Baisse du chômage en mars : trop beau pour être vrai ?

28/04/2016 – 07H00 Rennes (Breizh-info.com) –  Après la hausse enregistrée en février 2016,  le chômage a connu, une  baisse significative en mars dans les 5 départements bretons. Une situation qu’on retrouve en France, mais qui laisse sceptique bien des observateurs. Trop beau pour être vrai ?

Selon les chiffres communiqués par Pôle emploi, dans l’ensemble des cinq départements bretons le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A est passé de 225 160 en février 2016  à 217 600 fin mars 2016, soit une baisse de 3,47% par rapport au mois précédent. En un an le nombre de chômeur – 217 320 – est stable.

Cette baisse constatée en mars ne se retrouve pas dans l’ensemble des trois principales catégories d’inscrits à Pôle emploi (A, B et C) : on a enregistré en effet 378 700  personnes au mois de mars 2016 contre 379 200 en février, soit une baisse minime de 0,13%. De mars 2015 à mars 2016 la hausse du nombre d’inscrits est de 4,13%.

Par département, le nombre de chômeurs sans aucune activité a varié en mars 2016  par rapport au mois précédent entre -2,2% et +3,4%. Dans les Côtes-d’Armor la baisse est de 3%, dans le Finistère de 3,4%, en Loire-Atlantique de 2,2%, en Ille-et-Vilaine de 3% et dans le Morbihan de 3,15%.

Selon les chiffres communiqués par le ministère du Travail, en région administrative Bretagne, en mars 2016, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A diminue de 2,5 % pour les hommes (–1,7 % sur trois mois et –0,1 % sur un an) et de 3,8 % pour les femmes (–1,5 % sur trois mois et +2,1 % sur un an).

Toujours pour la région Bretagne, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a diminué de 1,8 % pour les moins de 25 ans (–2,6 % sur trois mois et –4,3 % sur un an),de 3,7 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,8 % sur trois mois et stable sur un an) et de 2,7 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,5 % sur trois mois et +7,1 % sur un an).

Dans les 4 départements de la région Bretagne fin mars 2016, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a baissé de 0,1 % pour les hommes (–0,4 % sur trois mois et +3,6 % sur un an) et progresse de 0,1 % pour les femmes (+0,2 % sur trois mois et +6,0 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C augmente de 0,2 % pour les moins de 25ans (–1,0 % sur trois mois et +0,4 sur un an), reste stable pour ceux âgés de 25 à 49ans (–0,1 %sur trois mois et +4,4 % sur un an) et recule de 0,1 %pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,6 % sur trois mois et +9,1 % sur un an).

En France métropolitaine le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité s’élève fin mars 2016 à 3 531 000, soit une baisse de 1,7% par rapport au mois précédent.

Le ministère du Travail souligne, dans son communiqué, que ce recul «est le résultat de l’amélioration graduelle de l’activité économique qui s’est déjà traduite par une reprise des créations d’emploi en 2015, grâce notamment aux effets du Pacte de responsabilité et de solidarité ». Selon Madame El Khomri, il faut y voir aussi les premiers effets de l’aide « Embauche PME », qui « monte en charge et accélère les effets de la reprise économique : au total, 225 000 aides ont été demandées depuis le mois de janvier».

Cette baisse spectaculaire enregistrée le mois dernier est observée avec un certain scepticisme  par la plupart des commentateurs. Ceux-ci soulignent notamment les importantes variations, à la hausse comme à la baisse, constatée ces derniers mois. La refonte de la présentation des chiffres du chômage, mise en place depuis janvier – le ministère du Travail ne donne désormais plus le détail des entrées et sorties de Pôle emploi au mois le mois mais par trimestre – rend en effet difficile le repérage d’éventuel phénomènes atypiques pouvant expliquer l’ampleur surprenante de la baisse, comme par exemple une éventuelle poussée des radiations administratives. Et l’importance de la baisse observée le mois dernier en catégorie A s’expliquerait avant tout par une bascule vers les catégories B et C…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réponse

  1. A voir, combien de chômeurs ont été radiés, combien de chômeurs sont entrain de faire un stage parking, de cette manière là; il est facile de faire baisser le chômage

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !