GPA. Une décision du tribunal de Nantes encourage la vente et le trafic d’enfants

A LA UNE

15/05/2015 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? » Cette déclaration de Pierre Bergé, les juges du tribunal de grande instance de Nantes l’ont fait leur en  rendant mercredi une décision imposant au procureur de transcrire, sur les registres d’état-civil, les actes de naissance d’enfants nés par gestation pour autrui en Ukraine, en Inde et aux Etats-Unis. Jusqu’à présent, en effet, le parquet de Nantes, compétent en la matière pour tout le territoire, s’y refusait. Ce refus avait entrainé  la condamnation de la France par la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) en juin 2014.

Jusqu’à présent, ces familles françaises avaient été empêchées d’obtenir des papiers d’identité pour leurs enfants. Manuel Valls avait d’ailleurs affirmé, en octobre dernier, que la GPA resterait une pratique interdite. Apparemment la justice française vient d’en décider autrement.

Pour les opposants à la gestation pour autrui (GPA), qui consiste à faire appel à une mère porteuse d’un embryon fourni par un couple, c’est tout simplement une violation des règles du Code civil et une avancée de plus en faveur d’une pratique pourtant massivement rejetée par les Français.

Cette décision de justice arrive dans un contexte ou l’ONU a rappelé que le trafic d’enfants dans le monde explose et alors qu’à la suite du tremblement de terre au Népal, un trafic de GPA mettant en cause des couples israéliens a été découvert.

Au Royaume-uni, l’horreur absolue a été révélée récemment, avec le cas d’une Britannique de 45 ans qui porte l’enfant de son fils homosexuel dans son ventre, « afin qu’il puisse devenir père », et cela, en toute légalité.

« Notre monde occidental est devenu complètement fou. » souligne un membre du collectif Alliance Vita. « C’est à croire que les dirigeants et gros entrepreneurs de ce monde rêvent de créer une humanité nouvelle, constituée de robots, de clones,  fabriqués sur catalogue et prêts à servir» avant de conclure, citant un exemple parisien récent : « Les décisions des tribunaux se multiplient au profit des familles ayant pratiqué la GPA à l’étranger, ce qui ne sera pas sans provoquer un appel d’air aux conséquences lourdes pour la société …»

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

3 Commentaires

  1. Il est beau mon utérus, il est beau !
    Qui n’en veut pour que je lui fasse un rejeton, car sa femme ne veut pas prendre le risque d’être déformée où,
    que son compagnon qui se prend pour un autre sexe puisse jouer à la maman ? Le cas entre femmes qui ne veut pas d’hommes pour procréer est valable.

    C’est le résultat du MPT ! (bientôt zoophile, pourquoi ce gêner)
    Nous le savions, ça arrive à grands pas malgré que Holandouille et Manolo le caudillo disent qu’ils ne l’autoriseront pas. EUX, non, mais ils vont faire savoir qu’ils y sont obligés par Bruxelles, ce qui est faux !

  2. Petite manifestation LGBT – 15 personnes – sur la place Royale (Nantes). Un transexuel, peut-être une femme à barbe, tient une pancarte réclamant le droit à la maternité. Le prochain grand débat se fera sur la GPA/PMA. Quand les français se réveilleront-ils ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés