Moëlan sur mer. Patrick Calvar, directeur de la DGSI, en vacances pendant l’Etat d’urgence [exclusif]

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

23/08/2016 – 06H00 Moëlan sur Mer (Breizh-info.com) – Patrick Calvar, directeur de la DGSI – Direction Générale de la Sécurité Intérieure – passerait quelques jours de vacances en ce mois d’août à Moëlan sur Mer. Il y possède en effet une maison de vacances et des attaches familiales. En plein Etat d’urgence, alors que « la France est en guerre » – selon le Premier ministre, Manuel Valls, et  le Président de la République, François Hollande, – le numéro un du renseignement français notamment pour la lutte anti-terroriste se serait donc mis en congés.

Ses responsabilités professionnelles l’éloignent de Moëlan sur mer dans l’année mais il apprécie d’y revenir quand il le peut.

« N’est-il pas surprenant, voire choquant, en plein Etat d’urgence,  alors que les attentats se sont multipliés en juillet 2016 sur le sol français (Nice, Saint-Etienne du Rouvray) et Européen (Allemagne), qu’un homme de cet importance pour le dispositif sécuritaire français prenne des vacances? » nous ont fait remarquer certains habitants locaux croisés sur le bord de mer.

« En ce moment, c’est du 24 sur 24 qu’il faudrait faire pour surveiller notre territoire » nous confie l’un d’entre eux qui rajoute : « quand je vois les efforts demandés aux services de police ou aux militaires en terme de sacrifice, de reports de congés et de multiplication des gardes, ça frôle l’indécence ». En janvier 2016, Loïc Travers, du syndicat Alliance, déclarait au sujet de ces collègues : « Les effectifs clairement sont dans un état d’épuisement extrêmement avancé » , pointant du doigt les nombreux congés reportés au plus bas de la hiérarchie.

Il est vrai que les priorités de Patrick Calvar suscitent parfois quelques interrogations, comme en témoigne la retranscription de son audition devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015, rendue publique mardi 12 juillet.

Ce dernier semblait en effet plus soucieux de mettre des moyens prioritaires à la surveillance de « l’ultra droite » que dans la lutte contre le terrorisme islamiste : « Je pense que nous gagnerons contre le terrorisme. Je suis en revanche beaucoup plus inquiet de la radicalisation de la société et du mouvement de fond qui l’entraîne (…) C’est ce qui m’inquiète quand je discute avec tous les confrères européens: nous devrons, à un moment ou un autre, dégager des ressources pour nous occuper d’autres groupes extrémistes parce que la confrontation est inéluctable (…) Vous aurez une confrontation entre l’ultra droite et le monde musulman – pas les islamistes mais bien le monde musulman».

Sur la plage de Moëlan sur Mer, aucun islamiste, aucune burkini, ni aucun militant d’ultra-droite n’ont toutefois été signalés depuis le début du mois d’août, au plus grand bonheur de Patrick Calvar sans doute …

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

2 Commentaires

  1. Franchement, cet article fait un peu « réglement de compte dans la cour d’école »…

    Quels que soient les fonctions d’une personne, et son rang, tous prennent à un moment ou à un autre des vacances, et comme par hasard vous vous offusquez de cela uniquement pour la personne qui a déclaré, avec justesse à mon avis, qu’il fallait surveiller les mouvements d’ultra-droite.

    Si j’étais mesquin, je vous dirais que je trouve ça paradoxal que cela vous gêne, vu que vous vous défendez d’être un média d’extrême-droite…

    J’invite vos lecteurs à lire l’intégralité de son audition, qui a le mérite d’être sans détour et complète sur la situation. Au passage, vous n’avez pas mis le bon lien… voici le bon :

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/15-16/c1516047.asp

    Et je remet le passage ou il parle de l’ultra-droite, sans faire les coupes de texte insidieuses que vous faites :

