04/07/2016 – 6H30 France (Breizh-info.com) –Le 52ème numéro de Réfléchir & Agir, anciennement sous titrée « revue européenne de désintoxication idéologique » vient de sortir en kiosque. Au sommaire, outre les rubriques habituelles, un dossier spécial intitulé « Contre l’Islam ? » qui semble s’interroger sur la relation que doivent entretenir les dissidents d’Europe avec cette religion. On retrouvera également un entretien avec Bruno Mégret, mais aussi avec Dr Merlin ou des textes de Coudenhove-Kalergi, Ivan Iline, Kléber Haedens, Jack Kirby ou encore William Sheller.

En exclusivité pour Breizh-info.com, la rédaction de Réfléchir & Agir nous a adressé son éditorial qui ouvre le magazine – qui sait parfaitement et à chaque numéro toujours un peu mieux, mélanger débat de fond, dossier d’actualité et insolence ou impertinence.

L’éditorial est signé Georges Feltin-Tracol, qui anime également le site Internet Europa Maxima, et que nous avions récemment interrogé à propos de son livre choc, « éléments pour une pensée extrême ».

Pour recevoir la revue – y compris les hors-série – la meilleure solution est de s’abonner directement sur le site Internet de Réfléchir & Agir, ici. Elle est également disponible en maison de presse.

reflechir

Pas de TAFTA pour l’Europe !

Malgré l’échéance présidentielle US de novembre 2016 et dans un silence médiatique plus qu’assourdissant, les négociations autour du TAFTA (ou Traité transatlantique) se poursuivent entre Washington et Bruxelles dans une complète opacité.

À l’heure où la transparence s’érige en vertu publique suprême et que les États occidentaux surveillent les appels téléphoniques et les messageries numériques de millions de leurs résidents, le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement déroge à cette lourde tendance. Est-il acceptable qu’un député laisse son téléphone à l’entrée, ne puisse prendre aucune note, ni la moindre photographie, et consulte dans un anglais juridique abscons cet accord commercial dans une pièce fermée sous la stricte vigilance de gardes ? Pire, s’il évoque la moindre clause, il risque des poursuites judiciaires en dépit de son immunité parlementaire !

L’Europe à l’encan

Si ce funeste traité était entériné, l’agriculture française déjà bien mal en point disparaîtrait définitivement. Mais la faillite de la ferme préfigurerait celle de l’atelier, de l’usine et de la boutique et le passage total de l’ensemble des activités économiques européennes aux mains des ploutocrates yankees. En France comme ailleurs dans l’UE, de nombreuses PME sont rachetées par des fonds de pension prédateurs et des multinationales voraces qui prélèvent outillages, techniques et savoir-faire avant de délocaliser et de licencier leurs personnels.

Au-delà des conséquences humaines de vies réduites en miettes par la « mondialisation heureuse » et outre un abaissement prévisible des normes sociales, préfiguré par la loi El Khomri, écologiques (hum ! le bon poulet aux hormones…) et juridiques (un tribunal d’arbitrage privé bien apprécié des contribuables français depuis le fiasco Adidas – Tapie trancherait les litiges entre États et entreprises), Washington aura le droit d’exiger que l’UE adopte toutes leurs lois. Ce partenariat prépare donc la dissolution définitive du Vieux Monde dans un pandémonium occidental made in Hollywood.

Coup d’État commercial

Les transnationales du fric et de la malbouffe soutiennent sa conclusion rapide. En brisant le droit continental d’origine romaine, elles lorgnent sur la privatisation du vivant (GPA, organes humains, semences) et incitent les populations à s’endetter par une consommation futile. L’actuelle campagne contre l’argent liquide au profit d’une monnaie électronique sous couvert de lutte contre la criminalité et le terrorisme participe à ce putsch marchand. Mais ce coup d’État ira encore plus loin dans l’asservissement de nos vies. Déjà, certains endroits aux USA interdisent la détention de… jardins potagers ! Il s’agit d’empêcher à terme toute autonomie collective et personnelle.

Le Traité transatlantique représente notre pire menace. Front paneuropéen du bien commun contre l’Ennemi !

GF-T

 

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.