31/12/2015 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ À droite, les vignes du Bouffay, improbable carré viticole en plein cœur historique de Nantes ; à gauche, le siège de la Commune libre du Bouffay, pas moins improbable clique de joyeux drilles hyperlocaux ; au milieu, dressé contre un mur aveugle naguère tagué largement, un restaurant vertical d’aspect moderniste : Les Frères Toqués (clin d’œil : la décoration intérieure a été confiée à deux des ex-graffeurs). Les trois niveaux répondent à trois ambiances distinctes : déjeuner sur le pouce en bas, repas traditionnels au milieu, détente en terrasse en haut.

lesfrerestoques

Dans ce bâtiment décalé, Arnaud Menanteau et Benjamin Mallard ont concocté une carte qui l’est aussi. À l’ardoise du mois de décembre 2015 (quatre entrées, six plats, quatre desserts) figuraient le « scintillant tartare de thon des toqués », « l’inéducable black angus sauce cranberrie et bonbons d’ail » ou encore « la charmante polenta sucrée à la crème de coco et chantilly de cacahuète »… Ils en font trop ? Oui, sûrement, mais, en professionnels aguerris, ils assurent. Leur cuisine repose d’abord sur de bons produits de terroir : le filet de bar est craquant, la côte de cochon d’Auvergne tendre et savoureuse… L’exécution irréprochable dénote un chef rigoureux.

Après, les recettes héritées de la cuisine fusion ne sont sans doute pas toutes convaincantes. Le poivron confit introduit dans « l’indomptable tarte au lesfrerestoques3chocolat » est une expérience intéressante plus qu’une idée de génie. Les Frères Toqués sont une adresse pour les jours où l’on se sent d’humeur mutine, pas celle où l’on a son rond de serviette. Ou alors, il faut avoir les moyens, car l’addition avec entrée, plat, dessert et un verre de vin dépasse les 30 euros. Mais une ardoise du jour de tonalité plus bistro (ce jour-là : burger maison, lapin rôti ou pavé de saumon) à 12,90 (entrée-plat ou plat-dessert) permet de modérer son budget.

La carte des vins est honorable quoique le muscadet n’y soit pas très bien représenté. Le service, gai et enlevé, est à l’image du lieu et de la carte. La clientèle, d’aspect divers, vient manifestement en exploration, comme pour un premier flirt : ouverte depuis deux mois, la maison n’a pas encore sa cohorte d’habitués. Une nouvelle visite s’imposera dans quelques mois. À moins que… à moins que Les Frères Toqués ne mettent à exécution leur projet : installer des radiateurs sur la terrasse pour en profiter en hiver. Chauffer les nuages ? À quoi ça sert que Fabius il se décarcasse à la COP21 ? Ça se fera sans moi.

Les Frères Toqués, rue du Vieil hôpital, 44000 Nantes. Tél. 06 19 91 12 33. Site web : http://www.frerestoques.com/.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.