Bastia. Les supporteurs corses dénoncent le Qatar

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

11/01/2015 – 08h00 Bastia (Breizh-info.com) – La scène se passe samedi après-midi, dans l’enceinte du stade Armand-Cesari de Bastia, durant le match Bastia – PSG (4-2). Alors que durant tout le week-end, les différentes fédérations sportives ont imposé aux sportifs et aux spectacteurs de déployer des pancartes «je suis Charlie» tout en respectant des minutes de silence ou d’applaudissement (comme lors de Toulon – Racing Metro) en hommage aux victimes des attentats de Paris, les supporteurs bastiais ont décidé de mettre le doigt sur une affaire embarrassante pour le gouvernement français.
Ainsi, ils ont déployé pendant dix minutes, à l’entrée des joueurs notamment, une banderolle sur laquelle on pouvait lire : «le Qatar finance le PSG…et le terrorisme», dénonçant ainsi la tolérance des autorités françaises – et même la connivence – avec le Qatar, un pays à la politique très ambiguë vis à vis de l’islamisme et dont nous avions déjà parlé sur d’autres thématiques dans nos colonnes.

Il y a de fortes chances pour que le club de Bastia se voit une nouvelle fois sanctionné par la ligue de football professionnel (LFP) , d’autant plus que le président qatari du PSG, Nasser Al Khelaifi, est membre du conseil d’administration d’une instance dont les supporteurs ne cessent de dénoncer les dérives.

A noter que pour cette rencontre, les supporteurs parisiens avaient été purement et simplement interdits de se déplacer sur l’île de beauté et d’apparaitre autour du stade de Bastia, signe que lorsque cela concerne le football, les déplacements de supporteurs , tous amalgamés comme «dangereux» sont parfaitement contrôlés par les autorités.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. La préfecture, entre opposants au passe sanitaire et souvenir de Clemenceau

La préfecture de Nantes ressemble un peu aux deux faces de l'exercice du pouvoir, ou au dieu Janus. Face...

Résistance de la 25è heure : Quand Françoise Morvan fait des adeptes à LREM

Que cette guerre 39-45 est longue ! 76 ans après l'armistice et la capitulation de l'Allemagne nazie que personne ne...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Football. Les supporters de SC Bastia en liesse après le titre de champion de National

Si le Sporting Club bastiais et Queuvilly Rouen Métropole étaient d'ores et déjà assurés de monter en Ligue 2, les Corses se sont imposés...

Football. Le Stade Rennais accroche le PSG, victoire du FC Nantes, défaites de Brest et de Lorient

Le sprint final est lancé concernant la saison de Ligue 1, avec la 36ème journée jouée ce week-end. Les Lillois pourront remercier le Stade...

Corse. Deux premières écoles en enseignement immersif ouvriront à la rentrée 2021

Tout comme le breton, la langue corse est elle aussi menacée de disparition. Mais ces défenseurs ne désarment pas et viennent d'annoncer l'ouverture de...

Corse. Lynchage à Bastia : des nationalistes dénoncent la « banlieurisation » venue des villes françaises [Vidéo]

Après la colère suscitée en Corse suite à la diffusion d'une vidéo montrant le lynchage d'un adolescent par six mineurs à Bastia, les nationalistes...