Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dinard. Révélations sur le dispositif mis en place pour les migrants

29/05/2017 – 05h50 Dinard (Breizh-Info.com) –Nous évoquions l’arrivée de migrants à Dinard , dans un CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) établi dans le centre-ville de la commune. C’est fait, ils sont 17 à être arrivés, tous des hommes, majoritairement érythréens et soudanais.

Et comme vous le lirez ci-dessous, ordre est donné à ce que leur sécurité soit désormais la priorité des services de la police nationale locale…

Nous nous sommes en effet procurés une note adressée aux travailleurs qui seront en relation avec ces migrants, aux agents de sécurité ainsi qu’aux forces de l’ordre. Nous vous la retranscrivons ci-dessous, afin que chacun puisse voir comment se met en place un accueil de migrants dans une petite commune de la taille de Dinard :

« Le CAO de Dinard est opérationnel. Il accueille à ce jour 17 hommes âgés de 18 à 40 ans de nationalités majoritairement érythréenne et soudanaise.

Le centre est situé chemin des Corbières à Dinard.
Il est géré par un organisme mandaté par l’Etat et la charge de la structure revient à cet organisme, lequel dispose localement d’un travailleur social (M.P) sur site les jours ouvrables de 9 H 00 à 18 h 00. La structure est placée sous la responsabilité de Mme C.

De nuit le site est surveillé par uns société de sécurité qui dispose sur place d’un agent (de 18 à 9 h 00). Ce dispositif est également effectif les congés de fin de semaine et les jours fériés.

Un annuaire des responsables et des contacts sera prochainement édité.

Les personnes accueillies ont la liberté d’aller et venir. Elles disposent d’un pécule leur permettant de procéder à des emplettes personnelles, le gite et le couvert étant fournis au centre.

Les consignes qui ont été données aux personnes accueillies sont de ne pas se déplacer en groupe trop important, dans un souci de discrétion et pour réduire l’impact de leur présence au sein d’un environnement peu habitué ou pas habitué.

Le “couvre-feu” est en principe prévu à 22 heures mais sans obligation de réintégrer le centre à condition bien entendu que les allées et venues, les sorties et les retours soient dûment enregistrés par le gardien.

A l’instant “T” le gardien dispose de la liste des présents et des absents sur site.

Aucune personne étrangère au dispositif d’accueil (l’accréditation vaut pour l’organisme de gestion et la société de sécurité exclusivement) n’est autorisée à pénétrer sur le site.

Les bénévoles dûment recensés et triés seront autorisés dans un second temps. Le but est aussi d’éviter l’envahissement par les “bonnes volontés” mal gérées.

Le personnel de surveillance de la société de sécurité a été sensibilisé à l’appel 17 Police-Secours

A noter que, selon les informations que nous possédons,  « Une demande provenant du CAO sera traitée comme une urgence, quelque soit le moment.».

Priorité aux migrants donc, concernant la sécurité puisque la note explicite : « La menace peut venir de personnes mal intentionnées qui souhaiteraient s’en prendre à la structure sinon aux personnes qu’elle héberge. Dans ce cas, il s’agit de se montrer particulièrement réactifs. »

Enfin, il semblerait que la police municipale de Dinard ne soit pas enchantée à l’idée de devoir, elle aussi, s’occuper de ce public particulier et que cette dernière invoque le rôle donné à l’Etat, et non pas à la municipalité, pour maintenir l’ordre public.

Gilles Pennelle, principal leader politique d’opposition à la gauche en Bretagne, responsable du groupe FN à la Région Bretagne, s’est rendu récemment, en compagnie du candidat aux législatives Philippe Miailhes, devant le CAO pour dénoncer « la préférence étrangère », comme le montre la vidéo ci-dessous :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Dinard. Révélations sur le dispositif mis en place pour les migrants”

  1. David Torondel dit :

    En résumé : à cause de la délinquance constatée plusieurs fois de la part de voyous qui se sont opposés à l’accueil des personnes en exil (coup de feu contre les centres, incendies, agressions…), la police municipale est obligé de déployer des moyens supplémentaires. Pas à cause des migrants, mais à cause des opposants à leur accueil, et à cause des médias qui exacerbent et encouragent ces actes de délinquance.

    Bref, cet article dénonce… ce qu’il a lui-même encouragé.

    • Ludo22 dit :

      Bref, votre hypocrisie ne s’ affiche pas à la baisse.
      Cet article n’ est pas une provocation à des “incivilités”, mais une mise en accusation du deux poids deux mesures et de la préférence aux étrangers.
      Oui Toto, des personnes ont montré leur exaspération de se voir imposer des illégaux qui devraient être en camps fermés jusqu’ à leur expulsion du pays. Illégaux dont certains, nombreux, ont montré et montrent quasi quotidiennement leur nuisance et trop souvent leur dangerosité.

      Des actions d’ opposition assez rares au vu du mécontentement généralisé et ne présentant aucun danger pour les intrus: tir sur la façade d’ un bâtiment vide, incendie d’ un bâtiment vide, manifestations n’ ayant entraîné aucune blessure chez les intrus. Des démonstrations d’ opposition s’ adressant aux “autorités” et non aux intrus eux-même.

      On ne vous voit pas ramener votre fraise toute rose lorsque sont à déplorer les vols, viols, assassinats commis par des “migrons” illégaux désœuvrés, camés, bourrés et naturellement violents.
      Vous êtes à gerber.

    • Ludo22 dit :

      Deux poids deux mesures.
      Ces intrus illégaux sont protégés nuit et jour dans leur havre de paix pendant que des Français vivent la peur au ventre.
      Dans ma rue, située sur l’ itinéraire d’ un camp de ROM pour rejoindre le centre, sept cambriolages et un “home jacking” en plein jour en un an.
      Les personnes âgées, principales cibles de ces méfaits, vivent dans l’ angoisse.
      Elles aimeraient bien qu’ un policier municipal ou un agent de sécurité veille sur leur sécurité, mais “il n’ y a pas assez d’ effectif” paraît-il, pas plus que de fonds pour activer une agence de sécurité…
      Mais lorsqu’ il s’ agit de protéger les “migrons” on en trouve.
      Les autres avant les nôtres pour ces saloperies d’ immigrationnistes.

  2. David Torondel dit :

    Pouvez-vous m’indiquer ou il est possible de consulter cette étude dont vous parlez ?

    • Ludo22 dit :

      Lisez la presse en ligne et vous saurez que dans les villes qui ont accueilli un max de migrons, dans l’ ensembles des pays européens qui ont suivi le diktat de Bruxelles, l’ insécurité a explosé, vols, agressions, viols, meurtres sont devenus quotidiens et de nombreux événements festifs ont vu de nombreuses agressions sexuelles survenir malgré d’ importants services d’ ordres. Parmi ces mêmes migrons, viols, prostitution et crimes entre ethnies sont à déplorer presque chaque jour.
      Et oui, parmi vos chouchous on trouve une forte proportion de barbares qui sont inaptes à vivre dans nos sociétés. Ceux qui les aident à rester en Europe sont des salopards.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Dundalk (Irlande). Une manifestation contre l’accueil d’Ukrainiens dans un ancien orphelinat.

Découvrir l'article

Politique, SAINT-BREVIN

Saint-Brévin-les-Pins. Les opposants à l’immigration pèsent électoralement

Découvrir l'article

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Espagne. Seuls 6% des clandestins marocains arrêtés sont expulsés

Découvrir l'article

DINARD

Le Jumping International de Dinard 2024 : Un Événement Incontournable

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Vers un nouveau record d’immigration illégale en 2024 ?

Découvrir l'article

DINARD, QUIBERON

Dinard, Quiberon. Une opération “Mini Sauveteurs” sur des plages bretonnes les 14-15 juillet 2024

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

DINARD, Sciences

Dinard : Lancement d’un programme inédit d’exploration et de séquençage du génome marin

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky