Négation de la nation corse. Le coup de menton du Catalan Valls

A LA UNE

04/01/2016 – 8 h 15 France (Breizh-info.com) – « Certains parlent d’une nation corse. Mais je ne sais pas trop ce que cela veut dire », affirme Manuel Valls (Aujourd’hui en France, 30 décembre 2015). En réalité, il sait très bien de quoi il s’agit puisque le concept de « nation catalane » est le même que celui de « nation corse ». Or il se trouve que le Premier ministre est Catalan comme Mazarin était Sicilien… pas de confusion possible sur ce point pour celui qui est devenu français par naturalisation à l’âge de vingt ans.  « Il n y a qu’une seule nation, la nation française », poursuit-il.

Effectivement, les notions de « nation corse » et de « nation française » ne correspondent pas. Parler de « nation corse » , c’est se référer à une définition ethnique, c’est-à-dire considérer qu’il existe un « peuple corse », lequel possède une base géographique, historique et culturelle. Cette communauté rassemble aussi bien ceux qui vivent dans l’île que ceux qui vivent sur le continent. Cet enracinement fait que ne se déclare pas Corse qui veut.

On ne le devient pas, on naît Corse. Alors que dans le cas de la « nation française », on peut en faire partir par la simple acquisition d’une carte d’identité. Un Esquimau ou un Pygmée peut effectuer cette formalité. Dans le cas de la « nation corse » on a donc affaire à une définition communautariste, alors que la « nation française » relève d’une simple considération juridique : c’est la conception dite « républicaine » qui veut que la « nation française » constitue une « communauté de citoyens » égaux en droits et en devoirs, sans distinction d’origine.

Péremptoire et imprudent, Manuel Valls ajoute : « l’attachement de la Corse à la République n’est et ne sera jamais négociable ». On a déjà entendu ce discours à l’époque de l’Algérie française, qui était constituée de six départements, avec députés et sénateurs au Parlement, le même quadrillage administratif qu’en France métropolitaine …Tout cela s’est terminé en 1962 avec les Accords d’Evian – c’est-à-dire l’indépendance.

En attendant, Manuel Valls serait bien avisé de réfléchir à ce qui se prépare en Catalogne – son pays – et en Nouvelle-Calédonie où doit se dérouler entre 2014 et 2018 un référendum sur la question de l’avenir institutionnel (indépendance ou maintien dans la République française) ; c’est ce que prévoient les accords de Matignon (26 juin 1988) et l’accord de Nouméa ( 5 mai 1998).

Le Premier ministre vient d’inventer un « truc » mystérieux : « l’âme de la nation » (Le Canard Enchaîné, 30 décembre 2015). Bien entendu, il a oublié de préciser de quoi il retournait. Les habitants de Pouldreuzic et ceux de Sarcelles ont-ils la même idée sur la question ?

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

5 Commentaires

  1. Valls nous joue une pièce de théatre. Il aurait pu jouer un rôle à l’UMP ou ailleurs. L’avenir peut nous réserver des surprises.

    Il est issu d’un milieu catalan militant. Le catalan est sa langue familiale. Implicitement il connait les milieux nationalistes en europe et à fortiori en Méditérranée et en Corse et ceci avant sa venu en France.

    La comparaison avec la Corse est étonnante, quand on sait que Napoleon lui même, adolescent fut un nationaliste corse qui haissait la France (voir sa correspondance). Tout les 2 utilisent la multinationale France pour faire carrière.

    Valls est polyglotte, à la différence du franchouillard Hollande. Loin de l’ENA, il a obtenu une note catastrophique à son bac de français, il le justifie par une incompréhension du sujet :-).

    Autre indice : Il y a peu, il partait en avion avec ses 2 fils pour la finale du Barca à Berlin. Le Barca est le club symbole du nationalisme Catalan.

    En famille, en privé et au fonds de lui-même, Valls n’a qu’une nation : Catalonia. Il prendra sa retraite dans son pays.

  2. Sur l’histoire et la France, c’est le discours que tiennent mes grands parents nés avant WWII. Ce fut le discours que je croyais à l’issu de 2 grandes écoles parisiennes. Depuis 1/3 de ma promotion est parti à l’étranger parce qu’on n’a plus notre place en France.

    Au sens ethnologique ( wiki ), je suis breton et je ne serai jamais de la même ethnie qu’un Alsacien, un Catalan ou un Corse ou un Parisien.

    Hormis 14-18. Depuis Louis XIV, la France ne se prend que des raclées militaires. La France est largement autant sous tutelle de l’OTAN et des anglo saxons que la Bretagne le fut.

    Dans l’histoire « plus longue que l’Angleterre et la Chine », vous mettez Charlemagne dans la grande histoire de France ?

    – Les germaniques ont une autre version, Karl der Grosse avait sa capital à Aachen et parlait le germanique autrichien de sa mère. En outre Charlemagne n’a jamais conquis la Bretagne, pas plus que Clovis qui était aussi germanique.
    – En 1918, quasiment 100% des alsaciens parlaient allemand et ne comprenaient pas le français.
    – En 1860, la Savoie est vendu à la France, en 2015 une majorité choisirait de devenir un canton Suisse. Un referendum là bas ? Je parie OUI pour la Suisse.

    Referendum toujours ? Evidemment que les corses voteraient à 80% contre l’indépendance. L’être humain vote pour son bénéfice, on peut être ethniquement corse, ne pas se sentir français et voter pour l’état providence tant qu’il peut encore tenir !

    Les africains immigrés tiennent exactement le même raisonnement. Ils estiment que la France doit payer ad aeternam pour la colonisation.

    La nation ne vit que si les gens vont dans la même direction de leur plein gré et pas uniquement comme un cash machine.

    • Je partage votre point de vue.

      Par contre, bémol pour 14-18. certes nous avions des militaires de génie comme de Castelnau ou Foch. Mais ce qui a joué en notre faveur, il faut l’avouer, c’est l’arrivée des américains. On ne fait de l’histoire avec des « Si ». Mais est ce que nous aurions gagné la guerre sans l’aide américaine?? je n’ai pas la réponse bien évidemment.

    • Vous vous sentez Breton et pas du tout Français; très bien, mais combien de Bretons sont dans votre cas ? Une toute petite minorité. Cet état de fait implique que, très probablement, les choses n’évolueront pas dans le sens qui vous conviendrait.
      Je n’ai pas écrit que l’histoire de France était plus longue que celles de la Chine ou de l’Angleterre mais parmi les plus longues. En général, on estime que l’histoire de France commence vraiment vers l’an 1000 donc après Charlemagne.
      Le royaume de Bretagne était un royaume subordonné à celui de son grand voisin, ce qui n’empêchait pas certaines révoltes ou tentatives visant à briser cette subordination.
      Les Allemands se sont pris aussi quelques belles raclées dont celle de 1945 qu’ils n’oublieront pas avant très longtemps.
      Les Corses voteraient contre l’indépendance pour continuer à profiter de notre Etat trop généreux ? Ont-ils une aussi mauvaise mentalité ? Je n’en suis pas sûr du tout.
      Concernant la Savoie, avez-vous connaissance d’études d’opinion sur le sujet que vous évoquez ?
      En Alsace, les jeunes ne font plus l’effort d’apprendre l’alsacien malgré la proximité de l’Allemagne et la possibilité qu’ils ont d’écouter la télévision et la radio allemandes. C’est triste, mais c’est comme cela. Et vous, parlez-vous breton ? J’ai appris à le parler.

  3. Monsieur Valls ne sais trop ce que cela veut dire que la nation Corse; il ne connait que la nation française.

    Pour
    moi quelqu’un qui ne connait que la nation française, c’est un
    déraciné, c’est une personne qui s’identifie qu’à quelque chose
    d’abstrait, à savoir la France.
    La France n’est qu’une grande
    circonscription regroupant des régions aux particularités divers et
    variées: Bretagne, Gascogne, Flandres. Elles sont occitanes,
    germaniques, celtiques ou autres.
    Vous vous rattachez à la France car en tant qu’étranger vous ne pouvez pas vous rattacher à autre chose autre que la France.
    La
    France n’a voulu et ne veut pas grand chose. Les rois autrefois étaient
    ducs ou comtes de telle ou telle région. Je rappelle, c’est sur que
    l’on remonte dans le temps, que Hugues Capet, était « roi des Francs, des
    Aquitains, des gascons, des Allamans … » et pas roi de France. A
    l’origine c’était cela. C’est comme un cadre, la France est un cadre
    certes magnifique, mais un cadre, et au milieu il y a la peinture avec
    des couleurs, des représentations différentes. C’est la toile qui
    importe pas le cadre.

    Les gens, chez eux, sont attachés à leur
    famille, leur quartier, leur village, leur région. C’est cela leur cadre
    de vie, ce à quoi ils tiennent le plus, et non pas la place de la
    Concorde ou Pigale (sauf pour les parisiens). Je suis gascon. Ce que
    fait un savoyard, j’en ai strictement rien à faire. Je n’y ai jamais
    foutu les pieds et je ne compte pas y aller (avec tout le respect que
    j’ai pour les savoyards), et pourtant ils sont français comme moi.

    Pour
    conclure, les Vrais français, se sont ceux qui vivent dans l’Ile de
    France (bien que en partie l’IDF soit babylone), la Champagne, la
    Picardie, l’Orléanais, le pays de Chartres, une partie de la Bourgogne.
    Et si on va plus loin, la Wallonie, la Flandre et la Lorraine.
    La nation Bretonne existe, la nation française existe (en ile de France uniquement, voir supra).

    La nation allemande et la nation polonaise sont des réalités, car il y a une homogénéité ethnique, culturelle…
    La France n’a été qu’un processus d’acculturation au service du pouvoir depuis Richelieu. même schéma en Espagne ou en Italie.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés