La Baule. La Ribote, une crêperie d’excellence

A LA UNE

16/01/2016 – 07H30 La Baule (Breizh-info.com) – Rue Lajarrige, quatre crêperies sont au touche à touche, ou plutôt trois car il paraît difficile d’accorder  du crédit à la reconversion opportuniste du restaurant  L’Écho de la mer. Encore plus improbable que  le tandem hérétique pizzéria-crêperie, l’écailleur  revendique entre deux moules marinières  un savoir-faire de crêpier à la petite semaine. A quelques encablures, la  mégalomanie du  Saint-Georges repousse, pour le plus grand bonheur des snobs,  les limites tarifaires de la crêpe sous l’argument de son référencement dans le Gault et Millau.Alors pourquoi pas  la  crêperie les chats ? Si ce n’était sa  thématique  féline accaparante, entre  bibelots et représentations de chats sous ses formes les plus variées, le client en viendrait presque à miauler pour demander l’addition.

Reste La Ribote et sa  promesse de bombance ! Représentante d’une ligne décorative sobre et discrète mais cohérente, car fidèlement ancrée dans l’univers breton. Assiettes de la  faïencerie  de  Pornic, farines biologiques d’une minoterie artisanale de Pont-l’Abbé, cidre « bio » breton sans les relents fermiers d’une fermentation mal maîtrisée, préparent la clientèle à l’entrée dans une vraie cuisine régionale. La gouaille joyeuse d’un patron débonnaire qui officie avec un  très beau tour de main et   célérité  en mode  « galétière  ouverte » sur la salle, signe   l’atmosphère chaleureuse et  authentique de  l’adresse. D’une apparente simplicité, la bonne galette se démarque dans les détails  à la faveur d’une pâte alliant subtilement le fondant et le croustillant, agrémentée d’une  garniture savamment dosée et ce franc morceau de beurre salé, appelé à  fondre sur une saveur marquée de blé noir. De la même façon qu’une crêpe s’apprécie véritablement dans son plus simple appareil,  plutôt que détrempée sous la chantilly dégoulinante  et l’imbibition d’une glace vanille. Invariables en qualité, galettes et crêpes témoignent de la maitrise d’un très beau métier, tenu d’une grand-mère qui a su  transmettre  avec succès et passion  les secrets d’une pâte distinctive à son petit-fils.

De mon humble avis, La Ribote compte parmi  les  grandes crêperies, pour lesquelles il manque certainement un guide capable de les distinguer de la masse des usurpateurs. À La  Ribote, notre spécialité  culinaire régionale, héritage  d’une fruste histoire alimentaire,  n’aura  jamais aussi bien démontré les vertus d’un savoir-faire de tradition  à pouvoir se  révéler sous les atours de  la simplicité.

Raphno

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes obtient le nul à Carcassonne (14-14)

Deux matchs sans défaite pour le RC Vannes après le nul obtenu vendredi soir à Carcassonne. Un match nul qui...

Vladimir Poutine : « Le wokisme est pire que le département d’agitation et de propagande du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique...

 « Le wokisme est pire que le département d’agitation et de propagande du Comité central du Parti communiste de...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés