Le Rheu (35). Marie de Blic (Force vie) sera candidate de la droite et du centre

deblic2

03/03/2015 – 09h00 Le Rheu (Breizh-info.com) ‑ Breizh-info a entamé un tour d’horizon des différentes candidatures aux élections départementales dans les cinq départements bretons. Ces élections auront lieu les 22 et 29 mars prochain, comme nous l’avions indiqué dans le mode d’emploi qui leur était destiné.

N’ayant pas encore, contrairement aux grands médias subventionnés, de correspondants locaux dans tous les cantons, nous proposons à TOUS les candidats qui le souhaitent de bénéficier d’une tribune en forme d’interview dans nos colonnes. Cela leur donnera là l’occasion d’une visibilité supplémentaire à quelques semaines d’une élection importante. La procédure à suivre est consultable ici.

Aujourd’hui, c’est au tour de Marie de Blic, qui avait été tête de liste pour Force Vie aux élections européennes et très impliquée dans les Manif pour tous, de répondre à nos questions, elle qui représentera l’Union de la Droite et du Centre sur le canton du Rheu, en Ille et Vilaine.

NDLR : nous publions toutes les interviews que nous recevons. L’éventuelle sur-représentation de telle ou telle obédience politique n’engage en rien la rédaction.

Breizh-info.com  : Pouvez-vous présenter, ainsi que votre parcours, et présenter votre binôme ?

Marie de Blic : Je m’appelle Marie de Blic. J’ai fait des études de droit puis passé des concours administratifs : je suis devenue inspectrice de l’action sanitaire et sociale, travaillant pour le Ministère de la Santé en DDASS, puis en DRASS, et enfin à l’Agence régionale de la Santé de Bretagne. Je suis mariée et mère de famille nombreuse. Les enfants ayant grandi, j’ai accepté des responsabilités dans des associations familiales et de consommateurs. Considérant qu’il y avait urgence pour que de nouvelles personnes s’engagent en politique, je me suis présentée à l’élection européenne en 2014.

Mon binôme s’appelle Arnaud des Minières. Il a fait des études d’Administration économique et sociale et travaille dans une maison d’édition. Il a 22 ans. Il a lui aussi un parcours engagé, moins long certes, mais au profit des jeunes. Il a déjà contribué à une campagne électorale

Breizh-info.com : Quel bilan tirez vous de la mandature précédente au sein du conseil général de votre département ?

Marie de Blic : La majorité de gauche du Département a assuré les missions obligatoires du conseil général comme elle le fait ailleurs, avec un sens du « copinage » aigu, et une tendance coûteuse à organiser des commissions de concertation (qui donnent l’impression d’être écouté, mais n’orientent en rien les décisions importantes), commander de nombreuses études, analyses et prospectives, sans compter le renommage : agence de communication pour changer le nom du département, puis pour inventer un nom aux habitants puis le faire passer dans les mœurs…

Lors de ces deux mandatures, on constate aussi l’expansion des budgets culturels, qui sont une mission facultative des Départements.

Breizh-info.com :  Quel programme sera le vôtre lors de cette campagne ? Comment se déroule-t-elle ?

Marie de Blic : Notre programme pour le Département est rattaché à celui de l’Union de la Droite et du Centre 35, qui propose une liste unique dans chaque canton ; nous sommes donc 27 binômes à porter ce programme consultable sur le blog .

Quant à notre programme spécifique pour le canton, il concerne la recherche de solutions au manque de places pour les personnes âgées en fin de vie : nous proposons de créer des béguinages, pour alléger les entrées en EHPAD, et donc ne plus envoyer les personnes en fin de vie à l’hôpital.

Il concerne aussi la prise en compte des mouvements de population pour certaines communes : l’arrivée de familles sans éducation, ou de communautés d’origine étrangère pose des problèmes que la gauche refuse de voir et de traiter. Nous travaillerons avec les CDAS pour chercher la meilleure façon d’améliorer la cohabitation. Nous investirons aussi dans des infrastructures routières délaissées, notamment pour le contournement d’une commune-carrefour, très impactée par l’augmentation de la circulation sur son territoire

Breizh-info.com :  Quelles seraient les trois premières mesures que vous prendriez en tant que conseiller général ?

Marie de Blic : Tisser des liens personnels avec les conseillers de l’opposition, afin de créer les conditions d’un travail en confiance au service du Département. Rencontrer les personnels du Département (4200 !), d’une manière ou d’une autre. Supprimer toute commission ou instance qui effectue la même tâche qu’une autre.

Breizh-info.com :  Votre avis sur :

Le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne : y êtes vous favorable ou pas ?
C’est une partie seulement de la Loire-Atlantique qui devrait être rattachée, donc ça paraît compliqué

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : doit-il se faire ou non ?
Que de dégâts dans cette affaire ! Je n’ai pas les tenants et aboutissants de cette histoire ancienne, les uns veulent (chefs d’entreprise donc créateurs d’emplois, etc…), les autres non (causes diverses), j’irais plutôt dans le sens négatif, mais ??

Les subventions aux associations : le département doit-il ou non continuer à utiliser l’argent du contribuable en faveur d’associations qui ne justifient pas de leur utilisation la plupart du temps et qui n’ont pas de caractère d’intérêt général ?
Evidemment non ! C’est un grave détournement de la raison d’être d’une association, qui doit être financée par ceux qui la constituent. Quand il s’agit d’associations auxquelles l’Etat ou le Département confie une mission d’intérêt général et des fonds publics, le lien de dépendance doit être accru.

Breizh-info.com : Quelles sont vos perspectives électorales dans ce canton ?

Marie de Blic :  Gagner : puisque nous pourrons être des élus disponibles et tout entier consacrés à notre mission

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 réponses

  1. « C’est une partie seulement de la Loire-Atlantique qui devrait être rattachée »TOUT EST DIT

  2. Elle a dû confondre PDL avec Loire-Atlantique. Culture générale = faible. Pour moi elle n’a pas le niveau d’une élu.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !