Quimper. Hommage à Yann-Kêl Kernaleguen (FLB) ce samedi à 15h

A LA UNE

01/10/2016 – 05h45 Quimper (Breizh-info.com) –  Samedi 1er octobre à 15 h à Quimper, se déroulera un hommage à Yann-Kêl Kernaleguen au cimetière de Kerfeunteun. Yann-Kêl Kernaleguen est un ancien militant du FLB, le Front de Libération Breton, qui s’est tué avec sa propre bombe, dans la nuit du 29 au 30 septembre 1976.

Sa mission à l’époque : faire sauter le site militaire de Ti-Voujeret, dans le Finistère.

A Ti-Voujeret, le projet porte sur 200 hectares et la base doit accueillir des militaires chargés d’assurer la défense du site de l’Ile-Longue. Malgré les protestations, la construction commence à la mi-septembre 1976.

Dans la nuit du 29 au 30 septembre, Yann-Kel Kernalegenn est déchiqueté par l’explosion de la bombe qu’il s’apprête à déposer à Ti-Voujeret. Trois autres militants sont impliqués dans l’attentat. Deux opérations simultanées sont prévues, contre les bulldozers et contre le garage de la maison de l’officier chargé de la surveillance du site. Yann Kel opère seul pendant que deux autres militants installent des explosifs sur les engins choisis. A une certaine distance de la maison, ils ne voient pas Yann Kel mais ils entendront bien l’explosion, suivie d’un « cri horrible », en avance sur l’heure prévue. Ils quittent rapidement les lieux sans procéder aux explosions envisagées. Ils apprendront la mort de leur camarade le lendemain. A priori, et en l’absence de témoins visuels directs, le jeune militant a, au moment de déposer la charge, voulu effectuer une modification sur la minuterie du système de mise à feu. Un enquêteur pense que Yann Kel a du « brancher ses fils alors que le retard était réglé sur zéro minutes ». Certains ont émis l’idée que le jeune nationaliste a voulu déplacer sa charge en mesurant le danger potentiel pour la famille du militaire. La thèse d’une femme promenant son chien au même moment a également été avancée.

Le 2 octobre 1976, Yann-Kel Kernaleguen est enterré à Quimper devant plus de 1500 personnes venues de toute la Bretagne. En 1977, un an après les faits, le FLB revendiquait cinq attentats en indiquant que ces actions entraient dans le cadre de l’anniversaire de la mort de leur camarade

Le rendez-vous pour la commémoration est fixé à l’entrée du cimetière, sonneurs en tête. Seuls les gwen ha du sont autorisés, tous drapeaux ou signes distinctifs de parti sont interdits.

yann_kel

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

La Cour de cassation casse la condamnation de 8 décrocheurs de portrait de Macron et met fin au caractère systématique des prélèvements ADN

La Cour de cassation a rendu ce mercredi sa décision concernant 16 militants climat d'Action non-violente COP21 qui avaient...

Cyclisme. Oscar Pelegri remporte la troisième étape du Tour de Bretagne entre Rosporden et Brandivy

Le coureur espagnol Oscar Pelegri Ferrandis, de la formation Electro Hiper Europa, a remporté le sprint final du peloton,...

2 Commentaires

  1. D’après les définitions , une population avec des langues, (gallo / breton ), histoire commune, de Nantes ,Rennes à Brest ..depuis 1200ans.. est un peuple..vivant sur sa terre ..une Nation !
    La Bretagne, les Breton/nes sont donc à l’évidence une Nation !!
    E koun Yann-Kel. Frankiz Breizh.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés