Les jardins sauvages, à La Gacilly. Bio et bon à la fois !

A LA UNE

24/10/2015 – 08H00 La Gacilly (Breizh-info.com)  – Difficile à La Gacilly d’échapper à Yves Rocher. Ce village morbihannais porte la marque du fondateur du célèbre groupe éponyme de cosmétiques qui y est né et qui y vécut. Institut Yves Rocher, spa Yves rocher, usines Yves Rocher : La Gacilly vit – plutôt  bien, parait-il  – sous l’empire du fabriquant de produits cosmétiques à base de plantes.

En 2009, La Grée des landes, un éco-hôtel spa Yves Rocher a vu le jour. Perché sur une colline dominant La Gacilly au milieu d’un parc, l’ensemble, résolument moderne, jouit d’une vue magnifique sur le paysage environnant. Idéal pour personnes stressées qui veulent se détendre. L’endroit a un côté japonisant, très zen. Spa, piscine, hammam, rien ne manque. Les  chambres et les suites sont à la hauteur. Nichée dans les branches d’un cyprès centenaire, on y trouve même une « cabane d’exception ». « Un cocon de bois dans les bois » !

Bien entendu l’hôtel dispose d’un restaurant, Les jardins sauvages. À partir de produits locaux, tous issus de l’agriculture biologique et de ceux provenant du potager et du verger attenant, le chef Gilles Le Gallès s’est donné pour mission d’élaborer « une cuisine multi-sensorielle, à la fois saine et gourmande, élaborée au rythme des saisons ».

Disons le tout de suite, le pari est réussi. Par un beau samedi d’automne, notre groupe d’ami(e)s – on se retrouve chaque année autour d’une bonne table – a pu le vérifier. Saison oblige, le menu proposait en entrée des coquilles Saint-Jacques – cuisson parfaite -, suivies de filets de Saint-Pierre, un des meilleurs poissons de mer, réputé à juste titre pour la finesse de sa chair. Là aussi cuisson parfaite. Quelques herbes et légumes (bios !) en accompagnement, et le tour est joué. Et en dessert une lichouserie de saison à base de pommes confites sur un biscuit sablé accompagné d’une glace à la mangue. Du grand art !

Pour accompagner ce repas, le sommelier nous a conseillé un Cheverny blanc « Pure » 2014 du domaine des Huards. Bonne pioche. Issu de sauvignon et de chardonnay, ce vin s’est avéré idéal pour le menu choisi. Nez frais et précis marqué par les agrumes, ample et direct en bouche. Une belle bouteille issue de vignes cultivées en biodynamie.

Cadre superbe, moderne et dépouillé. Accueil et service à la hauteur : amabilité, courtoisie, disponibilité et discrétion. Belle carte des vins. Compter 45 euros, avec le vin et le café.

Au final un  excellent déjeuner dans une ambiance très « zen ». Dans le pays de Redon, le bonheur tranquille a un nom : Les jardins sauvages.

P. Elgey

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ?

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ? https://www.youtube.com/watch?v=OMniLvHfazA Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Italie. Selon l’Institut national italien de la santé, la plupart des décès recensés en 2020 n’ont pas été causés par le Covid-19

Selon le rapport de juillet 2021 de l'Istituto Superiore di Sanità (Institut national italien de la santé, équivalent de...

Articles liés