    « Il faut tâcher de comprendre à qui nous avons affaire. Nous constatons chez la plupart de ceux que nous arrêtons un profond mal-être ; or la seule idéologie qui leur donne une raison d’exister en ce bas monde est l’extrémisme religieux. Je passe sur le désir d’aventure, de violence, de vivre dans un autre monde. Reste qu’ils détestent notre société : « Nous aimons la mort comme vous aimez la vie. » C’est très frappant. Je l’ai dit en d’autres lieux : je ne m’explique pas comment une fille de quinze ans quitte la France pour se rendre en Syrie vivre dans des conditions abominables ; je ne m’explique pas comment un gamin que rien n’y prédispose, va poignarder un enseignant juif au seul motif, je le répète, de détester cette société. Aussi, si l’on se limite à une réponse sécuritaire, on se trompe.

    Cela d’autant que l’Europe est en grand danger : les extrémismes montent partout et nous sommes, nous, services intérieurs, en train de déplacer des ressources pour nous intéresser à l’ultra-droite qui n’attend que la confrontation. Vous rappeliez que je tenais toujours un langage direct ; eh bien, cette confrontation, je pense qu’elle va avoir lieu. Encore un ou deux attentats et elle adviendra. Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires.

    La tentation des populismes, la fermeture des frontières, l’incapacité de l’Europe à donner une réponse commune, l’incapacité à adopter une législation applicable en tous lieux, nous posent d’énormes problèmes. Et je note, de plus en plus, une tendance au repli sur soi. »

    Dans un sens, je comprends qu’elle ne vous plaise pas, vu qu’elle ne va pas dans votre sens. Il y explique clairement que le danger vient surtout du communautarisme, du clivage dans la société d’aujourd’hui.

    Et un média comme le votre attise au contraire ce clivage.

    Là encore, ce sont 2 visions de notre société, et du problème. J’ai tendance à croire que ce monsieur est très largement mieux placé que vous et moi pour en avoir une vision concrète et objective.

  2. Bon d’accord ce Mr aux grandes responsabilités prend quelques jours de vacances avec sa famille, sans doute dans sa maison familiale, nous, simples lambdas sommes tous connectés jour et nuit alors un haut responsable de l’Etat l’est encore plus que nous, lorsqu’il rentre chez lui chaque soir on peut aussi lui en faire le reproche… Tous ces hauts responsables ont des collaborateurs qui font le boulot même en leur absence, eux ne sont que la vitrine qui parle, ils agissent et rendent compte,
    Et Moëlan sur Mer ce n’est pas le bout du monde, c’est à une heure de Paris, pourquoi ne dites pas où Valls et Hollande et d’autres « légumes » sont allés passer quelques jours de détente, parce que toute la presse ne le dit pas, bien qu’elle le sait,
    Quand à ses déclarations sur le véritable ennemi de La Nation il est dans la logique du gouvernement auquel il appartient sinon il n’y serait pas, par contre publier sa photo, ce n’est pas un personnage public, est une imprudence.
    Ceci dit je n’approuve bien sûr pas les suppôts de l’islamisme, bien au contraire, ce serait le cas je ne serais pas abonné à votre publication.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pays-Bas. Après de violentes émeutes : un tribunal ordonne la levée du couvre-feu [Vidéo]

Aux Pays-Bas, selon une décision rendue par le tribunal de La Haye le 16 février, le couvre-feu instauré par le gouvernement doit être levé...

Comment embellir son intérieur avec classe ?

Vous voulez mettre un point d'honneur à vouloir vous offrir la plus belle et la plus confortable des demeures ? Pour cela, il suffit simplement... d’un...

Éric Zemmour : « Sur le plan sécuritaire et identitaire, Macron fait du Hollande »

Éric Zemmour : « Sur le plan sécuritaire et identitaire, Macron fait du Hollande ». L'émission «Face à l'info», diffusée sur CNews le 10...

Pays-Bas. Des employés de centres pour migrants « mineurs » se plaignent de certains Maghrébins

Les Pays-Bas sont, comme la Bretagne, confrontés au problème des migrants « mineurs non accompagnés ». Et à la même insécurité que certains d'entre...