Saint-Nazaire. Les réalités convertissent le maire PS au sécuritaire

A LA UNE

19/06/2015 – 08H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – Lors des élections municipales de 2014, David Samzun à la tête de la liste d’union de la gauche « fraternelle et inventive » ne semblait guère préoccupé de la sécurité de ses concitoyens. Tout juste avait-il évoqué la mise en place d’ un vague « contrat pour la tranquillité publique » dont les médias s’étaient d’ailleurs fort peu faits l’écho.

A l ‘époque Samzun déclarait : « ma priorité absolue c’est l’emploi et l’industrie « . 14 mois plus tard,  les résultats dans ce secteur se font attendre. Par contre, la délinquance, les trafics et incivilités en tout genre ne cessent de progresser dans la cité. De véritables zones de quasi non-droit se créent comme dans le quartier de la Bouletterie, à tel point que le maire déclare aujourd’hui : « ce n’est pas Chicago, mais je veux qu’on vienne à Saint Nazaire sans craindre d’être agressé ».

D’où l’annonce par la municipalité, le 12 juin, avec des précautions dans le style, d’un plan pour « jeter les bases d’une politique transversale en matière de prévention et de sécurité », que le maire résume ainsi : « partenariat, sanction, fermeté ». Concrètement, il s’agit de la création d’une police municipale,  dont le rôle sera de « dialoguer, dissuader, rassurer et sanctionner ». Seront également installées des caméras de « video protection » et non pas de video surveillance précise l’adjointe à la tranquillité publique.

Ces mesures ne font pas l’unanimité dans la majorité municipale. Les élus verts s’opposent à la video protection et les communistes à la création de la police municipale. L’ultra gauche nazairienne dénonce quant à elle les « délires sécuritaires » du maire.

Les caméras seront placées dans un premier temps aux abords de la gare , place de l’Amérique latine et sur l’esplanade des Droits de l’homme et du citoyen. Celle-ci porte, depuis avril dernier, le nom de Mandela – Madiba « son surnom tribal et affectueux » comme le dit la mairie -avec une stèle à sa mémoire. Elle  est pour la municipalité nazairienne le fleuron de sa politique urbanistique. Symbole paradoxal, elle est devenue la nuit le point d’ancrage de groupes interlopes générateurs d’incivilité et de trafics. C’est pourquoi ce choix d’implantation d’une video surveillance, qui ne veut pas dire son nom, émane des services de police.

Mais cette soudaine conversion sécuritaire des socialistes nazairiens s’explique surtout par la percée électorale dans la ville d’un Front National très actif. Son leader Jean-Claude Blanchard a salué le revirement du maire en déclarant : « Merci monsieur le maire… C’est une très bonne décision. Le FN et Saint-Nazaire Bleu Marine le proposaient déjà pendant la campagne des municipales. Il vaut mieux tard que jamais ! ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pajenn gentañ « L’Avenir » e waloneg da geñver gouelioù ar Waloni

Pegoulz e vo graet kement-all evit hor yezhoù eta ? E Beljia eo L'Avenir ur gazetenn pemdeziek anavezet mat. Nav...

Brest. Disparition en mer d’un plongeur démineur du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique

Le vendredi 17 septembre 2021, à 13h12, une équipe de plongeurs démineurs du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique...

Articles liés