Les blocages de routes contre Notre-Dame des Landes s’intensifient

A LA UNE

13/01/2016 – 06h30 Nantes (Breizh-info.com) – L’arrestation de trois paysans à Vigneux de Bretagne au retour d’une opération escargot entre Savenay et Saint-Etienne de Montluc a échauffé la coordination des collectifs d’agriculteurs opposés au projet d’aéroport. Et ce même si les trois agriculteurs arrêtés ont été libérés par les gendarmes à deux heures du matin.

Le pouvoir a continué à mettre en œuvre une politique dure : ce matin, la ZAD avait annoncé la tenue d’opérations escargot sur le périphérique de Nantes. De forts ralentissement ont effectivement eu lieu vers 7 h 30 dans les secteurs de la porte de Rennes (périphérique nord) et de la porte de Retz (sud-Loire). La gendarmerie a raflé 19 personnes à divers endroits (porte de la Chapelle, porte de Grandlieu, parking de la Beaujoire, stations services Total au Cardo et à Bouguenais, porte de Goulaine) et confisqué autant de véhicules ; elles ont été relâchées après avoir passé toute la journée en garde à vue et seront jugées le 24 février pour entrave à la circulation.

Du coup, cette après-midi, les paysans avaient organisé à partir de 14 heures des blocages dans quatre département : des tracteurs bloquaient le pont de l’Alma, près de 75 étaient mobilisés en Vendée aux abords de Boufféré (une quinzaine) et à la Roche-sur-Yon (escargot en ville puis rassemblement devant la préfecture), le pont de Chalonnes en Anjou était aussi bloqué. Et en Loire-Atlantique, 11 opérations étaient organisées, dont l’investissement de la sous-préfecture de Châteaubriant par 50 militants anti-aéroport, trois barrages filtrants (pont de Saint-Nazaire, rond-point de la Montagne à Couëron et carrefour RD177/RD164 à l’est de Saint-Nicolas de Redon), ainsi que plusieurs opérations escargot.

La RN171 a été une fois de plus à l’honneur, avec un escargot de Saint-Nazaire à Montoir vers 15h et un autre de Savenay à Donges, à Redon, après 16 heures, le barrage filtrant avait été remplacé par une opération escargot sur la déviation est (RD177) menée par 25 tracteurs et 50 manifestants, au sud de la Loire, il y avait une opération escargot de Port-saint-Père à Arthon via le pont Béranger, et à l’est 20 tracteurs ont mené un périple à vitesse d’escargot à travers le pays d’Ancenis. Il commençait à Ligné, chez Maurice Perrion – un super-cumulard, un des poids lourds de l’UDI en Loire-Atlantique, vice-président à la région, maire de Ligné, vice-président de la COMPA (communauté de communes du pays d’Ancenis), président des maires de Loire-Atlantique… et partisan à la fois de l’aéroport de Notre-Dame des Landes ainsi que de la fusion des régions Bretagne et Pays de Loire. Puis, en suivant les départementales, les tracteurs se sont rendus à Couffé, Oudon, Ancenis – où ils ont fait un barrage filtrant devant le rond-point de Leclerc – sont passés dans le bourg – ont fait un autre barrage filtrant devant le rond-point de Terrena – et sont allés jusque sur l’A11. « On avait annoncé qu’on serait sur l’A11, donc il y avait beaucoup de forces de l’ordre là-bas, on est allés leur faire un petit coucou », expliquait un paysan rigolard.

Contrairement à la journée d’hier, il n’y a pas eu d’incidents avec les forces de l’ordre. Vincent Delabouglisse, du collectif COPAIN 44, résume cette mobilisation : « il y avait 143 tracteurs mobilisés – dont 75 en Vendée – et à peu près 800 personnes à leurs côtés. On est capables de faire beaucoup plus, il y a de la réserve, et largement ». Une AG est prévue ce soir à Notre-Dame des Landes pour décider de la suite à donner au mouvement. Demain matin, le rassemblement à 10 h 30 devant le tribunal à Nantes est maintenu – et il est prévu qu’il soit plus massif que les rassemblements habituels. La suite dépendra beaucoup de l’audience de demain.

Photo : breizh-info.com
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés