Une nouvelle fois le pouvoir politico-médiatique se prête à une opération d’intoxication du peuple européen pour mieux le faire participer à sa déculturation. Depuis deux semaines les informations sont à peu près tous les jours consacrées aux flots d’étrangers qu’il faudrait accueillir chez nous sous peine d’être de mauvais … chrétiens ? Toujours repentance et culpabilisation. Qu’en est-t-il exactement ?

Un pouvoir totalitaire et barbare est né sur les décombres de l’Irak et de la Syrie. Ce pouvoir est notre ennemi et fera tout pour nous détruire et substituer à nos valeurs européennes des pratiques plus que barbares. L’une des stratégies adoptées est de nous noyer sous un  flot de prétendus réfugiés ( daesh dixit).

Je me pose quelques questions :

D’habitude les flots de réfugiés montrent des familles entières composées essentiellement de vieillards, de femmes, d’enfants … Malgré les images de propagande diffusées par nos télévisions et insistant sur les enfants et certaines familles nous pouvons constater que le gros des « troupes » soit environ 80% est composé d’hommes jeunes (16 à 50 ans) ; donc où les femmes sont-elles passées ? Peut-être abandonnées au pays ? Mais dans notre culture ne devons nous pas justement d’abord défendre la femme et l’enfant ? Les jeunes hommes ne doivent-ils pas faire la guerre au lieu de détaler ?

Si l’on admet faire entrer chez nous ces « réfugiés » ne serait-il pas possible de les entraîner (nos militaires sont formés pour ça) au combat pendant quelques mois puis de les renvoyer chez eux afin qu’ils libèrent leur patrie ?

Ne serait-il pas temps de réformer notre code de la nationalité, obsolète, de manière à ce que ceux qui resteront s’ils sont accueillis et ils risquent d’être pléthore, ne puissent pas obtenir cette nationalité que dans l’état actuel ils pourront obtenir grâce à la procréation sur notre sol et au regroupement familial ?

Daesh ne risque-t-il pas d’utiliser ces éventuels combattants en dormance pour porter sur notre sol le règne du couteau égorgeur dans nos charmants petits villages trop hospitaliers ? Nos bonnes âmes évidemment ne seront plus responsables de quoi que ce soit quand ça arrivera…

Cette disproportion de mâles ne risque-t-elle pas, vu les besoins sexuels, d’entraîner des augmentations conséquentes des viols sur notre sol ; sans doute pardonnés d’ailleurs par les même bonnes âmes, prôneuses du métissage et du mélange ?

Alors bonne âmes arrêtez votre tactique de culpabilisation par rapport à ceux qui sont réticents et pesez plutôt le poids de votre responsabilité face à la destruction de notre civilisation ; mais qui a dit responsable ?

Alain Caruel

Crédit photo : Wikimedia commons (cc) modifié sur stop-discrimination
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 Commentaires

  1. Excellent texte !
    « Cette disproportion de mâles ne risque-t-elle pas, vu les besoins sexuels, d’entraîner des augmentations conséquentes des viols sur notre sol »
    Surtout que ces hommes ont le sang chaud…

    • Les pays d’accueil ne devraient accepter, à la rigueur et provisoirement, que des familles. Accepter des hommes seuls est un suicide; il faudrait les renvoyer dans leurs pays d’origine

Comments are closed.