Langue arabe à Prunelli-di-Fiumorbu. Des parents d’élèves corses refusent le remplacement culturel.

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

20/06/2015 – 08H00 Prunelli-di-Fiumorbu (Breizh-info.com) – Najat Vallaud-Belkacem et la presse dominante sont  en émoi. Des parents d’élèves Corses, dans le village de Prunelli-di-Fiumorbu, ont en effet refusé que leurs enfants participent, lors d’une kermesse, à l’interprétation en corse, en français, en anglais et… en arabe, de la chanson « Imagine » des Beatles. Les professeurs des écoles avaient en effet décidé de faire chanter cette chanson « symbole de la paix » devant les parents d’élève, le 26 juin prochain.

Une décision incomprise de nombreux parents d’élèves et par des familles corses excédées à l’idée que leurs enfants soient une nouvelle fois les jouets de l’Education nationale. « Ici, nous sommes en Corse. Pas au Maroc. » nous explique Justine, dont le fils fréquentait encore l’école l’an passé. « La chanson Imagine est en anglais à la base, donc c’est normal. Le corse et le français sont nos deux langues. Mais que vient faire l’arabe ? Ces institutrices peuvent aller enseigner sur le continent si elles veulent enseigner l’arabe à des arabes ! » . On le sent bien, ça ne rigole pas.

C’est d’ailleurs ce que nous avons ressenti après nos multiples appels passés à des habitants et à des commerçants locaux. A chaque fois, bien souvent, la même réponse pour nous éconduire : « ces histoires ne vous regardent pas, ça se règlera en Corse » ou encore « vous allez donner encore une fois une mauvaise image de notre pays » . Les rares qui confient quelque chose nous font état d’une communauté musulmane de plus en plus importante dans le village (25-30% de la population)  et d’un ras le bol de devoir s’adapter à eux. Cette affaire a eu l’effet de la goutte d’eau faisant déborder le vase. 

La situation s’est particulièrement tendue avec le tapage médiatique et gouvernemental de ces derniers jours. Des tags « Arabi Fora, les arabes dehors » ont  été retrouvés jusque sur le béton de l’école. Une instruction judiciaire  été ouverte pour des menaces.  Du côté de l’école publique du village, les deux professeurs mises en cause ont exercé leur droit de retrait. La FCPE apporte son soutien , tout comme la direction et le maire (DVD) du village, aux enseignantes.

En Bretagne, nous avions révélé  la signalétique multilingue (français, anglais, breton, arabe) dans une école publique d’Elliant. Ceci avait provoqué des remous sur les réseaux sociaux. Depuis, l’école a multiplié les panneaux, mais cette fois ci avec de nombreuses nouvelles langues.
Nous recevons  de multiples témoignages de parents d’élèves indignés , qui racontent que des enseignants de maternelle, mais aussi d’écoles primaires, passent plusieurs mois de l’année à travailler sur tel spectacle de danse africaine, tel conte africain ou du Maghreb , à chaque fois au nom de l’ouverture à l’autre.

Une « ouverture à l’autre » prônée par la Ministre de l’Education nationale, très arabophile, qui estimait récemment que « l’enseignement de la langue arabe doit être développé dans les écoles de France » 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas...

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville...

4 Commentaires

  1. Combien d’enfants arrivent en 6 ème et ne savent ni lire ni écrire ni compter en français . ils ont fait un formidable travail nos élus en 50 ans .
    si la langue arabe vous manque , traversez la méditerrannée et restez-y

    • A quoi ça nous servirait de parler arabe. A part le pétrole que peuvent-ils nous vendre. Ils veulent venir en Europe, c’est qu’il y a une raison. Et puis, nos élèves sont incapables de faire une phrase en Français sans faire une faute à presque chaque mot et vous voulez qu’ils assimilent l’arabe. Notre ministre est un loup mis dans la bergerie et sa seule idée c’est d’arabiser notre pays. Qu’elle se dépêche, dans 2 ans ce sera fini pour parasite

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

« Régions de France », Carole Delga et Renault Muselier pour l’autonomie de la Corse !

On se souvient de la prise de position de « Régions de France » le nouveau nom de l'association des régions de France qui...

Succès pour A Currilingua, la Redadeg pour le corse

Dimanche dernier se déroulait la première édition de A Currilingua, la Redadeg pour la langue corse. Contrairement à ses illustres prédécesseure bretonne, basque ou...

Ces écoles bretonnes où l’on apprend l’arabe et le turc

Le breton et le gallo ne sont pas enseignés dans toutes les écoles de Bretagne et pourtant certaines dispensent des cours d'arabe et de...

Twitter evit an « arabeg benel »

Biskoazh kement-all ! Bez ez eus eus ur skritur « arabeg benel » ! En arabeg, e vez implijet ar furmoù gourel pa vez...