Fougères 2. Vers un duel FN – UMP au second tour des départementales ?

A LA UNE

13/02/2015 – 07H00 Fougères (Breizh-info.com) – Gilles Pennelle, secrétaire départemental du Front National en Ille-et-Vilaine, sera candidat aux élections de mars 2015 dans le canton de Fougères 2. Un canton composé de 17 communes rurales et d’une zone urbaine – une partie de la ville de Fougères – correspondant à dix bureaux de vote.

Il s’agit d’un secteur dans lequel le FN avait obtenu de bons résultats lors des élections européennes de mai 2014 au point d’arriver en tête dans huit communes (le Ferré, Laignelet, Landéan, Louvigné-du-désert, Melé, Monthault, Saint-Georges-de-Reintembault, Villamée). La liste frontiste s’étaient également classés première dans cinq bureaux de vote de la ville de Fougères : les Bleuets, la Forairie (bureau 14 et 15), la Chattière (bureau 5 et 6).

Le terreau apparait donc favorable, même si ces scores, en apparence flatteurs, se rapportent aux exprimés et non pas aux inscrits. Car le code électoral est formel : « nul ne peut être candidat au deuxième tour s’il s’est présenté au premier tour et s’il n’a pas obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits ». Ce qui oblige à franchir la barre des 25% exprimés pour obtenir ce fameux 12,5% des inscrits – sur la base d’une abstention à 50%. Or cette dernière, sur la ville de Fougères, aux dernières européennes, atteignait 57,48%.

A cette récente consultation électorale, dans la partie rurale de Fougères 2 (17 communes), le FN engrangeait 1 196 voix, soit 22,31% des exprimés mais seulement 8,66% des inscrits. Sur l’ensemble de la ville de Fougères, le FN obtenait 1 022 voix, soit 17,59% des exprimés mais seulement 7,20% des inscrits. Si bien qu’aux élections départementales de mars, Gilles Pennelle et sa coéquipière auront besoin de trouver 530 voix supplémentaires sur les dix sept communes rurales puisque 12,5% des inscrits correspondent à 1 726 voix. Sur l’ensemble de la ville de Fougères, les binômes frontistes seront dans l’obligation de rechercher 750 nouveaux électeurs, puisque 12,5% des inscrits correspondent à 1 772 voix.

Malgré cette dure réalité, M. Pennelle demeure optimiste : « nous savons mobiliser notre électorat ». Non seulement il voit des binômes présents au second tour, mais également leur accorde-t-il de bons espoirs de succès. Effectivement, l’électorat frontiste se mobilise bien, car davantage motivé que ceux de la droite et de la gauche.
« La force du FN, souligne l’institut CSA, est la fidélité de son électorat puisque 92% des électeurs de Marine Le Pen à la présidentielle de 2012 voteraient pour son parti alors que seuls 72% des électeurs du premier tour de Nicolas Sarkozy voteraient pour l’UMP et 62% ceux de François Hollande pour le PS » (le Figaro, 3 décembre 2014).
Mais cela ne change rien à l’affaire : il manque au FN 530 voix dans les communes rurales de Fougères 2 et 750 dans la ville de Fougères pour être qualifié au second tour et perturber le jeu de l’UMPS.

Mais les élections départementales ressemblent fort au « jeu des 1000 euros » puisqu’il existe la possibilité du repêchage. Au soir du 22 mars, le binôme de droite (UMP-UDI) arrivera obligatoirement en tête à Fougères 2, dépassant facilement la barre des 12,5% des inscrits puisque bénéficiant d’un solide coussin de 37% sur la seule ville de Fougères.
Tandis que la deuxième place reviendra soit au PS, soit au FN. Aux élections européenne, la liste PS-PRG avait récolté 991 voix (17,06% des exprimés) dans la ville de Fougères et 444 suffrages (8,28% des exprimés) dans les dix-sept communes du nouveau canton Fougères 2. Autant dire que le binôme socialiste sera, en principe, lui aussi éliminé au soir du premier tour.
Sauf s’il occupe la deuxième place. En effet, le code électoral a prévu cette hypothèse : « dans le cas où un seul binôme remplit ces conditions (12,5% des inscrits), le binôme ayant obtenu après celui-ci le plus grand nombre de suffrages au premier tour peut se maintenir au second ».

Si on se base sur les résultats des élections européennes, cette deuxième place devrait revenir à l’équipe de Gilles Pennelle. En effet, dans les dix-sept communes rurales, le FN y avait récolté 1 196 voix et le PS-PRG seulement 444 voix. Dans la ville de Fougères, le premier avait obtenu 1 022 voix et le second 991. Soit une avance de 31 voix.

Evidemment, les choses se présenteraient différemment si les différentes formations de gauche se regroupaient avec un binôme unique, la deuxième place étant alors assurée.
Mais l’heure est à la division à gauche, chacun préférant jouer sa carte. Ainsi les Verts qui ne veulent pas s’associer avec le Parti socialiste, discutent actuellement avec le Front de gauche, l’UDB, le PCF, mais également avec le parti Nouvelle Donne. Or, en mai 2014, sur la seule ville de Fougères, les listes de gauche totalisaient 2 056 voix, soit 1 034 voix d’avance sur le FN.

L’émiettement qui frappe la gauche devraient donc offrir la deuxième place au binôme de Gilles Pennelle, ce qui lui permettra de se qualifier au second tour. Avec un duel droite (UMP-UDI) contre FN. Il sera intéressant d’observer sur quel binôme se reporteront alors les électeurs de gauche au premier tour.

NDLR : Il nous a été impossible de procéder à une projection intégrale des résultats des européennes sur le nouveau canton de Fougères 2. En effet, si rien ne change dans les communes rurales, le découpage géographique des bureaux de vote de la ville de fougères est complètement bouleversé et ne couvrira pas forcément le même secteur qu’en 2014. 

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes obtient le nul à Carcassonne (14-14)

Deux matchs sans défaite pour le RC Vannes après le nul obtenu vendredi soir à Carcassonne. Un match nul qui...

Vladimir Poutine : « Le wokisme est pire que le département d’agitation et de propagande du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique...

 « Le wokisme est pire que le département d’agitation et de propagande du Comité central du Parti communiste de...

9 Commentaires

  1. il faudra que les électeurs fassent très attention , car dans ce cas de figure , le canditat PS n’affichera pas le sigle PS sur son bulletin .
    Méfiance car par soucis d’économies , ce n’est plus un mais quatre personne qui seront élues

  2. Enfin tout ce que je sais même si le FN parvenait à avoir des élus en Bretagne, ce n’est pas ce parti qui risque de sauver la Bretagne du nauvrage français prévisible, le Fn étant un parti répubicain jacobin comme jamais on en a eu…
    La seule chance qu’auraient les Bretons est de voter pour des gens portés par de partis bretons ou des partis suffisamment démocratiques qui croient encore en leurs électeurs

    • bien sûr que SI c’est lui !!! Pourquoi voulez-vous qu’un parti qui , seul, prône la réindustrialisation, la protection de nos emplois face à la concurrence déloyale, échouent ? c’est ABSURDE. N’oubliez jamais que seuls les pays qui prônent les idées proches des idées FN (monnaie nationale, protectionnisme, contrôle de l’immigration, défense de l’identité etc etc etc), on peut penser à la Suisse, à l’Australie ou à l’Inde, s’en sortent dans cette mondialisation sauvage…. mettez-vous bien ça dans la tête…

  3. bizarre, si cette règle était appliquée, dans le doubs, la candidate fn était élue au premier tour, mais « ON » a repêché le candidat ps, encore une magouille électorale?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés