Jacques Auxiette tire à vue sur François Hollande et Manuel Valls

A LA UNE

14/06/2016 – 07H00 ‑ Nantes (Breizh-info.com) – L’article que Breizh-info a consacré à Jacques Auxiette vendredi dernier aurait-il dérangé le repos de l’ancien président de la région des Pays de la Loire ? Il est sorti de sa retraite ce lundi pour publier dans la presse locale une lettre ouverte à son petit fils « et à ses ami-e-s ». Mais étrangement, elle n’est pas consacrée aux problèmes de la SNCF. Jacques Auxiette siège pourtant au conseil de surveillance du transporteur national, dont les problèmes pèseront pendant des décennies sur les épaules du petit-fils et de ses « ami-e-s ». Mais l’unique objet de son tourment est en réalité l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

« Pourquoi un référendum ? », demande Jacques Auxiette, mal informé puisque les électeurs ne sont pas appelés à voter dans le cadre d’un « référendum » mais dans celui d’une « consultation ». L’ancien président de région aura sans doute trop écouté le président de la République, qui avait en effet annoncé un « référendum local ».

Mais avoir bien écouté le président de la République n’a pas pour autant convaincu Jacques Auxiette. « J’ai toujours trouvé cette idée… stupide ! » déclare-t-il tout de go. Lui ne préconisait pas de consulter les citoyens mais d’envoyer les bulldozers, puisque toutes les formalités légales avaient été accomplies à la virgule près. « Alors que manque-t-il pour démarrer les travaux ? » se demande-t-il. À cette question rhétorique, on attendrait une réponse du genre : l’accord des citoyens, un consensus populaire, l’expression d’une grande majorité, etc. Non, il manque « tout simplement du courage politique et de l’autorité ».

Voilà un changement de ton radical par rapport aux déclarations antérieures de Jacques Auxiette. Celle-ci, par exemple, qui date de 2012 et qui, derechef, « est plus que jamais d’actualité » en ces temps d’Euro : « Il y a quelques mois, avant les primaires socialistes, j’appelais à la constitution d’une équipe de France solide pour redresser notre pays. A l’approche de l’Euro de football, l’image est plus que jamais d’actualité ! Le capitaine Ayrault est bien entouré, et le Président du Club France peut compter sur une équipe talentueuse. »

En prenant la plume, Jacques Auxiette a peut-être cru faciliter la tâche des partisans du projet d’aéroport le 26 juin. Mais sa description de dirigeants socialistes sans courage politique et sans autorité augure mal de la présidentielle et des législatives de l’an prochain. Un indice révélateur de ses priorités personnelles ?

Crédit photo  : [cc] manuel / MC’s photostream, Flickr et Wikimedia Commons (photo recadrée)
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Manifestation à Glasgow pour l’indépendance de l’Ecosse et contre le gouvernement Johnson

Des centaines de manifestants se sont rassemblés le 22 janvier à Glasgow pour protester contre la gestion de la...

Saint-Malo. Deux ans de prison ferme pour un pédophile de 25 ans

Le tribunal de Saint-Malo a jugé la semaine dernière un pédophile de 25 ans, accusé d'agression sexuelle sur un...

1 COMMENTAIRE

  1. Contrairement à Jacques Auxiette, je pense que le débat est loin d’être tranché. Les promoteurs de ce transfert ont cru que les arguments développés seraient suffisants pour enteriner l’affaire. Avec du retard, certains ont commencé à s’interroger sur le motif réel de l’opération. S’agissait-il, comme le prétendent les « bien-pensants », d’agir dans l’intérêt du transport aérien ou bien de justifier un recours à un financement public dans une opération immobilière de droit strictement privé?
    Et, pas de chance, c’est justement le moment ou les Partenariats Public Privé se trouvent remis en question en raison de leur manque de transparence financière. C’est le cas du Stade Bordelais, notamment. Et puis, l’affaire Ecotaxe, qui a soulevé un certain nombre de questions, sur les montants des dédits figurant sur le contrat de concession. Bref, il serait peut-être temps de reconsidérer l’ensemble du projet avec un peu moins d’opacité…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés