22/01/2016 – 06H00 Paris  (Breizh-info.com) – Mercredi, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le député Thierry Benoît (UDI, Ile et Vilaine) a interpellé Marisol Touraine, ministre de la Santé, à propos des déserts médicaux. Des déserts bien présents en Bretagne , particulièrement en Centre-Bretagne comme nous l’avions rappelé précédemment.

« Des millions de Français vivent encore aujourd’hui dans des zones dépourvues de médecins. Une situation qui va nécessairement s’aggraver quand on sait que plus de la moitié des médecins en exercice prendront leur retraite dans les dix prochaines années. L’état d’urgence est économique et social ; il est aussi sanitaire ! Le projet de loi de Marisol Touraine  sur la ‘Modernisation de notre système de santé’, adopté le 17 décembre dernier, aurait dû se fixer un objectif clair : mettre enfin un terme aux déserts médicaux. Mais il n’en a rien été et la fausse bonne idée du tiers-payant a monopolisé tous les débats. C’est oublier qu’avant de pouvoir payer ses soins, encore faut-il y avoir accès… » a dénoncé le député.

Souhaitant la mise en place de mesures fortes et estimant les mesures annoncées par Marisol Touraine le 26 novembre dernier dans le cadre du Pacte Territoire Santé « trop timorées », le député a fait 5 propositions concrètes :

– Encadrer l’installation des médecins comme nous le faisons pour les pharmacies. Les conventionner uniquement lorsqu’ils s’installent en zone non pourvue ;
– Développer les internats régionaux ;
– Imposer des stages obligatoires en maison de santé pluridisciplinaire ;
– Amplifier la télémédecine.
– Généraliser dans toute la France, et intensifier la hausse du numérus clausus.

Marisol Touraine, absente, a été remplacée pour répondre par Laurence Rossignol, secrétaire d’État, qui a défendu le bilan de la majorité à ce sujet et les avancées pour lutter contre la désertification, sans revenir sur les propositions de Thierry Benoît. Un classique de l’Assemblée nationale, où les députés de l’opposition interpellent le gouvernement lors de la séances des questions, sans que ce dernier ne tienne compte des remarques des élus de la République …

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.