Nantes. Au Manoir de la Régate, une cuisine (très) moderne tout en finesse

Planté à deux pas de l’Erdre, aux limites de la cité des Ducs, le Manoir de la Régate vient d’obtenir outre sa première étoile au Michelin, un macaron vert, brevet de cuisine de proximité. Une affaire de famille – on en est à la quatrième génération ! – où s’active en cuisine Matthieu Pérou qui a pris les rênes des fourneaux depuis deux ans. Objectif ? « Sublimer les produits issus de la région tout en favorisant les circuits courts. Le travail de chaque assiette s’effectue sur la texture, les sensations et le mélange des mets dans un seul objectif : le plaisir des papilles », histoire de réaliser «  une cuisine  moderne et dans l’air du temps ». Nous voilà prévenus. Amateurs de cuisine classique, passez votre chemin…

Trois formules « au détour de l’Erdre » sont proposées : 3 plats (40 euros), 6 plats (80 euros) et 8 plats (120 euros). Nous disons « formules », car il n’y a pas de menu ni de carte… Impossible de savoir ce que vous allez manger. Rassurez vous quand même, on vous demande d’entrée si vous avez des interdits alimentaires, des allergies, des choses que vous n’aimez pas. Donc pas de mauvaise surprise… On vous précisera quand même la nature du plat afin de vous guider dans le choix du vin…

En ce vendredi midi ensoleillé d’avril, installés confortablement dans une belle salle au décor moderne, on s’embarque pour la formule à trois plats. En amuse bouche, arrive un pain feuilleté à la betterave, en hommage au grand chef nantais Édouard Nignon, qui ouvrira la première boulangerie française à Moscou en 1905. Original et diablement bon !

Suit l’entrée, un mulet de Loire, beurre blanc, potagère d’herbes. Cuisson parfaite, beurre blanc très réussi que subliment les herbes. Contrairement à bien des établissements, le plat ne trône pas au milieu d’une grande assiette, mais est enserré dans une coupe à sa mesure.

Vient ensuite un agneau, accompagné d’asperges vertes, morilles et ail des ours. Là aussi cuisson parfaite de la viande. Et les asperges sont « al dente », un croquant irrésistible !

En dessert arrive une tarte au chocolat, violette, amande, orange sanguine, toute en finesse. L’orange sanguine apporte intelligemment une pointe d’amertume à la douceur du chocolat. Une belle et bonne lichouserie !

A noter qu’un chariot de mignardises, toutes plus réussies les unes que les autres,  accompagne le café.

Pour ce repas, la sommelière nous conseille un verre de vin blanc du Piémont, issu du cépage arnéis, de la propriété Radici e Filari, millésime 2019. Au nez, un vin subtil, avec des notes d’agrumes et d’amandes. Malgré une faible  acidité, ce vin accompagne parfaitement le poisson. Sur l’agneau on opte pour un vin rouge du Languedoc, tiré du cépage Cinsault, provenant des vignes de Robin et Imogen Althoff.  Des arômes de fraises, de poivre avec de beaux amères pour la trame. La carte des vins est courte, mais bien choisie.

Service souriant, efficace et diligent.

En conclusion : Amateurs de cuisine moderne, n’hésitez pas à aller tirer quelques bords au Manoir de la Régate, vous ne serez pas déçus !

PLG

Manoir de la Régate 155 Rte de Gachet, 44300 Nantes.. Tel. 02 40 18 02 97

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS