Législatives 2022. La profession de foi de Marie de Blic, candidate dans la 5ème circonscription d’Ille-et-Vilaine

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leurs profession de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]). Ci-dessous celle de Marie de Blic, candidate dans la 5ème circonscription d’Ille-et-Vilaine

Pour voir la liste des candidats présents  en Ille et Vilaine pour les législatives 2022 c’est ici.

Candidate Reconquête implantée sur la 5ème circonscription d’Ille-et-Vilaine

Qui êtes-vous ? Je suis Marie de Blic, mariée et mère de famille, j’ai 63 ans. J’habite la circonscription de Vitré, à Domloup. J’ai longtemps travaillé à l’Agence régionale de Santé de Bretagne, à temps partiel ce qui me permettait de consacrer du temps aussi à mes enfants et à un engagement en faveur des intérêts matériels et moraux des familles. Aujourd’hui, je suis consultante bénévole pour des personnes en difficulté.

Mon suppléant est Antoine Paitier, 33 ans, marié et papa d’une petite fille : il est en reconversion professionnelle dans le secteur de la construction, après huit ans au service de la Marine Nationale où il a contribué notamment à la lutte contre le narcotrafic.

Pourquoi vous engagez-vous ?

Mon intérêt pour la politique est étroitement lié à mon souci pour l’avenir de nos enfants ; c’est la raison de mon engagement personnel à partir de 2014 dans plusieurs campagnes électorales.

La transmission de valeurs séculaires comme la famille stable, le courage d’éduquer, le tandem responsabilité/liberté, la souveraineté, l’attention au plus petit… mais aussi l’audace de remettre en cause ce qui dysfonctionne, tout cela était clairement et constamment porté par quelques responsables politiques français. Jean-Frédéric Poisson, qui préside le parti VIA-La voie du Peuple, m’a ainsi nommée parmi ses cadres. Aujourd’hui, nous sommes alliés avec Eric Zemmour dont l’irruption médiatico-politique a ragaillardi de nombreux Français déçus, et on m’a très naturellement demandé de conduire la bataille ici.

Ces derniers jours sur le terrain, je m’étonne de voir des concurrents qui disent s’opposer à Emmanuel Macron : ils l’ont tous, soit indirectement parrainé en parrainant Valérie Pécresse, soit fait élire en choisissant l’extrême-gauche de M. Mélenchon. Il n’y a donc que ma candidature qui soit en ligne pour la protection des Français face à la fuite en avant progressiste, dérégulatrice, négativiste de la France et transhumaniste du Président réélu.

Quelles propositions défendrez-vous ?

Reconquérir notre dignité collective, notre capacité à faire des choix indépendants, notre statut d’interlocuteurs debout dans le dialogue international et local, est une priorité. Qu’on l’appelle souveraineté, autonomie, subsidiarité, cette urgence de redonner le pouvoir à l’échelon local s’impose. La Bretagne, par son caractère excentré, le justifie doublement. D’ailleurs, le caractère illisible des circuits de décision ajouté au renoncement du Parlement à son rôle empêche tout contre-pouvoir de s’exercer dans notre pays, c’est dangereux. Le Parlement doit de nouveau contrôler les politiques publiques et l’action du gouvernement ; aucune loi ne doit plus être votée sans étude d’impact préalable ; et l’inflation de normes doit être stoppée.

Je souhaite aussi qu’on s’attaque au sentiment d’injustice sociale : nous manquons de magistrats, juges d’instruction, juges pour enfants… et les procédures sont anormalement longues ; elles laissent des victimes sans protection et des délinquants sans suspension.

La protection des familles me tient aussi à cœur et contribuera à la lutte contre les violences intrafamiliales et au respect des femmes : favoriser la stabilité, l’éducation, mieux protéger l’enfance et la jeunesse des effets négatifs d’internet, favoriser la natalité et l’emploi dans les zones plus rurales ; ce rééquilibrage entre zones à forte et faible densité démographique est une piste pour retrouver le sentiment d’appartenir à une même communauté nationale.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !