Première guerre mondiale : les sites de mémoire ont eu le vent en poupe en 2016

A LA UNE

29/04/2017 – 07h15 Verdun (Breizh-Info.com) –  Si la fréquentation des sites de mémoire a été spectaculaire en 2014, première année des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, elle s’est maintenue encore en 2016 à de très bons niveaux. Au fil de ces 4 années anniversaire et des différentes batailles commémorées, les destinations du Front de l’Ouest bénéficient tour à tour d’un fort éclairage médiatique ainsi que de taux de fréquentation records.

En 2016, les commémorations du centenaire de la Bataille de la Somme et de la Bataille de Verdun ont considérablement bénéficié aux destinations concernées.

Petit tour d’horizon :

Meuse / Lorraine

2016 restera une année exceptionnelle pour la Meuse dont les sites mémoriaux ont accueilli un nombre de visiteurs record. Les 5 principaux sites ont en effet reçu 1 070 168 visiteurs contre 597 215 en 2015, soit une augmentation de 79% ! Cette affluence s’explique bien entendu par les événements de commémoration du centenaire de la Bataille de Verdun mais également par la réouverture du Mémorial de Verdun en février (qui a accueilli 191 106 personnes sur l’année).

L’ossuaire de Douaumont et la citadelle souterraine de Verdun ont accueilli 640 043 visiteurs contre 420 864 en 2015.

Somme / Picardie

Le programme commémoratif (plus de 50 cérémonies, concerts, expositions, etc.) proposé à l’occasion du centenaire de la Bataille de la Somme 1916-2016, mais également l’inauguration du nouveau musée de site à Thiepval, ont très nettement favorisé la fréquentation touristique dans la Somme en 2016. Sur les 7 principaux sites de visites liés à la Grande Guerre, la fréquentation a connu une hausse de +35% du 1er juillet (date du début de la Bataille de la Somme) au 30 septembre. Entre 20 et 25 000 personnes ont assisté aux cérémonies organisées le 1er juillet sur 6 sites commémoratifs.

Aisne / Picardie

Dans l’Aisne, c’est 2017 qui sera une année clé avec, pour le Chemin des Dames, les commémorations de la 2e Bataille de l’Aisne, de la Bataille de la Malmaison et de la prise de la Caverne du Dragon par les Français.

2017 correspondra également au centenaire de l’entrée en guerre des Américains, thème auquel le Musée de la Mémoire de Belleau 1914-1918 consacrera sa 1ère exposition temporaire (mai/juillet).

Front des Vosges / Alsace

Les sites mémoriels alsaciens ont connu en 2016 une excellente fréquentation. Avec plus de 495 000 visiteurs, les 22 sites enregistrent une fréquentation identique à celle de 2015 qui avait été une année record compte tenu des commémorations du centenaire des combats des Vosges. En 2016, le site du Hartmannswillerkopf, l’un des quatre monuments nationaux de la Grande Guerre, a accueilli 250 000 visiteurs sur l’ensemble du site (monument national, champ de bataille, sentiers scénographiés), dont un nombre croissant de visiteurs dans sa crypte, à hauteur de 67 239 contre 64 109 en 2015. Il a également enregistré plus de 200 visites guidées de groupes.

La Champagne et L’Ardenne

En 2016, l’effet Centenaire s’est atténué quelque peu pour les sites mémoriels de la Champagne et de l’Ardenne (-5% de visiteurs par rapport à 2015) même si la fréquentation reste toujours bien supérieure (de +11%) à celle d’avant Centenaire (2013). Les structures notent une baisse de la fréquentation des scolaires et individuels et une augmentation des ventes de dernières minutes.

A noter que pour les sites situés à proximité de Verdun, leur fréquentation a continué de progresser grâce aux commémorations du centenaire de la bataille de Verdun.

Crédit Photo : Eduardo P [CC BY-SA 3.0]
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés