08/06/2016 – 05h30 Nantes (Breizh-info.com) –Depuis deux ans, une application, Zenbus, développée par la start-up nantaise JOUL, permet de suivre en temps réél les bus des lignes 95 (Haluchère-Souchais) et de la navette Tan Air. A partir du 6 juin, les utilisateurs des transports en commun de l’agglomération nantaise pourront suivre à la trace les véhicules de 28 autres lignes, périphériques pour l’essentiel.

JOUL porte le nom de ses fondateurs, Julien, Olivier, Ulric et Lionel. Créée en 2011, elle compte aujourd’hui 11 collaborateurs basés à Nantes et Paris, soit quatre confondateurs-associés, 6 CDI et un stagiaire. Elle a en 2015 un chiffre d’affaires de 200.000 €, qui a quadruplé en un an, et espère le doubler en 2016 en le portant à 400.000 €. Après trois ans de recherches, elle a commencé à mettre en place Zenbus sur plusieurs lignes à Nantes et Issy-les-Moulineaux en 2014.

JOUL a développé l’application Zenbus, utilisée par une vingtaine de réseaux, notamment à Levallois-Perret, Puteaux, Chaville en Ile-de-France et les navettes internes de plusieurs entreprises, dont Ikea ou encore Microsoft. Le principe est simple : l’application est installée sur les smartphones des chauffeurs de bus, et donne leur géolocalisation – donc celle des bus – pendant qu’ils roulent. Les usagers peuvent aussi télécharger l’application, gratuite, et savoir ainsi exactement où se trouve leur bus. Ce qui leur permet notamment de ne plus attendre anxieusement un quart d’heure à leur arrêt sans savoir quand leur bus va arriver.

Pour les réseaux de transport en commun, « le coût est de 1000 € par an et par ligne », nous précise Julien Devade, un des quatre cofondateurs de JOUL. « C’est une solution qui coûte beaucoup moins cher que l’installation d’un SAEIV  [système d’aide à l’exploitation et à l’information des voyageurs, NDLR] qui représente environ 5 à 10.000 euros par bus, soit des millions d’euros pour un réseau urbain. A l’heure où les moyens des collectivités se réduisent du fait de la baisse des dotations publiques, notre solution apparaît légère et rapide à installer pour un coût minime».

Les lignes concernées par le déploiement de l’application Zenbus à partir de ce 6 juin sont les suivantes :

C4 (Gréneraie – les Sorinières), 33 (Espace Diderot – l’Aufrère), 36 (Gréneraie – Croix Jeannette), 40 (Neustrie – Bellevue par Cheviré), 50 (Basse-Indre – Rivière), 59 (Bellevue – Bout des Landes), 66 (Ecole Centrale – Babinière), 67 (Thouaré – le Cellier), 68 (Brains – Saint-Aignan de Grandlieu par Bouaye), 69 (Orvault Morlière – Sautron), 71 (bac de Couëron – Hermeland , 75 (Facultés – Charbonneau), 77 (Haluchère – Sables d’Or), 78 (Neustrie – bac du Pellerin), 79 (Orvault-Beauséjour), 80 (Fac de droit – Bellevue Ste Luce), 81 (Bellevue – Gare Maritime via Indre), 85 (Haluchère – Bois Saint Lys), 86 (Bout des Pavés – Coutancière), 87 (Toutes-Aides – le Halleray), 88 (Lycée Bouaye – Neustrie), 89 (Beauséjour – le Cardo), 91 (Bellevue – Couëron Bougon), 93 (Hôpital Laënnec – Hauts de Couëron), 96 (Beauséjour – la Chapelle Aulnay), 98 (Saint-Aignan de Grandlieu – Gréneraie), Express 1 (Couëron – Gare Maritime), Express 5 (Carquefou – fac de droità, Express 8 (Gréneraie – Le Pellerin).

Ces lignes traversent l’ouest de Nantes (lignes 40, 59, 81, E1), le nord de Nantes (lignes 59, 66, 80, 96, E5), l’est de Nantes (lignes 77, 80, 87). Mais aussi les communes de Rezé (C4, 30, 36, 98, E8), Bouguenais (36, 78, E8), Indre (50, 81, E1), Saint-Herblain (lignes 50, 59, 71, 81, 89, 91, 93, E1), Les Sorinières (ligne C4), La Chapelle sur Erdre (lignes 66, 86, 96 et E5), Thouaré (lignes 67, 77 et 87), Sainte-Luce sur Loire (lignes 77, 80 et 87), le Cellier (ligne 67), Brains et Bouaye (toutes deux desservies par les lignes 68 et 88), Saint-Aignan de Grandlieu (lignes 68 et 98), Orvault (lignes 59, 69, 79 et 89), Sautron (ligne 69), Couëron (lignes 71, 91 et 93), Carquefou (lignes 75, 85, E5), la Montagne, le Pellerin et Saint-Jean de Boiseau, toutes trois desservies par les lignes 78 et E8, et enfin Saint-Léger les Vignes (ligne 88).

La start-up JOUL continue son développement en France et à l’étranger, un premier réseau devant être couvert aux Etats-Unis courant 2016. « A terme, à Nantes, Zenbus sera disponible sur toutes les lignes », nous confie Julien Devade, qui complète : « cependant, ce n’est pas pour tout de suite car la TAN doit d’abord généraliser l’utilisation des smartphones ». Les usagers des lignes à fort cadencement de la SEMITAN – parmi lesquelles les plus centrales – devront donc encore patienter un peu.

D’autres nouveautés numériques pour la TAN

La TAN profite de l’été pour fusionner ses deux comptes twitter, @tan_trafic et @tan_actus, sous la bannière de @réseau_tan . Il existe par ailleurs depuis plusieurs années sur Twitter un compte qui tient au courant au quotidien les usagers des informations de la TAN, mais qui n’émane pas de l’entreprise de transports ; il s’agit de TANinfos.

Par ailleurs l’achat de tickets sur l’application mobile de la TAN a été étendu aux tickets des cars départementaux Lila. A ce jour, sur l’appli mobile de la TAN, on peut donc acheter le ticket 1h; le carnet de dix tickets; le ticket navette aéroport; le ticket 24h; le ticket 24h pour quatre personnes, le carnet de 10 tickets Lila et le ticket unité Lila. En moyenne, entre 1000 et 1500 tickets dématérialisés sont vendus chaque jour via cette application et 360 000 ont été validés en 2015.

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.