Sortie de « Légendes Celtiques de Bretagne », aux éditions Yoran Embanner [interview]

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...
 06/07/2016 – 5H30 Fouesnant (Breizh-info.com) –Les éditions Yoran Embanner viennent de publier un nouvel et superbe ouvrage intitulé « Légendes celtiques de Bretagne ». Ce livre se veut un florilège des légendes bretonnes. La Bretagne comme les autres pays celtiques est une terre de légendes. C’est un pays où le mythe et la réalité se confondent, sans que l’on puisse discerner lequel est prépondérant. La Bretagne, c’est le pays des enchantements, c’est le pays où tout est sacré ! C’est le pays où se déversent en nous les siècles passés.

Dans cet ouvrage, on trouvera, en premier lieu, les textes fondateurs de la nation bretonne :

– Conan Mériadec et l’arrivée des Bretons en Armorique
– Le Roi Arthur et le royaume des deux Bretagnes
– La légende de l’hermine

Puis suivent tous les personnages clés du légendaire populaire : l’Ankou, les lavandières de la nuit, les korrigans, les morganes, les fées…mais aussi les intersignes ou la barque fantôme.

Le légendaire breton a influencé la culture européenne. Chrétien de Troyes, Marie de France ou Richard Wagner et bien d’autres, s’en sont emparé :

– Merlin, le Roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde
– Tristan et Iseult
Mais aussi
– La fée Carabosse
– Gilles de Rais qui a inspiré Barbe Bleue

Ces légendes font partie de l’âme bretonne. Elles sont la porte d’entrée de l’imaginaire d’un peuple.

A noter la dernière nouvelle, plus récente celle-ci, rédigée par Jean-Pierre Le Mat, qui traite d’un jeune militant indépendantiste réfugié dans la forêt de Brocéliande.

Légendes Celtiques de Bretagne est un ouvrage bien illustré, à posséder en bonne place dans sa bibliothèque, pour transmettre ses racines aux générations qui nous suivront . Il s’agit là d’un livre qui deviendra de référence, incontestablement.

Ci-dessous, entretien avec les éditions Yoran Embanner.

 

celtiques_légendes
Légendes Celtiques de Bretagne – Yoran Embanner – 15€
Breizh-info.com : Pourquoi avoir édité un nouveau livre sur des légendes celtiques de Bretagne ?

Yoran Embanner : je trouvais que ce qu’on trouve actuellement sur le marché est très parcellaire. On trouve soit beaucoup de légendes populaires du XIX e (Anatole Le Braz, Emile Souvestre, François Cadic, François-Marie Luzel, Paul Sébillot etc..) soit de vielles légendes issues du haut Moyen-âge (le roi Arthur, Tristan et Iseult, la ville d’Is etc..) mais je trouvais qu’il manquait un livre qui prenne en compte l’ensemble de toutes les légendes bretonnes.Evidemment, il fallait faire un choix. Je ne prétends pas avoir couvert la totalité (je suis quand même à 424 pages !) mais l’essentiel est là.

J’ai donc commencé par les textes fondateurs de la nation bretonne : Conan Mériadec et l’arrivée des Bretons en Armorique, le Roi Arhur et le royaume des 2 Bretagnes, après, on quitte progressivement le Moyen-âge pour aboutir au légendaire populaire du XIX et du XXe siècle avec l’Ankou, les intersignes, les morganes, les korrigans ou les lavandières de la nuit.

Le lecteur aura , je pense, un bon aperçu des légendes bretonnes mais s’il est intéressé par certains thèmes, rien ne l’empêche de lire dans son domaine de prédilection, il y a tout ce qu’il faut.

Breizh-info.com : Qu’apporte-t-il de neuf aux lecteurs ?

Yoran Embanner : comme ce livre est représentatif de l’ensemble des légendes bretonnes, le lecteur, breton ou non, entre dans l’imaginaire qui caractérise l’âme bretonne.

Breizh-info.com : Quelles sont vos histoires préférées, et pourquoi ?

Yoran Embanner : la plus importante à mes yeux, c’est bien sûr le roi Arthur car la légende porte en elle « l’espoir breton », à savoir qu’Arthur n’est pas mort, qu’il est seulement en dormition à l’île d’Avalon et qu’il reviendra avec son épée Excalibur, libérer les Bretons du joug de l’étranger.

Je pense qu’un peuple qui a su conserver, aux cours des siècles un tel espoir ne pourra jamais disparaitre. Les Ukrainiens ont su conserver une légende similaire (et ça leur a réussi), à savoir que leur héros national Ivan Mazepa n’est pas mort après la défaite de Poltava (1709)* mais qu’il reviendra libérer les Ukrainiens. Les Amérindiens du nord ont aussi une légende similaire : le coeur de Crazy Horse est enterré dans un lieu secret à Wounded Knee et quand les Indiens danseront tous ensemble la danse des esprits,

Crazy Horse renaîtra pour les libérer.

J’aime bien aussi la légende de l’hermine, c’est une belle histoire et surtout, c’est grâce à elle que les Bretons ont leur animal-symbole, leur devise, leur blason et leur drapeau, en clair les marques de leur nationalité.

La légende de Claude Seignolle Les chevaux de la nuit, est pour moi une des meilleures du livre. Claude Seignolle m’a d’ailleurs téléphoné pour me féliciter pour mon livre. Il a 99 ans mais toujours bon pied bon oeil !

Enfin, c’est le 1er livre d’une collection Légendes des pays d’Europe, le prochain sera sur les légendes alsaciennes.

* lire à ce sujet chez le même éditeur Histoire d’Ukraine, le point de vue ukrainien

Breizh-info.com : Comment se portent les éditions Yoran Embanner ?

Yoran Embanner : mes éditions se portent plutôt bien quoique je réduise mes tirages, souvent à 1000 exemplaires. Etant en retraite je limite ma production annuelle et je me recentre sur ma ligne éditoriale initiale : l’Histoire et les dictionnaires de langues peu parlées.

A ce propos, je cherche toujours des traducteurs pour le letton, le macédonien, le sarde, le frioulan, le frison etc..

Petite surprise pour moi, je deviens un éditeur alsacien, ça n’arrête pas et ça continue, encore 3 titres alsaciens en préparation pour 2017

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Montessori : des écoles inaccessibles aux plus modestes ?

Alors qu'une nouvelle école Montessori (trilingue : français, anglais, espagnol) devrait ouvrir à Bréal/Montfort au sud-ouest de Rennes, il convient de revenir sur cette...

Brocéliande : Histoire ou légendes ?

Brocéliande, appelée aussi par tautologie forêt de Brocéliande, est une forêt mythique et enchantée citée dans plusieurs textes, liés pour la plupart à la...

Diwan : ha bremañ petra vo graet ?

An nen az a war ar rouedadoù sokial er mare-mañ en deus gwelet fotoioù dic'hortoz war pajennoù zo : tud o tougen panelloù « Diwan, ha...