Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Normandie. Un devoir scolaire (collège catholique) sur les stéréotypes qui ne passe pas

26/10/2016 – 07H45 Normandie (Breizh-info.com) – Un devoir de vacances donné à des élèves par un professeur d’un collège catholique privé en Normandie ne passe pas auprès de certains parents d’élèves qui nous l’ont fait savoir.

Le professeur d’histoire-géographie et d’éducation civique s’est en effet senti investi de la mission de « lutter contre les stéréotypes » , en distribuant à ses élèves plusieurs documents, assortis de questions.

Le titre de l’exercice est d’ailleurs révélateur d’un certain parti pris : « dans notre société, peut on lutter contre les discriminations ? » titre le document, suivi de « comment peut-on résister face aux stéréotypes qui entretiennent l’idée d’une inégalité entre les femmes et les hommes ».

pdf240 pdf241

Les questions posées aux élèves à propos de ces deux documents sont les suivantes :

  1. Doc. 1. Décris la scène. Quelles sont les raisons pouvant expliquer que cette femme peut-être en colère ?
  2. Doc. 2. Décris la publicité. Quel préjugé exploite-t-elle ? Comment montre-t-elle qu’il s’agit d’un cliché ?
  3. Docs.1 et 3. Quels messages ces documentes transmettent-ils quant à l’image des hommes et des femmes ?
  4. Doc. 4. Montre comment évolue depuis 35 ans la répartition des tâches domestiques entre les hommes et les femmes ?
  5. Doc. 5. Les différences entre les garçons et les filles sont-elles innées ? Justifie ta réponse.
  6. Doc. 5. Explique de quelle manière, à ton avis, les parents peuvent lutter contre la reproduction des stéréotypes. Avec quelles limites ?

Bilan :

Dans un 1er temps, dresse la liste des inégalités qui persistent entre les hommes et les femmes dans la vie de tous les jours, et explique dans un 2nd temps comment ces préjugés se transmettent.

Nous vous reproduisons ci-dessous le contenu de la lettre que voulait adresser – avant de se rétracter pour ne pas entraîner la stigmatisation de son enfant, dès la rentrée scolaire, un parent d’élève particulièrement choqué de ce devoir, au professeur. « Je ne pensais pas qu’en inscrivant mon enfant dans un collège catholique, on lui bourrerait le crâne sur les questions de genre et de sexe comme on peut le faire dans l’enseignement public. Cela ne correspond absolument pas à l’enseignement de la religion catholique en plus ».

A Monsieur le Professeur d’Histoire- Géographie et Education Civique des 5e

Le 22 octobre 2016
Jour de la Ste Elodie

Monsieur,

j’ai expressément demandé à mon fils (X) de ne pas effectuer ce devoir.

En effet, au regard des questions posées, celui-ci semble induire que mon fils (X) pourrait être confronté, en dehors de l’école laïque et républicaine, à des problèmes de stéréotypes et de machisme. Sachez que sa mère, comme sa belle-mère et les femmes qu’il côtoie, n’ont jamais eu à se plaindre de machisme: ce sont elles les patronnes!

Quant aux différences innées entre filles et garçons, j’ai toujours pensé que la principale était de quelques centimètres!

J’ai pensé aussi qu’en inscrivant mes enfants dans une école catholique, ils seraient à l’abri d’une théorie condamnée par l’Eglise Catholique et Romaine.

De plus, je ne vois nulle part un sujet sur la christianophobie, ou le racisme à l’égard des jeunes filles blondes de banlieue parisienne. Je me ferai un plaisir de vous envoyer de nombreux documents, images et vidéos à ce sujet.

Dans l’attente de vous lire, veuillez croire, Monsieur, en mes sentiments.

PS: Je viens de finir la vaisselle, et les devoirs des enfants, et mon épouse part au stand de tir!

Nous n’avons pas pu joindre – à cette heure et pour raison de vacances scolaires – l’établissement concerné, pour obtenir des explications sur ce devoir qui fait polémique.

Beaucoup de parents songent à placer leurs enfants dans des établissements privés catholiques sous contrat pour échapper à un certain formatage idéologique des enfants ; bien souvent, ils sont déçus – certains établissement se montrant particulièrement « en pointe » sur les « questions sociétales »

Ainsi, récemment, un parent d’élève de Plougonver (22) nous signalait qu’une enseignante (remplaçante) de l’école privé catholique faisait apprendre aux enfants la chanson de Black M « Je suis chez moi », une chanson qui enfreint la neutralité politique pourtant légalement de mise au sein de l’Education nationale.

Un apprentissage effectué dans le cadre d’une semaine « contre le racisme » – le racisme chez les enfants de 6 à 12 ans d’un petit village des Côtes d’Armor étant sans doute plus que préoccupant …

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Folie Woke en Ecosse. Une nouvelle loi prévoit que les parents qui refuseraient le changement de sexe de leur enfant pourraient encourir jusqu’à 7 ans de prison

Découvrir l'article

BREST, Religion

Brest : la décrue des églises catholique, signe d’un changement de civilisation ?

Découvrir l'article

International, Sociétal

Terreur woke. En Californie, déclarer « ne pas être raciste », c’est être raciste quand même ?

Découvrir l'article

International

Terreur woke au Royaume-Uni. Une enseignante catholique pourrait être exclue de la profession pour avoir refusé d’enseigner l’idéologie LGBT

Découvrir l'article

A La Une, International

Slovénie. Tanja Brkić : « Le wokisme se cache derrière un masque “bienveillant” mais représente le mal. Un mal qui doit être détruit » [Interview]

Découvrir l'article

Local, RENNES, Sociétal, Société

Propagande à l’Université. Rennes 2 fait son académie d’été sur “l’Ecologie et le Genre”

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Marie Cau : « Les personnes trans ne rejettent pas la biologie, elles disent simplement que ce qui les identifie c’est le genre pas le sexe » [Interview]

Découvrir l'article

NANTES, Sociétal

Fille ou garçon. A Nantes, un spectacle pour diffuser la théorie du genre auprès des enfants

Découvrir l'article

DINARD

« Eduquer sans préjugés, premier pas contre le sexisme ». Vers une séance de bourrage de crâne à la médiathèque de Dinard ?

Découvrir l'article

Religion, Société

Mercredi des Cendres. Ce 22 février 2023 débute le Carême

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