minoritaires » vous fait « rire », c’est… éclairant.

      • Attention Morgane va nous faire un coming-out comme quoi elle vote UDI… ou pire, UMP. Dont on se demande tout de même c’est quoi la diffèrence avec le PS à la longue. Comme on dit, Ar re vezw a zivezwo med ar re sod ne zisodont ket. Les saouls dessouleront, mais les fous ne reviendront pas à la raison.

  24. Quel déni de réalité de la part de tous ces profs de gauche qui sont incapables d’appeler les choses par leur nom et qui se liguent contre celui qui ose le faire. Désolé, vous n’êtes pas crédibles. Avec des moments incroyablement drôles, comme le pauvre nord-africain qui est attaqué par les méchants blancs…

    Et dire que ces adultes au cerveau lavé par la télé sont censés expliquer le monde aux gosses. Bon, autrement dit, tout se passe bien à Pierre Norange et si le collège passe en REP+, c’est sans doute parce que l’Education nationale veut le stigmatiser.

    • C’est avec un grand étonnement que j’ai découvert avec mes colleges de Pierre Norange le témoignage anonyme d’une enseignante concernant ces trois jours de deuil national!
      Mais mon étonnement est plus grand encore quand les nombreux commentaires remettent systématiquement en doute les nombreux commentaires signés de mes colleges (droite ou gauche puisque vous politisez ouvertement la question)!
      Ou plutôt non, je ne sais que trop bien…L’interet dans ce cas n’est pas de s’informer et de comprendre le monde qui nous entoure mais bien de se ré- informer (=être conforter dans des idées preconcues )
      Pour ceux qui souhaitent une véritable information le questionnement s’impose!
      Les terroristes ont assassinés des dessinateurs de Charlie hebdo, des juifs, des policiers ( dont un musulman), un agent de maintenance,… Trois jours de deuil national, un peuple multiculturel sous le choc,….
      Charb, cabu,wolinski, tignous se sont battus pour la liberté, contre l’obscurantisme des intégrismes de tous bords, de toutes les religions, de l’idéologie de l’extrême droite…contre l’incitation à la haine raciale la tête haute! Le monde leur rend hommage!
      Plus de deux millions de français ce we dans la rue, pas un débordement!
      Concernant les élèves du college, francais, étrangers, mulsmans, chrétiens, laïques, bretons…j’ai pu faire une séance avec des sixièmes, s’il y a sur ce site une personne que cela intéresse, le débat etait d’une grande qualité et d’une grande émotion il y avait certes un élève désintéressé du sujet mais rien de plus en ce qui me concerne…sans aucun angélisme.

      Je ne cautionne pas la betise qu’elle qu’elle soit
      Dans le journal « le monde » et « le figaro » par exemple, des articles posait le probleme évoque ici mais sans incitation à la haine ni diffamation!
      Charlie Hebdo c’était avant tout l’impertinence, le courage , la lutte contre l’ obscurantisme, la liberté d’expression respectueuse des valeurs de la république qui nous unissent.
      La liberté, l’égalité, la fraternité

      Je suis de droite
      Je suis de gauche

      Pour la liberté
      Pour l’égalité
      Pour la fraternité

      Je suis Charlie

        • « Une enseignante » ? Soit vous en savez plus que la personne qui a écrit l’article, soit vous ne savez pas lire. Il y a « Un professeur » qui est cité dans l’article et non pas une.

  25. La question des élèves « réticents » à être des « Charlie » est tellement évidente qu’elle a été posée ce dimanche soir, lors de l’émission spéciale France 2/Radio France, à Cohn-Bendit – Daniel, pas Gaby – qui a reconnu la réalité du problème. Selon lui c’est un pb d’éducation, il faudrait « taxer les matchs de foot » pour donner plus de crédits aux enseignants…

    Tout ça pour dire qu’il est inutile de nier la réalité. La reconnaître – sans porter de jugement – et essayer de résoudre le problème me semble plus intelligent.

  26. Une connaissance a vécu la même chose au moment des attentats du 11 septembre 2001.

    Travaillant dans un quartier « sensible » de la commune de Saint-Nazaire à l’époque, quelle ne fut pas sa surprise de constater les réactions des « jeunes » des quartiers au matin du 12 septembre.

    Pour faire court, soit ils étaient hilares à l’idée que l’occident puisse se retrouver aussi soudainement à genoux, soit ils déliraient sur le fait que la responsabilité de tout ceci incombait à Israel et que les juifs devaient tous mourir, ou bien encore s’en foutaient-ils tout simplement.

    Incompréhension totale au début pour la personne travaillant à leur contact, puis après quelques jour un constat accablant sur le fait que nous ne partagions pas, en dépit du fait de vivre dans un même espace géographique, les mêmes concepts philosophiques, politiques et humanistes.

    Tout ce qui n’émanait pas du soit disant « saint coran » était caduc, et tout le reste pouvait être renvoyé aux poubelles de l’histoire. Le fascisme à petit pieds dans la banlieue Nazairienne…

  27. Scandale..des profs de gauche demandant la #délation et pourquoi pas le renvoi de ce prof #Jesuischarlie #Jesuislalibertédexpression.La gauche toujours dans ces contradictions #Dictaturesocialiste

  28. attristé de voir la France réagir avec un mouvement d’amour et de solidarité au lieu de se mettre à se battre une bonne fois pour toute , pour nos valeurs , notre pays qui devient musulman , notre sécurité !!! et j en passe ! de voir tout ces musulmans qui soutiennent ces assassins mais surtout pas d’amalgame !!! laisser moi rire ! vive la France , vive le fn ! ma breizh ma bro !!

  29. Sommes-nous toutes et tous en train de devenir fous? Quelques gamins ont eu des propos déplacés suite à la tragédie de mercredi dernier et alors ? Tout ce petit monde dans un camp de concentration ou bien alors retour au pays d’origine de leurs ancêtres, c’est ça ?? Mais bon sang, on parle de quelques mômes incultes là! Ils ont tout simplement besoin d’explications, et ils en ont reçu de la part de leurs enseignants. La grande majorité d’entre nous était debout dans la rue hier, ensemble, c’est ça l’important! Quand je lis ici les propos de certaines personnes, je suis totalement sidéré par un tel concentré de haine et de bêtise. Ressaisissez-vous Mesdames et Messieurs! Revenez à la raison et discutons sur la manière dont vous pouvons toutes et tous vivre ensemble et arrêtons-là de contribuer à alimenter ce déversoir d’inhumanité….

    • eux ne veulent pas vivre avec nous mais a notre place et ne le cachent pas !!!! ils veulent que l on se convertisse et que l Europe soit musulmane , renseignez vous des vrais infos !

  30. Bonjour à vous tous,
    malheureusement, ce genre de situation est arrivé dans toute la France.
    C’est arrivé à Saint-Nazaire, et alors ? Il ne faut pas le dire ? Tout va bien, je vais bien ! Dans tous les établissements il y a des kékés des plages, des petits durs. Un enseignant a eu ressenti un malaise, des tensions, il n’a pas le droit de les exprimer ? Je suis né et je vis à Saint-Nazaire bientôt près de 55 ans. Sans vouloir stigmatiser : La bouletterie, la Chesnaie, le petit caporal, Avalix ne sont pas renommés comme quartiers résidentiels.
    Et je le répète, SANS STIGMATISER. Il Fut un temps la fameuse « bande d’avalix » n’était pas une chorale d’enfants de chœurs. Les jeunes qui arrivent, sont en passent de dépasser leurs ainés.
    Mais en conclusion: beaucoup de bruit, pour pas grand chose.

    http://www.lepoint.fr/societe/le-desarroi-d-une-prof-qui-parle-de-charlie-a-ses-eleves-09-01-2015-1895173_23.php

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/imad-eleve-de-cm1-ils-n-avaient-pas-le-droit-de-se-moquer-du-prophete_1639258.html#xtor=CS3-5076

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/09/01016-20150109ARTFIG00338-ces-minutes-de-silence-qui-ont-derape-dans-les-ecoles.php#xtor=AL-155-%5Bfacebook%5D

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/10/a-saint-denis-collegiens-et-lyceens-ne-sont-pas-tous-charlie_4553048_3224.html

    • Il n’est absolument pas question ici de cacher des faits: bien-sûr que quelques gamins -et certainement quelques adultes aussi !- ont dû avoir des réactions totalement inconcevables pour la majorité d’entre nous ! Mais quand UN(E) ENSEIGNANT(E) du collège Norange parle de « guerre », beaucoup lui répondent qu’il (elle) s’est trompé(e) dans son ressenti et l’a très probablement exagéré afin de contribuer à alimenter la teneur générale des propos de ce forum ! Tous ces autres enseignants ne seraient donc que de dangereux gauchistes, cherchant à masquer la vérité ?? Soyons un peu sérieux! Il faut à présent sortir du purement « factuel » (nous valons tous mieux que des échanges à la « Détective » ou « Closer » !) et intellectualiser un peu le débat ne croyez-vous pas ?

    • j habite a Avalix depuis maintenant 5 ans et perso nous n avons aucun souci avec qui que ce soit ! les voisins (du moins de mon batiment qui compte 8 logements et 4 a 5 nationalités differentes) sont polis et courtois ! il m est déja arrivé d engueuler les jeunes quand ils squattaient les escaliers ou parlait trop fort en dessous des fenetres , jamais ils ne m ont manqué de respect ! j ai connu la fameuse bande d Avalix et franchement a l heure d aujourd hui c est beaucoup plus calme que ca l a été !

  31. Comme avec le conflit israélo-palestinien régulièrement importé dans notre pays (il n’est qu’à voir les manifestations de cet été pour Gaza et leurs débordements dans la rue et dans nos banlieues) tout ce qui touche à l’islam et a fortiori l’islam politique/radical – l’islamisme – dans le cadre du débat public a un petit effet de nitroglycérine… La réaction de ces élèves est condamnable mais en définitive totalement prévisible, sauf à ne pas voir ou ne rien comprendre à a réalité française contemporaine. C’est-à-dire après une génération celle d’un peuple à la fois complètement muté sur le plan ethno-culturel et amenuisé, même chez les « ptits blancs » (les blancos chers à Mr.Valls!) dans sa capacité d’analyse, de réaction, de contestation, d’organisation. Cet enseignant en fait les frais en découvrant dans la confusion d’un brouhaha que « sa classe a changé » et que tout ça ne fait pas forcément des « bons Français ». Bon courage à lui….

  32. Je vous remercie pour votre conseil mais nous venons de vous informer sur cet état de fait dans des messages plus haut.
    Le débat ne se situe pas sur la question si oui ou non cet incident a eu lieu en France mais pourquoi cette enseignante tient des propos diffamatoire concernant le college en question. Je ne doute pas de votre capacité d’analyse mais de toute évidence vous n’avez pas compris (ou ne souhaitez pas comprendre) le probleme que soulève cet article et J’en suis désolé pour vous.

    • Le premier qui dit la vérité doit être exécuté etc
      La vérité ne peut sortir que de votre bouche
      Que prévoyez vous pour votre collègue ? violence ? tribunaux d’exceptions ?prison ? camp de rééducation ?
      #Jesuischarlie

      • « Que prévoyez vous pour votre collègue ? violence ? tribunaux d’exceptions ?prison ? camp de rééducation ? »… Face à un niveau de bêtise aussi affligeant, une seule chose à faire: fuir et retrouver un peu d’intelligence sous d’autres cieux ;-) !!!

        • On en apprend aussi beaucoup sur l’état d’esprit des profs… et de l’assistante sociale. En bref, la liberté d’expression, c’est pour ceux qui sont d’accord avec eux. Les autres, qu’ils se taisent ou qu’on les fasse taire !

  33. Je ne vais pas entrer dans vos polémiques
    Mais il semblerait qu’un membre de l’équipe enseignante ait été désigné à la vindicte de certains élèves et des enseignants.
    Je ne peut croire à cette information mais.
    Si cette info est réelle, qui est en cause ? Des enseignants auraient accusés l’un des leurs ? Auraient informés les élèves ?
    J’espère que le parent qui m’a prévenu est mal informé.
    La liberté d’informer ne se divise pas

    • J’ai reçu les mêmes informations, ce qui semble confirmer qu’elles sont hélas vraies. Ce qui en dit long sur ceux qui donnent des leçons de tolérance et se comportent comme des kapos derrière. Je vais tout faire pour retirer mon fils de cet établissement.

  34. Réponse des intéressés :
    COLLEGE INDIGNÉ !

    ACTUALITES

    L’ensemble de la communauté scolaire – Elèves, Parents, Enseignants, Vie scolaire, Personnels techniques et administratifs, Direction- a été frappée au cœur par l’article paru le samedi 10 janvier sur le site BREIZH INFO.

    Face à cette diffamation, nous ne pouvons rester silencieux.

    NOUS CONTESTONS FERMEMENT L’ENSEMBLE DES PROPOS TENUS DANS CET ARTICLE.

    Cette attaque haineuse est grave et injuste au regard du déroulement de la journée, de la qualité des échanges entre jeunes et enseignants. La dignité et l’humanité dont chacun a fait preuve en ce jour de deuil national a été indéniable.

    Cet article n’a d’autres ambitions que de manipuler l’opinion et de salir le collège P. NORANGE et son environnement.

    Il fera l’objet d’un travail pédagogique en classe afin de rétablir la vérité. Par ailleurs, une réponse collective, à laquelle vous pourrez vous associer est en réflexion.

    C’est TOUS ENSEMBLE que nous devons désormais être vigilants à ce que ces propos ne se diffusent pas davantage.

    Croyez bien que notre investissement, notre engagement auprès de vos enfants sont intacts.

    Nous poursuivons notre mission avec dévouement et sincérité.

    L’équipe enseignante,

    L’équipe vie scolaire,

    L’équipe administrative et technique,

    L’équipe de direction.

    http://pnorange.loire-atlantique.e-lyco.fr/pierre-norange/college-indigne–14064.htm

    Chacun se fera son opinion…

    ps : Virginie St Naz, quand on voit des khmers rouges partout, il faut consulter.

  35. Bonjour,
    Ce court article révèle ce que traverse actuellement la France. Certains veulent générer une radicalisation des religions en France pour imposer une laïcité radicale.
    C’est par notre sagesse, en ne répondant pas à leurs provocations, que la ‘france, terre de paix pour toutes les religions l’emportera : http://www.homme-culture-identite.com/article-hier-francois-hollande-a-ete-ridiculise-et-au-travers-lui-c-est-la-france-que-l-ont-s-est-autorise-a-125364264.html

  36. Personnellement je trouves étonnant la quantité de professeurs répondant sur ce site êtes vous si nombreux dans ce collège ou n es-ce encore que de la manipulation. Car je trouves que les termes et expressions employés sont assez similaire de la a penser qu il ne s’agit que d un petit groupe de personne posant des fakes histoire d essayer de dédramatiser une situation qui empire d année en année…. Je suis fonctionnaire du ministère de la justice et la quantité de délinquant se radicalisant ou le taux de récidive est purement catastrophique mais de cela ne dis ont rien….

    • C’est-à-dire que les professeurs qui ne critiquent pas ouvertement leur collègue sont considérés par le principal du collège comme esprits déviationnistes.

      Et comme ces profs sont courageux mais pas téméraires, ils viennent moutonner dans ce genre de procès stalinien organisé par l’assistante sociale du collège et deux ou trois profs de gauche, tout aussi médiocres.

  37. ma fille est élève au collège P.Norange en 5ème et n’a pas vécu cette journée de jeudi comme le décrit l’article. Elle n’avait que son professeur dans la classe et non pas 2 adultes ! je ne suis pas de la bouletterie ou autre quartier soit disant violent. Ma fille se plait à pierre norange et ne regrette pas d’y être en tant qu’élève !!! elle a des amis (es) musulmans et cela se passe très bien. Dans quel collège il n’existe pas de violence? certes certains élèves sont plus durs que d’autres mais c’est une généralité dans n’importe quel collège.

  38. Je suis moi même une élève du collège Pierre Norange je n’aprouve pas DUTOUT ceci (déchet) car c’est un tissu de mensonge! Vous insultez mes profeseurs mais egalement moi et mes camarades. Je ne supporte pas l’idée qu’un de mes professeurs puisse tenir se genre de propos envers l’etablisement mais surtout envers nous.
    Certe Pierre Norange n’est pas un collège parfait mais comme chaque collège elle a ses qualités et ses defauts.

  39. Je prends connaissance par hasard de cet article et des multiples réactions qu’il suscite, dont celle de l’équipe du collège. A lire la réaction de celle-ci,j’en déduis que tout s’est passé sans le moindre incident à Pierre Norange, que tout ce qui est rapporté a été inventé – par pure méchanceté sans aucun doute.
    Voilà donc un établissement chanceux et exceptionnel et il faut s’en féliciter: on ne parle en effet dans la presse et dans les médias que des « incidents » qui ont émaillé cette fameuse journée dans les établissements scolaires. La ministre est d’ailleurs saisie du dossier, c’est dire l’importance du problème. Mais heureusement dans ce bahut nazairien, tout s’est parfaitement déroulé. Bravo à cette équipe !

  40. Bonsoir,
    je pense que la réponse des élèves est la plus importante vu que certaines personnes mettent en cause la véracité des propos d’autres intervenants (sur le fond et la forme). Les adeptes de la théorie du complot crieront que ces témoignages qui vont à l’encontre de l’article sont rédigés par des franc-maçons maniant les fautes d’orthographe de façon volontaire pour se faire passer pour des élèves.
    Quand je lis certaines réponses, je suis partagé entre l’envie de laisser couler persuadé que mon intervention ne changera rien et n’amènera pas les gens se remettre en cause et cette volonté de me faire entendre et pourquoi pas de pouvoir amener à la réflexion.
    Les récents événements me poussent à opter pour la seconde solution. Ces actes barbares, les réactions violentes sur les réseaux sociaux, les refus de marquer la minute de silence ont à mon avis deux causes distinctes. La première est un trouble psychologique majeur et je ne m’attarderai pas dessus. La seconde beaucoup plus répandue est un manque de connaissance. Manque de connaissances qui ne permet pas de comprendre les différents degrés d’analyse des caricatures, qui ne permet pas de remettre en cause les propos de certaines personnes. Et c’est à chacun de nous de ne pas baisser les bras et de participer au fait de donner à tous les outils nécessaires à la remise en question, à la capacité de réflexion.
    Bien sûr dans de nombreux établissements, des élèves ne se sentaient pas Charlie et ne voulaient pas respecter la minute de silence puisqu’ils ont entendu que les journalistes tués n’avaient pas respecté leur religion. Pour autant la frontière est importante avec le fait de cautionner ce qui s’est passé.
    Et forcément, ces élèves sachant leur opinion mal vue vont rarement se faire entendre devant leurs professeurs donc pourquoi mettre en avant la mauvaise foi de ceux-ci quand ils témoignent?

  41. Dur… un enseignant politiquement « mal pensant » parmi le front républicain des indignés de l’attentat ? Il y aurait donc des etres humains sensibles parmi les 25 % que l’on ne veut ni voir voter ni voir marcher « républicainement » avec les autres ? Soutien a ce courageux diseur de « vérités vraies » clamées Dans le désert.

    • 4.712.461 voix sur 46.544.712 inscrits n’a jamais fait 25% et je ne compte pas les non-inscrits. Qui se pose la bonne question sur l’absentéisme ? Qui se pose la bonne question sur le vote par défaut ? Qui se pose les bonnes questions sur le votre contre ?

      Combien dans les 18.953.761 votes exprimés dans les dernières élections européennes ont voté pour les idées ?

      Je ne vote plus ! Et je dénie à quiconque le droit de me dire ou d’écrire que je ne suis pas un citoyen ! Aucun des parties d’aujourd’hui, aucun des responsables de ces parties ne portent les idées, ne proposent les solutions qui permettraient de faire avancer notre pays !

      Je fais de la politique du mot Politikos, qui indique le cadre général d’une société organisée et développée. Je ne fais de la politique politicienne conduite par des gens qui en ont fait leur métier et qui ne recherche qu’une chose le pouvoir, le pouvoir et le pouvoir !

      Je voterai le jour où quelqu’un portera des idées d’égalité, de liberté et de fraternité !!! Ce n’est donc pas demain que je retournerai aux urnes.

      Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va !! Jamais dans l’histoire de France ou de toute autre nation un retour en arrière n’a permis d’avancer ! Bien au contraire à chaque fois cela a dégénéré, a provoqué le chaos.

      Les chimères restent les chimères ! La réalité c’est ce que nous vivons chaque jour et qui n’intéressent aucun des responsables politiques actuels !!

      Seul le pouvoir les intéresse quelque soient les moyens pour y arriver !!

  42. Eh bien…les fautes d´orthographe celà ne manque pas. Quant à la ponctuation n´en parlons pas. Et, l´on nomme celà des profs…pauvre France ! Quelle honte…

  43. Les évènements dramatiques ne peuvent pas effacer d’un coup de gomme la Xénophobie, le racisme !! Le sursaut national ne peut pas transformer les radicaux extrémistes en défenseurs du droit d’expression !! C’est pourquoi la réaction du peuple français de ce week-end ne doit être qu’un début !!

    J’ai lu l’ensemble de la publication et je pense qu’il faut être conscient qu’on doit expliquer encore et encore que la France est un pays laïc, le pays des droits de l’homme. Que chacun peut exprimer ses idées et son opposition aux idées des autres par la parole, l’écriture, le dessin, mais pas par les armes ou la haine.

    Je suis bien sûr choqué mais pas surpris par la réaction de ces adolescents qui expriment par la parole ou par l’écrit leur opposition et que ne s’identifie pas à CHARLIE. Je ne suis pas surpris car ils expriment ce qu’ils entendent dans leurs familles, dans leurs quartiers.

    C’est à nous les adultes de dialoguer et d’expliquer que la devise de la France ne sont pas que trois mots inscrits sur le fronton de la république pour faire joli mais que cette devise à un sens. Un sens profond et qu’ils nous a fallu des siècles pour arriver là où nous en sommes aujourd’hui et qu’il nous faut encore convaincre

    Je crois sincèrement que ce type d’échange stérile ne fait que creuser le fossé de la différence entre CHARLIE et les autres.

    N’oublions jamais que ce sont nous les occidentaux qui avons colonisé, que nous les avons engagés pour ne pas écrire obligés à venir défendre en 1914 puis en en 1939, une patrie qui n’était pas forcément la leur, que nous les avons fait venir dans les années 1960 pour ramasser nos poubelles et qu’aujourd’hui que le chômage explose certains voudraient les renvoyer chez eux. Mais c’est où chez eux !

    Pire pour ne pas que leurs coutumes nous gênent nous les avons ghettoïsés dans des banlieues où maintenant nous sommes choqués de ne plus pouvoir aller !!!

    Interrogeons-nous sur nos origines ! Qui a choisi de naître, blanc, noir, maghrébin, indien,….Moi je n’ai pas choisi et vous ?

    • Si vous avez fait venir plein de gens soit disant en 1914/39 et 60 c’est votre faute. Mais pas la mienne, je suis pas responsable de ce que les élites ( état, politiques et grands patrons) d’avant et de maintenant ont fait.

      Votre message est un message de manipulation pour culpabiliser les Européens du bas peuple qui n’ont en aucun cas profité de cette situation.

      Ouai causons ca va changer les choses. Il faut vraiment croire au père Noël pour dire ce genre d’inepties.

      Chez eux c’est là ou leur culture est majoritaire. L’immigration massive est un crime contre l’humanité puisqu’elle déracine des personnes, détruit les cultures et identités et finalement appauvrit les pays d’émigrations. De plus l’apport de main d’œuvre supplémentaire permet aux grands patrons d’avoir un réservoir pas cher de travailleurs et de faire pression sur les salaires des travailleurs français.

      • Je ne rentrerai pas dans votre raisonnement qui n’est fondé sur aucune réalité et qui dénie l’histoire.
        Vous n’êtes pas responsable du passé certes mais vous en êtes redevable quoique vous puissiez en penser, en dire ou en écrire, le contraire est une ineptie voir du négationnisme.

        Je fais partie du petit peuple comme vous l’écrivez, mes parents étaient paysans !!

        Comme il faut bien trouver des coupables, on choisit ceux qui sont les plus fragiles, ceux qui n’ont rien !!

        Je ne changerai pas votre mode de pensée car comme bien d’autres vous êtes manipulés non pas par moi mais par ceux qui vous font croire que c’était mieux avant quand ces gens-là comme vous le pensez n’étaient pas là !!

        Je ne renoncerai jamais à mes valeurs de tolérance, d’honnêteté, de solidarité. Je ne renoncerai jamais à cette idée que la terre appartient aux êtres humains quelque soit leur couleur de peau, leur religion, leur culture, leur façon de vivre et leurs idées.

        • « la terre appartient aux êtres humains quelque soit leur couleur de peau, leur religion, leur culture, leur façon de vivre et leurs idées. » Belle profession de foi.

          Qu’en pensent tous les peuples colonisés qui se sont battus pour leur indépendance ? Que l’Algérie appartenait aux colons européens autant qu’aux Algériens ? Que l’Inde appartenait aux Anglais autant qu’aux Indiens ? Que la Chine appartenait aux Occidentaux autant qu’aux Chinois ? que l’Indochine appartenait aux Français autant qu’aux Vietnamiens ?

          Qu’en pensent les Indiens d’Amérique qui ont été exterminés et dont les derniers survivants se retrouvent dans des réserves ? Que la terre est à tout le monde ? Que n’importe qui peut s’installer n’importe où et que tout se passera bien ?

          • Je suis citoyen du monde car je n’ai pas choisi de naître en France ! Que j’ai eu cette chance, je ne sais pas pourquoi ? J’aurai pu naître au Mali ou il y a encore 500 000 esclaves. J’aurai pu naître en Inde dans la caste des intouchables. J’aurai pu naître au Soudan du Sud dans une famille frappée par la famine !!!
            Je ne nie rien de la réalité du passé, des erreurs commises. Je dis simplement qu’aujourd’hui le comportement colonialiste, raciste ou Xénophobe n’a aucune raison d’être si ce n’est le communautarisme, le repli sur soi, le nationalisme, qui feront évoluer la situation !!!
            Vous pouvez bien sur penser différemment cela s’appelle la démocratie ! Vous pouvez ironiser sur mon propos cela s’appelle la tolérance ! Mais Je ne renoncerai jamais à cette idée que la terre appartient aux êtres humains quelque soit leur couleur de peau, leur religion, leur culture, leur façon de vivre et leurs idées.

  44. Bonjour.

    Le déferlement et l’agitation dans ces commentaires sont un signe : le mal aise des professeurs de gauche qui jettent leurs dernières forces dans une bataille qu’ils ne pourront pas gagner, victimes du propre système qu’ils ont fondé et entretenus depuis des décennies.

    Mon fils est au collège, en 6ème. Et une chose est sûre : il n’y sera plus l’an prochain. Un niveau scolaire affligeant, une quasi obligation de s’adapter à la mode « wesh wesh » pour pouvoir se faire accepter par les petits caïds locaux, des professeurs qui devraient avoir le titre de nourrice plutôt que celui d’enseignants.
    Bref, je ne suis pas du tout surpris par ce que raconte l »article, ni surpris d’ailleurs de la réaction de l’équipe scolaire, apeurée, qui est même allée jusqu’à faire signer des mots aux élèves comme quoi « tout s’était bien passé ».

    D’ici quelques années, le niveau scolaire breton, pourtant jusqu’à présent dans l’élite, devrait baisser, vu les « nouveaux arrivants » massifs.

  45. Une petite précision tout de même, avant de condamner sans réfléchir les propos des enseignants , réfléchissons : en classe tout semble s’être très bien passé. Ce qui n’empêche pas les élèves de discuter entre eux à la récréation, de se monter la tête entre eux, et de faire les malins (rappelez-vous, ce sont des enfants, et certains ont un besoin maladif de se faire remarquer pour exister! ) pour épater la galerie. Ces enfants sont très certainement minoritaires et, comme tous les enfants, ils parlent parfois sans mesurer le sens et les conséquences de leurs paroles. Ne me répondez pas de propos haineux par ce que je tente cette explication, j’y suis assez hermétique, vous perdriez votre temps! … Non, en fait vous n’y arriverez probablement pas… Alors allez-y, « bretons de souche »! Crachez!

    • Tout à fait d’accord avec vous. Mais si les commentaires sont, disons , »passionnés », l’article se borne a décrire des propos entendus par un enseignant et son ressenti – contestable ou non.
      Un témoignage sur la vie de ce collège qui ne doit pas être simple tous les jours… S’il est classé par l’administration comme « difficile », c’est qu’il y a sans doute de bonnes raisons… Après on peut épiloguer sur les causes.
      Simple réflexion que je vous soumets : ces faits auraient été inimaginables il y a 50 an. Qu’en sera-t-il dans l’avenir ?

    • Non Claire, pas de crachat, pas de haine non plus, mais par contre tu ne m’a pas convaincue. C’est cela la démocratie, le dialogue et la confrontation des points de vue.
      Bonne soirée

  46. La meute est lâchée ,il faut du sang !
    Faute de sang, certains veulent la peau d’un enseignant qui exprime son ressenti .
    Faute de sa peau ,ils se contenteront d’un bannissement de l’éducation nationale
    Faute d’un bannissement ils se contenteront de la mise au pilori
    Nazairiens pas besoin d’être devin pour sentir la « patte » d’un syndicat très marqué à gauche dans notre ville.
    Il faut le sang, il faut les larmes de ceux qui s’éloignent de leurs vérités.
    Leurs commentaires ressemblent à un tract bien préparé.
    Malheur aux contradicteurs et vive la pensée unique

  47. Histoire de donner à réfléchir aux profs, 3 article de l’Obs de ce jour :

    « Je suis prof. L’école a totalement failli à sa mission. Et moi aussi »

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1304240-charlie-hebdo-je-suis-prof-l-ecole-a-totalement-failli-a-sa-mission-et-moi-aussi.html

    Les attentats ? « C’est la CIA ou le Mossad. Pour salir l’islam »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/l-obs-du-soir/20150112.OBS9800/les-attentats-c-est-la-cia-ou-le-mossad-pour-salir-l-islam.html

    Etre « Charlie » ou pas : à Roubaix, « on marche sur des œufs »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/charlie-hebdo/20150112.OBS9774/etre-charlie-ou-pas-a-roubaix-on-marche-sur-des-ufs.html

  48. Bonjour,

    Comme certains aiment visiblement les discussions sur les termes et les explications de texte, juste deux mots :

    ressenti /ʁǝ.sɑ̃.ti/ masculin
    (Néologisme) Ensemble des choses que l’on ressent, et qui forme l’opinion que l’on a des choses.

    fait /fɛ/ ou /fɛt/ masculin
    Donnée observable de l’expérience, souvent invoquée, en vertu de son objectivité, comme preuve indiscutable.

    Il me semble donc de que le ressenti et les faits peuvent être diamétralement opposés sans que pour autant être vrais.
    On ne peut contester le ressenti d’un enseignant mais cela n’en fait pas non plus une vérité universelle.

  49. Pas d'amalgame donc, le racisme ne peut aller que dans un seul et unique sens et la liberté d'expression de chaque individus devant être selon les représentants du monde libre unidirectionnelle, ce genre de débordement devant être considéré comme fascisant si il venait des Nationalistes est ici considéré comme seulement "étonnant" ! Rien de nouveau en France donc !

  50. Oh là ! Au vu du nombre de commentaires et des passions que déchainent cet article, il faut quand même se rendre compte qu’il y a un problème quelque part !
    La France se divise et c’est une réalité : il suffit de lire pour s’en rendre compte.
    D’un côté, les fameuses expressions de fraternité, d’humanisme, égalité, et patati et patata (donc les profs, les fameux soit-disant bien pensants)
    De l’autre, les sales vilains fachos qui ne sont là que pour mettre de l’huile sur le feu ?
    Un peu archaïque comme vision des choses, non ?
    A mon sens, les profs feraient bien de balayer devant leur porte avant de critiquer les autres. Et oui ! Trop dur de se remettre en question !
    Quant à cet enseignant qui dit tout haut ce qu’il pense tout bas, pourquoi lui faire la chasse ? La France deviendrait-elle si fermée et étroite d’esprit qu’elle ne supporte pas les remises en causes ? Pourtant, il me semble assez sain de le faire !!!

  51. Continuez à dormir. Votre réveil ne pourra avoir lieu car vous aurez la gorge
    tranchée comme actuellement en Irak et en Syrie. C’est grave d’être aussi aveugle et de ne pas avoir l’instinct de survie contrairement aux animaux…

  52. Pas d’amalgame donc, le racisme ne peut aller que dans un seul et unique sens et la liberté d’expression de chaque individus devant être selon les représentants du monde libre unidirectionnelle, ce genre de débordement devant être considéré comme fascisant si il venait des Nationalistes est ici considéré comme seulement « étonnant » ! Rien de nouveau en France donc !

  53. Bravo pour le coup médiatique ! Superbement orchestré, félicitation !
    Là, on prend une leçon dans l’art de la manipulation !
    1) L’article parait.
    2) Dans la foulée toute une équipe du collège qui s’insurge, pratiquement tous avec le même texte dans le discours et pratiquement tous en même temps.
    3) Un pseudo démenti est réalisé, en s’assurant de bien utiliser les codes du discours du gouvernement « A été frappé au cœur », comme ça on est sûr de bien marquer les esprits.
    4) On pousse encore un peu plus la polémique en s’assurant bien de faire relayer l’info dans tous les autres médias locaux.

    Quel coup de projecteur sur le collège :
    • Besoin de subvention ?
    • De travaux ?
    • D’investissements ?
    • Autres …
    Une manipulation presque aussi grossière que le photomontage de votre collègue Christophe Castaner.

  54. Il paraît qu’il faudrait distinguer l’islam et l’islamisme. Prenons l’exemple de quelques Etats musulmans parmi les plus représentatifs (Arabie Saoudite, Qatar, Yemen, Soudan, Iran, Pakistan, Afghanistan). Est-ce l’islam ou l’islamisme qui y règne ? L’islam, vont nous répondre les spécialistes du monde arabe ou moyen-oriental. Or, on y exécute ou persécute les homosexuels et ceux qui veulent changer de religion. On y exécute des femmes pour des motifs d’une futilité inimaginable dans un pays civilisé, toutes étant reléguées dans une condition à peine supérieure à celle de quelques têtes de bétail. C’est donc cela l’islam quand il parvient au pouvoir. Et il faut que soixante millions de Français se battent pour que leurs filles ne soient jamais affublées d’un tchador ou d’une burka.

  55. Je ne suis pas Charlie! Je ne défendrais pas un journal ordurier. Par contre, les crimes commis sont odieux et doivent êtes dénoncés. La liberté d’expression existe-t-elle réellement dans notre pays? Si vous n’êtes pas d’accord avec la pensée unique, vous serez vite marginalisé. Ce ne sont pas ceux qui parlent le plus de la liberté qui la mettent en pratique. Au nom de la liberté, a-t-on le droit d’empiéter sur celle des autres? Les gens qui promeuvent les crimes et les assassinats n’ont pas leur place en France. La tolérance ne peut pas accepter le crime.
    Le plus écoeurant est la récupération politique alors qu’ils sont au pouvoir et ferment les yeux. Ne perdons pas trop d’électeurs, ils n’en ont déjà pas assez! Ne nous laissons pas influencer par les médias , ils préservent leur gagne-pain.

  56. j’ai 3 enfants, mes 2 fils ont été dans un collège de « campagne » (donc zone non sensible) avec 300 élèves, tous les jours mes fils revenaient en me racontant qu’il y avait eu des bagarres dans la cour, des insultes etc…. Ma fille est à pierre norange depuis la 6ème. L’année dernière il y avait quelques bagarres mais cette année ma fille m’a dit que c’était plus calme, plus serein. Elle apprécie son collège et ses enseignants. Elle n’a pas ressenti de peur ou de tension depuis la semaine dernière.
    La preuve que l’intolérance existe dans notre pays, vous êtes tous à vouloir avoir raison. Savez-vous écouter et accepter la position de l’autre ? Il serait temps que chacun ECOUTE ce que l’autre a à dire et qu’il ACCEPTE que l’autre peut avoir une opinion différente. On appelle cela la TOLERANCE. Moi je m’en fou que machin ou truc soit de droite, de gauche, nous sommes un peuple avec des individus différents (et heureusement !). Par contre je rejette et déteste la violence dans toutes ses formes.

  57. En tant que parent d’élève de Pierre-Norange j’aimerais savoir d’où vous tenez ces information qui sont TOTALEMENT fausses . Ma fille en et témoin tout c’est très bien passer pendant la minute de silence . Je suis de tout coeur avec le collège Pierre-Norange .

Comments are closed.