Présidentielle. L’appel du patron d’Alliance police à voter Macron ne passe pas chez les délégués Ouest et Centre

alliance

26/04/2017 – 10H00 Rennes (Breizh-info.com) –  L’appel du bureau national d’Alliance police, le syndical majoritaire de la police nationale, à voter pour Emmanuel Macron pour « faire barrage au candidat qui remettait en cause la démocratie sociale» ne passe pas. Cette prise de position inédite, pilotée par le secrétaire général d’Alliance, Jean-Claude Delage, a entrainé la colère de l’ensemble des délégués Alliance police du Centre et de l’Ouest, qui s’élèvent contre cet appel.

« Le bureau national a pris cette décision sans consulter la base » écrivent les délégués, particulièrement remontés, dans un communiqué. « Les délégués régionaux, départementaux, et locaux d’Alliance Ouest se désolidarisent de cette prise de position, considérant qu’un syndicat n’a pas à se positionner pour ou contre un candidat à l’élection présidentielle ».

Un véritable camouflet adressé à la direction du syndicat de police. « Au sein du bureau régional (NDLR : qui englobe les délégués des 20 départements du Grand-Ouest), beaucoup n’ont pas été consulté sur cette décision » nous glisse le responsable d’Alliance Ille et Vilaine qui rappelle que les statuts du syndicat interdisent tout simplement ce type de prise de position. « C’est tout simplement illégal » nous dit-t-il.

Voir ci-dessous les déclarations de Jean-Claude Delage :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=22&v=ZuvohdWKs6A

Une étude du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, relevait qu’en 2015, 51,5% des policiers et des gendarmes avaient déposé un bulletin Front national dans l’urne en 2015, contre 30% en 2012. Les chiffres pour 2017 ne sont pas encore connus, mais on comprend donc largement qu’au sein du syndicat majoritaire de la police, une telle prise de position ne passe pas du tout.

A ce jour, aucun autre syndicat policier n’a pris une telle prise de position en faveur d’un candidat.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 réponses

  1. Son syndicat peut bien le virer lors des prochaines élections syndicales, il s’ en fiche, il vient d’ assurer sa promotion. Un futur préfet honoraire ?

  2. Il faut savoir que Monsieur Jean Claude DELAGE, patron d’Alliance est pro-Sarkozyste avéré … et de très très longue date ………………..
    Il n’est plus flic depuis longtemps si tant est qu’il l’ait été un jour … Mis en place par «  »le système » » et c’est tout !!!

  3. Si le vote , qui est un acte citoyen , se fait à bulletin secret, c’est que chacun peut voter pour qui il le veut, sans s’occuper des consignes de vote orientées par des personnes ou des groupes trop intéressés par leur devenir qui n’est pas l’affaire du peuple !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !