calais

26/10/2016 – 08H15 Saint-Brevin-les-Pins (Breizh-info.com) – Député (PS) de Loire-Atlantique (9ème circonscription), Monique Rabin est une partisane de l’immigration et de l’accueil des migrants illégaux. Après avoir participé à une manifestation pro-migrants il y a quelques jours, elle a tenu à le faire savoir, dans une « lettre à un migrant de Calais »  que la presse régionale subventionnée s’est empressée de relayer. Un texte emblématique de soumission à l’Autre, preuve qu’une certaine doxa socialiste d’inspiration chrétienne existe encore.

Sous le titre  évocateur  « Bienvenue chez nous, tu y seras chez toi », la députée de la République indique donc à des individus rentrés illégalement sur le territoire français qu’ils sont chez eux en France. Avec un tutoiement de rigueur un brin condescendant.

« Je ne sais pas qui tu es, ni d’où tu viens. Je ne sais pas ce que tu fuis : la guerre ? La faim ? La torture ? Le souci des tiens confrontés à l’extrême pauvreté ? Je sais que forcément ce fut pour toi un déchirement absolu de quitter ta famille, ta maison, ton métier. Pour venir chez nous, tu as affronté la cupidité des passeurs, les mers, le froid, la rue.». Question : comment Monique Rabin peut-elle être sûre que les migrants fuient si elle ne sait pas qui ils sont ni d’où ils viennent ?

Et Monique Rabin de poursuivre : « Le 25 août 2015, il pleuvait terriblement sur Calais. Je t’ai aperçu dans la «jungle». Instantanément tu es devenu, au creux de mon ventre, non plus «la crise migratoire» mais une personne. J’ai eu très mal de ta souffrance si visible, si honteuse.». 

Et d’accabler une partie de ses administrés qu’elle est censée représenter : « Certains français chez nous trouvent que ta place est là-bas sur les champs de bataille ou dans les bidonvilles. Plus triste encore, des français ont oublié que certains des nôtres, comme toi, ont dû quitter notre pays pour échapper aux trains de la mort avant d’être accueillis par des Justes, dans des pays qui leur ont ouvert les bras. Sache que ces français-là ne reflètent pas l’âme de la France.» On notera au passage que, lorsque Madame Rabin parle des Français, elle omet de mettre une majuscule…

57% des Français estimant, en août 2016, qu’il y a trop d’immigrés en France, ne représenteraient donc pas l’âme de la France. Impossible de voir un sondage se confirmer par référendum, Monique Rabin y étant opposée. La comparaison douteuse avec les trains de la mort et la Seconde Guerre mondiale ne manquera pas de susciter, là encore, la polémique …

« Ici sur notre Pays de Retz, terre de modération et d’humanité, des collectifs généreux sont nés pour t’accueillir, toi et les tiens. Dans nos communes, des élus se sont engagés depuis le premier jour et le représentant de l’Etat a pris sa juste part, avec le concours d’une association expérimentée, pour t’offrir à Saint Brévin les Pins, un lieu de repos et pour t’accompagner dans tes démarches et ta reconstruction personnelle.
Ces engagements divers sont cet autre visage de la France.», explique Madame Rabin, sans toutefois insister sur les mannes financières que touchent les associations – comme Trajet , par exemple, qui viennent en aide à ses migrants. Une manne financière financée par l’ensemble des contribuables, y compris ceux qui « ne reflètent pas l’âme de la France ». 

monique-rabin

Nous vous laissons découvrir la suite : 

« Pour répondre à la haine qui a pu se manifester, sans naïveté je veux te redire, à toi et aux tiens, que nous n’avons pas peur de vous. Vous êtes nos amis, nos frères, nos pères, des êtres humains, avec vos faiblesses et vos forces. Entendre que les migrants seraient forcément des criminels me fait horreur. Je voudrais au contraire vous aider à retrouver votre dignité bafouée sur les mers et dans les broussailles de Calais.» Bob Marley fumant un joint n’aurait pas dit mieux.

« À toi, migrant inconnu, je te souhaite la bienvenue. Je serai heureuse de te rencontrer, de t’entendre, de partager. La fraternité créée t’aidera, je l’espère, à surmonter les obstacles qui subsistent. Car bientôt tu recevras des papiers actant la régularité de ta présence parmi nous. A ce moment précis tu seras sans doute très heureux. Mais ton combat ne sera pas achevé : les tiens seront encore exposés à l’extrême pauvreté, à la mort peut-être. Tu voudras travailler dur pour les aider. Tu vivras alors douloureusement le manque de reconnaissance car tes diplômes n’auront aucune valeur aux yeux de ceux qui devront reconnaître tes compétences professionnelles. Il te faudra peut-être accepter des petits boulots pour survivre. Dans la fatigue et la solitude, tu perdras parfois ton esprit combatif. Tu liras alors dans les yeux, au pire l’ignorance et le mépris, au mieux la pitié. »

Monique Rabin l’avoue donc ; ces migrants ne sont pas des réfugiés – les individus arrivant de Calais sont d’ailleurs des hommes jeunes, célibataires, originaires d’Afrique et non pas des Syriens comme le gouvernement a cherché à faire croire –  mais bien des populations destinées à rester et à s’installer durablement sur le territoire français, voire à acquérir la nationalité française .

« Trop souvent ces questions sont abordées de manière unilatérale comme si seul l’étranger avait besoin de nous. Mais moi je veux que tu saches combien nous avons besoin de toi. La relation humaine, vraie, ne se construit que dans l’échange. Dans ce monde occidental, qui abandonne progressivement sa philosophie des droits de l’Homme au profit de biens plus matériels, et qui préfère la circulation des biens et des capitaux à celle des personnes étrangères, nous avons besoin de toi. Tu peux nous aider à un sursaut salutaire. C’est par les actions que nous mènerons chacun de notre côté et c’est dans l’amour de l’être humain que nous retrouverons, toi et moi, toi et le peuple de France, notre dignité. Pour tout ce monde à renaître je te remercie. » Amen.

Une telle copie mérite une appréciation. On proposera celle-ci : «Monique Rabin a de l’imagination et des bons sentiments , mais elle semble totalement déconnectée du réel, ce qui, vu la fonction qu’elle occupe, ne peut qu’amener une nouvelle déconnexion entre elle et ses administrés. » A nos lecteurs le soin de lui donner une note…

Yann Vallerie

Photo : Ignace (TV Libertés) et Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

17 Commentaires

  1. Cette députée déraille complètement. De quel droit fait-elle cadeau aux migrants de notre patrimoine collectif ? Nos ancêtres ont bâti un beau pays afin de nous le léguer. Notre devoir est (devrait être) de le préserver et de l’embellir encore pour nos descendants. On comprend que ce pays et ses régimes sociaux soient tentants pour des étrangers pauvres, qui voudraient bien s’en arroger une partie. Mais la tentation qu’ils éprouvent ne vaut pas pour nous obligation de leur céder ce qu’ils réclament. (D’autant plus qu’un milliard d’humains seraient vite candidats derrière eux à partager aussi.)
    Maintenant, ce principe n’empêche pas l’humanité. Si, comme saint Martin, Mme Rabin partage en deux ses biens à elle avec des immigrés, c’est sûrement un beau geste. Le problème est quand elle décide seule de partager ses biens à nous.
    La plupart des migrants sont arrivés chez nous en suivant un rêve, alléchés par les promesses des passeurs et aveuglés par leur propre ignorance. Leurs erreurs ne leur donnent aucun droit sur nous. Le mieux que nous puissions faire pour eux est de le ramener dignement chez eux.

  2. On n’est jamais trahi que par les siens,nous le savons bien hélas,mais là,la colére commence à poindre en moi ç’en est trop..
    Honte à cette personne qui oeuvre clairement pour notre élimination en ouvrant délibérément la porte de notre maison à l’envahisseur!

  3. Bob Marley voulait les « Noirs » en Afrique. Certainement simple chanteur populaire, ni prophète, ni génie, encore moins saint, mais malgré les joints qu’il s’envoyait du matin au soir, il a laissé une œuvre marquante dans le monde entier.
    Ce qui ne sera sans doute pas votre cas et encore moins celui de cette niaise de députée.
    Y’a rien à commenter sur ce genre de zombie d’ailleurs. Mais si on peut très justement en faire un article informatif quand on est journaliste, pas besoin de le polluer avec des remarques déplacées et dont il est difficile de voir autre chose qu’une condescendance déplacée (si ce n’est un racisme basique, donc idiot, parce que faut bien essayer de trouver un rapport, surtout que ce ne sont pas les Caraïbéens qui sont responsables de la déliquescence culturelle et morale mais bien les Franco-français bien blancs).
    Le diable est dans les détails. C’est à cause de ce genre de choses que breizh-info ne sera pas capable de franchir un pallier. La vulgarité et les contradictions sont encore monnaie courante, surtout dans les articles du gourou nationaliste français qui s’ignore (heureusement qu’il y a d’autres contributeurs). En tout cas, niveau journalistique, y’a comme un handicap intellectuel pour atteindre une cohérence idéologique. Évidemment, il y a le bénéfice du doute. C’est un travail. Il faut du clic. L’auteur est peut-être bien dans la manipulation rhétorique et il faut bien qu’il mange. Mais dans ce cas, ça serait moins désagréable à lire sans le ton de petit malin sorti de l’adolescence.

    • Au moins les Journalistes de BREIZH INFO ne laissent-ils pas indifférents. Cela change des mièvreries des autres médias faussement inodores, incolores et sans saveur.

      • Certes. Je consulte et commente régulièrement le site, très intéressant et instructif en moyenne. Mais une bonne partie n’est finalement que redite d’idées qu’on trouve ailleurs. Et la Bretagne devient de plus en plus portion congrue, voire un prétexte. Ainsi, nombre d’initiatives sont passées sous silence, sous prétexte qu’elles sont portées par des gauchistes. Seulement, d’extrême-gauche à l’extrême-droite, tant qu’il y a antijacobinisme, il y a alternative et « rebellitude ». Or, l’antijacobinisme est très léger dans la ligne éditoriale.
        J’apprécie les infos politiques locales, comme celle-ci, mais l’allusion à Bob Marley ne démontre pas une grande intelligence. Quel est le rapport avec un chanteur mort il y a 30 ans ? Dont l’idéologie fut au début plutôt intéressante pour l’émancipation des peuples et finit à la limite du bisounours. Quant au joint, si cela devient un fléau (et Marley ne fumait sans doute pas les herbes mutantes à des taux de THC effrayants d’aujourd’hui), notamment en Bretagne, je serais étonné que l’auteur ait le besoin de faire une allusion à l’alcool, qui en est un autre.
        Il y a de vieux oripeaux dont la rédaction a du mal à se départir. De ce point de vue, elle n’est que le reflet des autres et donc pas plus intéressant.
        Et en cogitant un minimum, elle ferait mieux de relayer et critiquer raisonnablement l’UDB plutôt que les réunions mortifères de jeunes, ou non, de LR (qui ne sont pas les derniers à enrichir l’économie souterraine du trafic de drogue, loin de là ! et alors il faudrait plutôt parler de la coke qui a vraiment donner du plaisir aux mafias allogènes, le cannabis n’aura servi qu’à investir sur les drogues dures, on ne tient pas un quartier et ne s’arme pas en trafiquant du cannabis, ça, c’est bon pour la trésorière de la caisse, certainement pas pour tenir un fond de commerce).
        Si grave crise sociale arrive, un fasco et un gauchiste bretons auront plus à gagner à se rejoindre que de regarder vers les Jacobins de n’importe quel bord. Les événements changent les hommes de toute façon.
        Mais ne pas assumer que le Jacobinisme, s’il est loin d’être le seul, est l’un des outil principaux qui nous ont mis dans cette merde.
        Il n’y a bien que sur NDDL et l’écologie (en incluant les articles sur la santé) que breizh-info montre qu’elle est capable d’avoir un vrai positionnement original (et encore, j’ai encore un petit doute… quid si le FN ne s’opposait pas ?). Pourquoi n’est-elle pas capable de faire de même sur les actions d’organisations bretonnes ? Certaines prônent l’immigration ? La belle affaire ! Elles sont loin d’être les seules et ne la favorisent concrètement en rien. D’un autre côté, elles prônent aussi l’enracinement sur un territoire réel, ce qui n’est pas le cas des formations de droites qui, au mieux, parlent d’un attachement sur un territoire aussi riche que de la fibre de coco.
        Alors le moindre mal n’est certes pas exaltant mais il n’est pas inutile.
        Quand ça pètera, je préfèrerais me retrouver avec des gauchistes de diwan qui rêvent un peu que des petits bourges cathos bretons LR, tout ce qu’il y a de plus médiocres et provinciaux soumis, qui rêvent surtout au moins de se faire un réseau, si ce n’est carrière pour les ambitieux.
        Faudrait pas oublier que la Résistance, ce sont beaucoup de cocos et de fascos. Alors ce n’était pas le grand amour, les motivations n’étaient pas les mêmes mais ça valait mieux que des conservateurs.
        Et puis, c’est assez ridicule. On n’aime pas des mecs type Breizhistance parce qu’ils sont sectaires ? Alors pourquoi l’être à son tour ? Parce qu’ils sont agressifs envers les droitards et voudraient en coller une à un journaliste de breizh-info ? Qu’elle pointe quelques points positifs dont les gauchistes sont quand même aussi parfois capables et là, ça leur fera vraiment bizarre et les mettra mal à l’aise.
        Mais voilà, faut aussi du clic. Faut pas être trop subtil.
        Donc bon, les atours de liberté et d’esprit critique, ça reste de la pose.
        Si ça m’énerve et ne me laisse pas indifférents, c’est pour la Bretagne. Pour le reste, ça fait un moment que les scribouillards de Libé ou Valeurs Actuelles n’existent plus pour moi. Sans la Bretagne, breizh-info les rejoindrait très vite dans mon mépris.

    • N’importe quoi, il faut bien rappeler aux imbéciles qui ont voté pour cette idiote que leurs conneries va bousiller leurs lieu de vie, alors oui c’est informatif et utile dans le sens ou cela rappelle à certains leurs responsabilités dans l’affaire, les commentaires de l’auteur ont pour but de démonter la prose de cette allumée, et il faut dire que c’était plutôt marrant.

      Sinon le racisme basique comme tu dis c’est le truc qui permet aux gens de faire la différence entre les leurs et les étrangers, même les enfants nouveau nées arrivent à distinguer les gens comme eux des autres, alors bon ce qui est idiot c’est plutôt ta rhétorique de bobo conformiste socialisé à la religion antiraciste, non parce qu’entre nous il est beaucoup plus idiot de tenter de s’opposer à quelque chose de naturel qu’autre chose…

      • J’ai précisé que c’est intéressant d’informer sur de telle déclaration. C’est la broderie autour que je trouve ridicule.
        Quand bien même, tant pis pour ceux qui ont voté pour elle. S’il faut un journaliste à l’idéologie bancale pour leur ouvrir les yeux, pas la peine de se fatiguer, c’est un travail insurmontable.
        Je n’avais pas l’âge de voter que mes parents, sans diplôme et prolo, m’avaient vacciné contre le PS.
        Maintenant, désolé de rappeler que ce sont les Blancs qui sont d’abord responsables de leurs déchéances. Et j’ai beaucoup plus de respect pour un allogène fier que pour un blanc soumis.
        Quand je parle de Bob Marley, c’est impossible d’oublier sa couleur, il la revendique tout le temps (bien que son père fut blanc).
        Ah… et oui, je suis socialiste. Vous ne savez pas ce que c’est apparemment. Vous vous êtes bien fait laver le cerveau.
        C’est d’ailleurs parce que je suis socialiste que je n’ai jamais voté pour le PS, ni pour ce qu’on appelle la gauche, ou la droite d’ailleurs. J’ai déjà voté Verts, parce qu’à une époque ils étaient antijacobins (j’ai arrêté quand Cohn-Bendit a tué le parti) et Bayrou en 07 en espérant assister à un magnifique bal des faux-culs, et la mort de l’UMPS avec une toute petite pointe de conviction, c’est le moins jacobin des Jacobins.
        Bref… je ne nie rien, bien au contraire, je rappelle la complexité. Parce qu’un bambin, justement, il ne va pas dire que Bob Marley est noir. Mais « café au lait ».
        Quant à me traiter de bobo, moi qui suis travailleur manuel, élevé en ZUP, ça m’amuse beaucoup. D’autres m’ont traité de raciste ou de mec de droite ou de réac, parce que j’ai toujours vomi le PS et défendu l’identité bretonne, et des Provinces en général. Ça change, maintenant c’est bobo. l’époque et les repères sont confus mais je ne suis fidèle qu’à moi-même.
        Ainsi, peu comprenne que je puisse dire que je suis socialiste et dans le même temps, que Mélenchon m’effraie beaucoup plus que Le Pen (enfin celui qui m’effraie le plus, c’est Philippot, d’ailleurs, je verrais bien dans un futur proche ces deux-là se rapprocher: notez le donc).
        Enfin, vous avez peur, ça vous met en colère, c’est humain. Vous vous raccrochez à la caricature pour avoir l’impression de comprendre et maîtriser quelque chose. Désolé de vous dire que le vertige que vous ressentez n’est pas aussi grand qu’il devrait l’être face à la chute qui vient.
        Moi, je suis en colère sur l’utilisation de la Bretagne par ce site (pas comme si je ne l’avais pas déjà écris mais vous préférez vous arrêtez à une histoire de racisme). Seulement je suis aussi réaliste. J’ai plusieurs options au cas où ça pète pour sauver ma peau et celles de ma famille. Bon, je pourrais tout aussi bien me faire écraser par un bus demain. Mais j’ai la conscience satisfaite de réfléchir un minimum, ce qui ne semble pas être votre cas.
        Que la France jacobine crève au plus vite, c’est la seule chance pour les Provinces et l’Europe. Que Paris, cette Babylone, brûle.
        Pour finir, je ne me considère pas non plus comme un génie. J’ai conscience que depuis une quarantaine d’années, certains avaient vu venir aujourd’hui. Moi, je n’ai vraiment ouvert les yeux qu’en 2005. Je n’ai en tout cas pas attendu Zemmour ou Obertone pour envisager la possibilité de la guerre civile.
        Seulement, j’ai aussi une morale. Et les charognards qui vivent sur cette menace sans rien proposer me dégoûtent aussi.
        J’en reviens pour finir à breizh-info. Il y a sur ce site des options intéressantes envisagées (je me répète). Mais il y en a aussi qui sont d’évidence vouées à l’échec, si ce n’est dangereuse. Tous ces articles sur le FN ou LR très peu critiques par exemple. Et une incapacité à porter un discours antijacobin.

  4. Tous ces hommes seuls auront bien du mal à vivre convenablement. Les allemands et autres suédois peuvent en témoigner. On se sert de la misère à des fins inavouables…C’est lamentable !

  5. N’hésitez pas à faire connaître votre avis par mail (on trouve tous les mails des députés sur le site de l’assemblée nationale) à cette petite dame.

  6. Sur qu’elle planète elle est connectée celle la encore !!! Ils sont vraiment tarés les mecs du PS. Ce qu’elle capte pas c’est que c’est notre argent qui va dans la poche de ses pauvres gens ! Je me lève tout les matin pour payer des 3000€ d’impôts tout les ans alors que je touche un peu plus du smic. avec ça je pourrai partir en vacances ou profiter avec ma famille. mais non notre super gouvernement préfère aider la « misère » du monde avant de s’occuper de sa France et ses soucis de chômage … Bref tout ça pour dire que ces gens ont pourra leur expliquer en long en large qu’ils sont débiles ils comprendrai pas ! Vive la France, ça fait peur franchement je suis pas raciste, je suis pour aidé ces gens, mais pas de cette façon qui pour moi est trop simple et qui nous retombe dessus nous Français, car nous sommes dans une démocratie mais on nous demande jamais notre avis !!!! France = Français = Vache à lait

  7. Cette femme est dangereuse car elle ne sera pas là quand les gros problèmes se présenteront. Leur installation est soi-disant provisoire mais cette décision est prise par des irresponsables qui ne seront plus là dès l’année prochaine !! Cherchez le piège….

  8. Voila le e-mail que je lui envoye suite a sa declaration!
    Bienvenue chez nous tu y seras chez toi!

    Tres bien Madame mais combien en avez-vous pris chez vous?

    A moins que vous ne soyez comme ma soeur qui a 78 ans est toujours s alcoolisée a l’utopie socialiste …. humaniste qu’avec la bouche seulement…. car pas question pour elle qui pourtant vit seule …..d’en prendre ne serait-ce qu’un dans sa grande maison …avec avec 4 chambres, a Coueron Loire Atantique, alors que mon épouse et moi non socialistes (donc pas humaniste selon vous) avons recueillit et nourrit gratuitement pendant environ 4 mois un réfugié Cambodgien nommé Ling (qui s’est averer etre plus tard en faite un Thailandais) dans un appartement a 2 chambres que nous partagions a l’epoque avec mon frère en Californie ou nous vivons depuis plus de 40 ans.

    Il etait supposer coucher sur le canapé , mais plus que souvent on le trouvait le matin dormant sur le patio exterieure sur un tapis (il fait beau en Californie) car il avait l’habitude dans son pays d’origine de dormir a la belle etoile dans la jungle.

  9. à qui avons nous confié notre Pays, tous les politiques de cet acabit sont pour une destruction massive de la France, certes il y a de la misère dans le monde, il y en a également chez nous, mais ces politiques véreux préfèrent les clandestins, envahisseurs à leurs ressortissants, allez y madame continuez à polluer le pays avec vos idées et dans moins d’une décennies sous serez soumise à leur culture et votre action entrainera une Europe musulmane, où la femme sera la bête de l’homme, bravo madame vos actions, paroles et écrits sont néfastes.

    prenez donc chez vous vos protégés, méfiez vous toutefois ils n’hésiterons pas à vous étrangler si besoin ce fait.

Comments are closed.