05/02/2016 – 15h45. Saint-Brieuc (Breizh-info.com) – L’interdiction de la manifestation de Pegida à Saint-Brieuc, prévue demain, est confirmée. Le tribunal administratif de Rennes a rejeté tard ce vendredi le recours qu’avait formé l’association Résistance républicaine, organisatrice du rassemblement. « Vu l’heure à laquelle le tribunal a rendu sa décision, on peut imaginer toutes les pressions effectuées par l’État pour faire annuler notre recours », nous explique Christine Tasin, jointe par téléphone.

Très remontée contre la décision du tribunal administratif, cette dernière appelle malgré tout à la mobilisation : «Nous invitons tous nos sympathisants, adhérents, et toutes les personnes opposées à l’islamisation et à l’immigration, à se rendre demain matin, à 10h, devant la Préfecture de Saint-Brieuc. Et à y rester jusqu’à la deuxième sommation de se disperser, conformément à la loi. ». Elle précise : « c’est dans ces moments particulièrement sombres pour la démocratie en France qu’il faut se rassembler, tisser des liens, des réseaux, et venir, par respect également pour l’organisateur de la manifestation, Mickaël Bussart».

Le préfet des Côtes d’Armor, Pierre Lambert – qui avait mis de côté l’obligation de neutralité politique propre à sa fonction en prenant position publiquement contre les revendications de la manifestation – avait publié un arrêté d’interdiction le 1er février dernier. Ce dernier avait en effet déclaré, devant des journalistes sélectionnés en raison de leur appartenance à la presse subventionnée :« L’Europe n’est pas menacée par une islamisation rampante. Je ne suis pas en phase avec ces thèses racistes, provocatrices et xénophobes ».

Ce samedi devait également se dérouler une contre-manifestation, à quelques pas de la préfecture, organisée par des associations de gauche, d’extrême gauche, et autres ligues de vertus. Cette contre-manifestation – qui n’a jamais été déclarée  – a elle aussi été interdite. Néanmoins, à aucun moment les collectifs – dont certaines associations subventionnées par la mairie de Saint-Brieuc ou les départements, et notamment les MJC22 – n’ont appelé à renoncer à manifester.

En France, d’autres manifestations devraient avoir lieu : à Montpellier tout d’abord, à l’appel de plusieurs organisations dont la Ligue du Midi. Mais également à Calais, et ceci malgré, une nouvelle fois, l’interdiction préfectorale pour « risque de trouble à l’ordre public ». Cette interdiction fait bondir Joël, habitant de Calais et proche du collectif « les Calaisiens en colère » : « Cette décision est une honte pour la démocratie. Ces immigrés venus illégalement, créent eux mêmes chaque jour un trouble à l’ordre public. La Jungle de Calais est un trouble permanent à l’ordre public et un grand jet d’urine sur notre vivre-ensemble. Et l’État ose nous interdire, nous les Français ? Le vent tourne, notre peuple ne va plus accepter cela très longtemps. Même des militaires avaient prévu de venir manifester avec nous, y compris un Général à la retraite. Ca va très mal finir … ».

Reste à savoir si le gouvernement, qui avait invoqué, notamment pour les Côtes d’Armor, le manque d’effectifs à disposition pour maintenir l’ordre et prévenir tout incident, trouvera suffisamment de personnel pour interpeller les manifestants qui oseront braver l’interdiction. A Calais, y aura-t-il assez de forces de l’ordre pour interpeller des manifestants pacifiques, alors qu’il y a deux semaines, on laissait passer, faute d’effectifs nécessaires, des « migrants » en furie épaulés par l’extrême gauche afin de prendre d’assaut un ferry. «Ubuesque», remarque notre Calaisien.

Dans cette affaire, l’État donne une fois de plus l’impression – désastreuse – de ne plus rien contrôler tout en multipliant les excès de zèle face aux dissidents politiques…qui réclament le retour à l’ordre. Comme le craint notre interlocuteur de Calais, cela pourrait effectivement très mal finir.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

5 Commentaires

  1. […] le savent la manifestation du 6 février 2016 à St Brieuc a été interdite par le préfet: http://www.breizh-info.com/2016/02/05/saint-brieuc-malgre-la-confirmation-de-linterdiction-de-manife… Le rassemblement aura tout de même lieu devant la préfecture à 10h00 Christine notre […]

  2. La honte d’illustrer un article sur Résistance Républicaine qui réclame le droit de jouir de manière dévergondée contre l’éthique musulmane, avec son flot de féminisme abject et de laïcardisme relativiste et anti-traditionnel jacobin, par une image pompée d’Adsav. Bonnet blanc et blanc bonnet ?

  3. SI vous n’avez pas compris qu’il est interdit de se défendre. La dictature de la Haute Finance est impitoyable, elle n’a que faire des indigènes et des nations. L’Allemagne veut décréter la priorité absolue pour les migrants. On trouve des logements pour ceux-ci alors que des français sont à la rue……..Calais : le général Piquemal arrêté lors de la manifestation Pegida.

Comments are closed.