halal_abattage

04/04/2016 – 07H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Jean-Yves Le Drian se refuse à reconnaitre la présence d’abattoirs halals en Bretagne . « Je vous laisse l’entière responsabilité de vos propos » a déclaré le Président de la Région Bretagne,  répondant à Catherine Blein, conseillère régionale FN.

Cette dernière évoquait, le vendredi 25 mars 2016, le développement de l’industrie halal en France et en Bretagne ainsi que les modes d’abattage  qui y sont liés et qui n’épargnent ni la souffrance animale, ni les aspects sanitaires très souvent dénoncés. Catherine Blein (FN) évoquait la présence de « 7 abattoirs halals en Bretagne », dans lesquels les animaux sont égorgés et tués sans étourdissement préalable, ce qui les laisse mourir dans d’atroces souffrances. Mme Blein évoqua également, outre la question du halal, le traitement général réservé aux animaux destinés à la consommation, dans les abattoirs.

Une question particulièrement d’actualité, puisque récemment, plusieurs scandales faisant état de mauvais traitements des animaux dans des abattoirs de France a été mis à jour, notamment par l’association de défense animale L214. En Bretagne, une entreprise de la région de Carhaix a été récemment condamnée dans l’affaire du broyage des poussins.

Sous les quolibets des élus PS , et malgré les remontrances de Jean-Yves Le Drian, Catherine Blein (voir le discours intégral ci-dessous) a poursuivi son réquisitoire pour la défense des animaux et contre le halal en Bretagne, réclamant, dans le cadre de la future loi sur la modernisation des abattoirs, un statut d’exception et d’avant-garde pour la région. « La modernisation de nos abattoirs prévoit-elle la pose de caméras de vidéosurveillance  comme le demandent toutes les associations de défense animale, et comme j’espère la commission  d’enquête parlementaire le proposera aussi, afin de dissuader les comportements sadiques de certains et  de faire respecter  les  animaux qui meurent pour nous. ?. » s’interroge l’élue, qui est par ailleurs engagée depuis de longues années en faveur de la défense animale, elle qui élève et qui s’occupe par ailleurs de chevaux dans les Côtes d’Armor.

« La Bretagne ne s’honorerait-elle pas en décidant de profiter de cette modernisation pour défaire ses filières halal, honteuses au regard de l’éthique , dangereuses pour  notre sécurité alimentaire  et qui  bafouent NOTRE identité ? »

Nous avions évoqué précédemment ces abattoirs qui – en Bretagne, – abattent selon le rite halal ou bénéficient de dérogations exceptionnels pour le faire en fonction de la demande. La liste, qui comporte une dizaine de noms, est disponible ici, quoi qu’en pense Jean-Yves Le Drian.

tilly-sabco-et-doux-en-Jordanie-3

Il est vrai que certaines entreprises fleurons de l’agro-alimentaire en Bretagne, de Tilly-Sabco à Doux, vendent et exportent des produits halals ; où quand le chantage à l’emploi amène les responsables politiques et économiques à fermer les yeux et même à encourager des pratiques interdites dans plusieurs pays européens, car barbares et issues d’un autre âge …

Voir l’intervention de Catherine Blein ici

Le discours intégral ci-dessous :

                               SEANCE PLENIERE DES 24-25-26 MARS 2016.

                                               Modernisation des abattoirs

                                       QUESTION AU PRESIDENT

Monsieur le Président, mes chers collègues,

La somme de 7 Millions d’euros est allouée à la modernisation de nos abattoirs de Bretagne et ceci me semble une bonne initiative.

Reste à savoir ce que recouvre précisément cette modernisation, et à ce titre  je veux vous parler des deux vraies  questions  que des millions de Bretons voudraient  voir régler  à l’occasion de cette nouvelle étape:

D’une part les comportements parfois gravement pathologiques de certains membres du personnel des abattoirs vis-à-vis des animaux, les derniers scandales nous ont encore révélés des faits de cruauté inadmissibles .

D’autre part l’abattage halal, qui fait perdurer des méthodes d’abattage  choquantes que tout pays civilisé devrait refuser.

La France est signataire de la Convention Européenne sur la protection des animaux d’abattage et de la directive 93/119 du 22/12/93, interdisant l’abattage d’animaux conscients, considéré comme un acte de cruauté.

Ces directives   s’imposent  à la France comme aux autres états de l’UE.

Une dérogation à  ces deux dispositions a bien sûr été accordée, sous les pressions communautaristes, mais cette dérogation n’est qu’une possibilité laissée à l’appréciation de chaque état-membre ………..

Des pays comme le Danemark et l’Autriche par exemple ont refusé cette dérogation et interdisent le halal sur tout leur territoire, bien qu’ayant des ressortissants musulmans. C’est aussi le cas de la Suisse  qui compte une population musulmane et il me semble que cette population n’a pas fui le pays pour autant.

Nos gouvernements passés et présents , toujours prompts à faire du zèle devant une revendication communautariste, se sont empressés de mettre en place cette dérogation.

Aujourd’hui, on en arrive à une situation scandaleuse  où pour des raisons de commodité et de moindre coût, de nombreux abattoirs ne pratiquent même plus les deux sortes d’abattage, le conventionnel avec étourdissement d’un côté, et le halal de l’autre, mais volontairement le  «  tout halal », au mépris de nos engagements et de notre Peuple.

C’est le cas notamment en Ile de France où l’abattage est devenu 100% halal, ce qui signifie que l’on y abuse 80% de la population  qui est  Européenne , en y faisant fi du fait que l’acceptation du halal chez nous constitue un premier acte de soumission à la charia..il faut savoir que 51% de l’abattage en France est halal , quand la population concernée ne représente que 8 à 10%.

Enfin le manque d’étiquetage volontaire afin de ne pas « stigmatiser » le peuple musulman présent chez nous, constitue un délit de tromperie  que la Loi punit.

L’abattage halal  inflige une souffrance cruelle et gratuite aux animaux  et il est en outre en totale contradiction avec la Loi L214 qui vient d’être votée, reconnaissant que l’animal  n’est pas une chose mais un être sensible, ce que je confirme !

Il est  un acte de mépris chaque jour renouvelé  vis à vis de notre éthique de pays  civilisé  mais vis-à-vis aussi  des Chrétiens encore majoritaires ici je vous le rappelle, et il fait saigner  le cœur de ceux qui respectent les animaux .

Mais il est une autre conséquence, celle-là sanitaire, à ces pratiques barbares.

Les nombreux cas d’intoxication alimentaire grave ,  notamment à l’escherichia coli, chez les enfants des cantines et les vieillards des maisons de retraite sont directement dus à la viande provenant de cette méthode d’abattage, tous les vétérinaires s’accordent à le dire..

Ces faits graves  sont d’ailleurs, neuf fois sur dix, et pour des raisons politiques, passés sous silence.

Aussi, à l’heure où la Région s’apprête à investir dans la modernisation de ces établissements  et où parallèlement une  commission  d’Enquête Parlementaire sur les abattoirs se met enfin en place, je m’autorise  plusieurs questions :

1—La modernisation de nos abattoirs prévoit-elle la pose de caméras de vidéosurveillance  comme le demandent toutes les Associations de défense animale, et comme j’espère la Commission  d’enquête parlementaire le proposera aussi, afin de dissuader les comportements sadiques de certains et  de faire respecter  les  animaux qui meurent pour nous. ?.

2—La Bretagne ne s’honorerait-elle pas en décidant de profiter de cette modernisation pour défaire ses filières halal, honteuses au regard de l’éthique , dangereuses pour  notre sécurité alimentaire  et qui  bafouent NOTRE identité ?

Elle respecterait ainsi  les directives européenne  et la Loi L214 que ses élus ont votées. Une autorisation du Préfet étant  dorénavant nécessaire pour créer une filère d’abattage halal ,  voilà encore un levier, Monsieur le Président, sur lequel la Région pourrait agir.

Comme le dit un vieil adage socialiste « on a juridiquement raison quand on est politiquement majoritaire ».Alors Mr le Président prouvez-le pour une bonne cause ! et je  vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions.

Catherine BLEIN Conseiller Régional FN de Bretagne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

9 Commentaires

  1. Des enquêtes de Police Judiciaire ont pourtant établies l’inverse …… Et quasiment toutes les abattoirs sont sous ce régime …..Il faudrait quand même que les Ministres respectent le travail des fonctionnaires … !!!

  2. C’est se voiler la face (sans jeu de mots !) que de nier les abattoirs halal ! voyons Mr Le Drian, vous n’êtes pas sérieux !

  3. Peut-être serait-elle plus inspirée de procurer la liste des abattoirs n’ayant pas de pratiques d’abattage barbares?..

  4. Le président de la région passe tellement peu de temps en Bretagne depuis des années et des années qu’il ne sait plus ce qu’il s’y passe… Pourtant c’est pas difficile d’entrer dans un supermarché et d’y voir comment le rayon « halal » s’est développé depuis quelques années…

    Même la boucherie près de chez moi s’y met, et fini l’andouille, le pâté et les saucisses! J’aime autant vous dire qu’ils ne me verront plus!
    Je soutiens totalement les propos de cette élue qui nous dit bien que cet abattage barbare est digne d’un autre âge!

  5. c est un menteur , comme les socialistes en général , jusque là rien de nouveau , la SVA à vitré dont la viande est distribuée dans les Intermarché en est le pur exemple.

Comments are closed.